Edition du 24-09-2021

Innate Pharma : de nouvelles données précliniques sur lirilumab présentées au congrès annuel de l’ASH

Publié le mardi 9 décembre 2014

Innate Pharma, la société marseillaise qui développe des anticorps thérapeutiques innovants contre le cancer et les maladies inflammatoires, a annoncé mardi que de nouvelles données précliniques sur lirilumab, un anticorps anti-KIR « first-in-class », ont été présentées au 56ème congrès annuel de l’ASH (American Society of Hematology) à San Francisco. Ces données portent sur la combinaison de lirilumab et elotuzumab.

Elotuzumab est un anticorps ciblant CS1 (connu aussi sous le nom SLAMF7 [1]) présent à la surface des cellules de myélome multiple (MM). En recrutant les cellules Natural Killer (NK), elotuzumab peut déclencher la lyse des cellules tumorales par ces dernières, un mécanisme appelé ADCC (antibody dependant cell cytotoxicity). L’ADCC est inhibé par les récepteurs inhibiteurs KIR présents sur les cellules NK. Combiner lirilumab, un anticorps anti-KIR, et elotuzumab présente donc un rationnel scientifique fort. Les deux posters présentés montrent que lirilumab améliore l’activité d’elotuzumab in vitro et in vivo. Ces données soutiennent le rationnel de l’essai clinique de Phase I conduit actuellement par Bristol-Myers Squibb dans le MM combinant ces deux agents thérapeutiques.

« Lirilumab renforce l’efficacité anti-tumorale d’elotuzumab »

Dans un modèle in vitro de lignées cellulaires de MM, l’activation de cellules NK de donneurs sains a été significativement améliorée par lirilumab et elotuzumab respectivement et plus encore par la combinaison des deux anticorps. L’effet combinatoire le plus important a été observé en réponse à des cellules de MM montrant une faible expression de CS1. Ces données suggèrent que lirilumab pourrait augmenter l’efficacité thérapeutique d’elotuzumab.

Dans des modèles murins double-transgéniques de MM traités à haut volume tumoral, la combinaison de lirilumab et elotuzumab a résulté en un effet anti-tumoral significativement supérieur et une amélioration de la survie par rapport à chacun des anticorps.

En conclusion, le blocage de KIR par lirilumab a augmenté l’ADCC d’elotuzumab in vitro et son activité anti-tumorale in vivo.

« Effets de l’IL-21, du blocage du récepteur inhibiteur KIR et de l’effet agoniste de CD137 sur l’activité non clinique d’elotuzumab »

La capacité de l’interleukine-21 (IL-21 [2]), d’un anticorps agoniste anti-CD137 et d’un anticorps inhibiteur anti-KIR, lirilumab, à augmenter l’activité in vitro et in vivo d’elotuzumab a été examinée. Bien que l’IL-21 ait augmenté l’ADCC d’elotuzumab in vitro, l’amélioration de l’activité d’elotuzumab dans un modèle murin a été faible ou inexistante.

L’anti-CD137 a montré une amélioration minimale de l’ADCC d’elotuzumab in vitro mais a démontré une synergie in vivo et conduit à une forte activité anti-tumorale dans un modèle murin de xénogreffe. Enfin, lirilumab a démontré une augmentation de l’ADCC d’elotuzumab in vitro et une synergie in vivo et conduit à une forte activité anti-tumorale dans un modèle murin transgénique immunodéficient.

Les posters sont disponibles sur le site web d’Innate Pharma dans la section « Produits en développement

[1] SLAMF7 pour « signaling lymphocyte activation molecule family member 7 ».
[2] Une cytokine stimulant globalement le système immunitaire.

Source: Innate Pharma








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents