Edition du 20-08-2018

Innate Pharma et AstraZeneca signent un accord global en Immuno-oncologie

Publié le vendredi 24 avril 2015

Innate Pharma vient de signer un accord de co-développement et de commercialisation avec AstraZeneca et MedImmune, son bras de recherche et développement de molécules biologiques, afin d’accélérer et d’élargir le développement de son anticorps propriétaire anti-NKG2A, IPH2201, notamment en combinaison avec l’anticorps anti-PD-L1 d’ d’AstraZeneca, MEDI4736, développé par MedImmune.

Les termes financiers de l’accord incluent des paiements à Innate Pharma pouvant atteindre 1,275 milliard USD et des redevances à deux chiffres sur les ventes. Le  versement initial à Innate Pharma est de 250 millions USD, en contrepartie des droits globaux et exclusifs de co-développement et commercialisation d’IPH2201 en combinaison avec MEDI4736 et de l’accès à IPH2201 en monothérapie ou dans d’autres combinaisons. AstraZeneca paiera à Innate 100 millions USD supplémentaires avant l’initiation du développement de Phase III ainsi que des paiements d’étapes réglementaires et commerciaux additionnels pouvant atteindre 925 millions USD. AstraZeneca enregistrera les ventes et paiera à Innate Pharma des redevances à deux chiffres, assises sur les ventes nettes. L’accord comprend des droits de co-promotion en Europe pour 50% des profits dans ce territoire pour Innate Pharma.

Le plan de développement initial d’IPH2201 intègre désormais des essais cliniques de Phase II en combinaison avec MEDI4736 dans des tumeurs solides, les multiples essais de Phase II, prévus par Innate, testant IPH2201 dans une série de cancers, en monothérapie et en combinaison avec des traitements commercialisés, ainsi que le développement de biomarqueurs associés.

« Cet accord permet à Innate d’élargir et d’accélérer le développement d’IPH2201 tout en conservant notre plan de développement innovant. Il donne à Innate les capacités et les ressources qui permettront à la Société de franchir une étape décisive vers le développement avancé et potentiellement la co-promotion. Ce partenariat avec AstraZeneca et MedImmune, un leader en immuno-oncologie, marque une phase de transformation pour Innate. » , a déclaré Hervé Brailly, président du directoire et co-fondateur d’Innate Pharma.

Pascal Soriot, Chief Executive Officer d’AstraZeneca, a ajouté: « Nous sommes ravis de collaborer avec Innate Pharma pour amener ce traitement first-in-class potentiel aux patients atteints de cancer, ce qui renforce notre portefeuille large en immuno-oncologie. Nous croyons que les combinaisons en immuno-oncologie ont le potentiel d’être l’une des voies de traitement les plus efficaces pour traiter le cancer. En ciblant à la fois l’immunité innée et acquise, nous avons l’opportunité de proposer un bénéfice clinique important aux patients pour de multiples cancers. »

La transaction est soumise aux termes et conditions habituels, y compris l’expiration ou la fin  du délai de carence prévu parle Hart-Scott-Rodino Antitrust Improvements Act. Elle devrait entrer en vigueur au 2e trimestre 2015.








MyPharma Editions

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions