Edition du 20-10-2020

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Seattle Genetics et Takeda annoncent les données de survie sur quatre ans issues de l’étude pivot Adcetris® à l’ASH

Publié le mardi 9 décembre 2014

L’américain Seattle Genetics et le japonais Takeda ont annoncé lundi les données de survie globale (OS) sur quatre ans issues de l’essai clinique pivot de phase 2 portant sur l’Adcetris (brentuximab vedotin) pour le traitement du lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) récurrent ou réfractaire.

Adcetris est un anticorps conjugué (ADC) dirigé sur le CD30, un antigène exprimé dans le lymphome de Hodgkin (HL) classique et le LAGC systémique, un type de lymphome à cellules T. À un suivi médian de 46,3 mois, le taux de survie estimé sur quatre ans était de 64 pour cent. Les données ont été présentées à la 56e Assemblée annuelle et exposition de l’American Society of Hematology (ASH) qui se tient à San Francisco, en Californie, du 6 au 9 décembre 2014.

« Les résultats historiques pour les patients atteints d’un lymphome à cellule T récurrent, y compris le LAGC systémique, étaient médiocres, avec une survie globale médiane de 5,5 mois et une survie sans progression médiane de 3,1 mois. « Les données de survie sur quatre ans de l’essai pivot sur le LAGC systémique démontrent l’activité de l’Adcetris dans le traitement de cette maladie, avec une taux de survie sur quatre ans de 64 pour cent et une survie médiane sans progression de 20 mois », a déclaré Clay B. Siegall, Ph.D., Président et chef de la direction de Seattle Genetics. « Ces données encourageantes montrent des réponses durables à long terme dans le traitement du LAGC systémique et soutiennent l’évaluation de l’Adcetris dans les options thérapeutiques précoces, y compris dans l’étude clinique de phase 3 en cours ECHELON-2 pour le traitement de première intention du lymphome à cellules T adultes. »

« Espérer que plus de 60 pour cent des patients atteints du LAGC récurrent ou réfractaire traités avec ADCETRIS dans cette étude sont vivants à quatre ans, pourrait redéfinir de manière positive les attentes relatives à ce cancer difficile à traiter », a observé Dirk Huebner, M. D., Directeur médical principal, Unité thérapeutique d’oncologie, Takeda Pharmaceutical Company. « Le fait que le tiers de tous les patients traités dans l’essai restent en rémission complète sans aucun signe de la maladie après un suivi médian de 46 mois évoque la différence que l’Adcetris peut faire dans cette maladie. »

Adcetris a reçu une autorisation de commercialisation conditionnelle de la Commission européenne en octobre 2012 pour deux indications : pour le traitement de patients adultes avec un LH CD30+ récurrent ou réfractaire après une ASCT, ou après au moins deux traitements préalables lorsque l’ASCT ou la chimiothérapie multiagent n’est pas une option de traitement et pour le traitement de patients adultes souffrant du LAGC systémique récurrent ou réfractaire. Adcetris a reçu une autorisation de commercialisation par les autorités réglementaires de 45 pays.

Seattle Genetics et Takeda développent conjointement Adcetris. Selon les modalités de l’entente de collaboration, Seattle Genetics possède les droits de commercialisation aux États-Unis et au Canada et Takeda possède les droits de commercialisation d’Adcetris dans le reste du monde.

Source : Seattle Gentics








MyPharma Editions

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Publié le 20 octobre 2020
Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, a annoncé avoir traité la moitié des patients prévus dans son étude de Phase III évaluant le viscosupplément amélioré, JTA-004, chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 19 octobre 2020
Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi et son partenaire Regeneron ont annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable à la demande d’extension des indications de Dupixent® (dupilumab) et recommandé son approbation, dans l’Union européenne, pour le traitement de la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans candidat à un traitement systémique.

Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Publié le 19 octobre 2020
Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Unicancer et Pfizer ont annoncé la signature d’un partenariat d’une durée de trois ans visant à mieux comprendre les modes de prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique grâce aux données de vie réelle issues du Programme « ESME Cancer du sein métastatique ».

Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 16 octobre 2020
Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir reçu le statut “PRIority Medicines” (PRIME) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour son candidat vaccin de Phase 3 à injection unique contre le chikungunya. Ce nouveau statut obtenu auprès de l’EMA vient compléter le statut « Fast Track » obtenu auprès de l’agence de santé américaine Food and Drug Administration (FDA) en décembre 2018.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents