Edition du 19-08-2019

Innate Pharma : publication dans Cell sur des anticorps multispecifiques innovants engageant les cellules NK via NKp46

Publié le vendredi 31 mai 2019

Innate Pharma : publication dans Cell sur des anticorps multispecifiques innovants engageant les cellules NK via NKp46Innate Pharma a annoncé la publication de données démontrant le potentiel des NKCE NKp46 multifonctionnels en immunothérapie des cancers. Ces résultats ont été produits par les équipes d’Innate Pharma, en collaboration avec l’Université Aix-Marseille et le cluster Marseille Immunopôle, sous la direction du Professeur Eric Vivier et ont été divulgués dans un article intitulé « Multifunctional natural killer cell engagers targeting NKp46 trigger protective tumor immunity », publié dans l’édition numérique du 30 mai 2019 du très prestigieux journal Cell.

« Notre technologie d’anticorps multifonctionnels engageant les cellules NK par NKP46 fournit une plateforme polyvalente pour générer de nouveaux formats ayant le potentiel de d’engager concomitamment jusqu’à trois récepteurs activateurs des cellules NK ainsi que deux antigènes tumoraux sur les cellules tumorales, » explique Eric Vivier, Directeur scientifique d’Innate Pharma, Professeur à l’Université Aix-Marseille et auteur principal de cet article. « Ces observations précliniques démontrent le potentiel des NKCE NKp46. Outre leur stabilité, ils ont également montré des profils chimiques et de fabrication compatibles avec le développement industriel. Ces résultats précliniques, associés à une activité antitumorale plus forte que les anticorps thérapeutiques traditionnels, soutiennent le développement clinique des NKCE en immunothérapie des cancers ».

Jusqu’ici, la plupart des thérapies antitumorales se concentraient sur les cellules T effectrices. Les formats d’anticorps engageant les cellules T, actuellement développés en clinique, ont principalement été réservés aux seules indications de cancers hématologiques du fait de leur toxicité potentielle. Dans cet article, les auteurs décrivent le potentiel de l’activation des cellules NK contre le cancer par le biais de NKCE en se fondant sur un potentiel antitumoral et un profil de tolérance favorable comparé aux « engagers » de cellules T.

Les NKCE NKp46 se lient à un ou deux antigènes à la surface des cellules tumorales et engagent CD16 et NKp46, des récepteurs activateurs des cellules NK. L’engagement de NKp46 et CD16 est synergique pour induire l’activation des cellules NK et la lyse tumorale. Dans la plupart des tumeurs solides, l’expression de NKp46 est souvent conservée sur les cellules NK infiltrant les tumeurs.

Dans le cadre dans la collaboration R&D étendue annoncée en octobre 2018, AstraZeneca a récemment fait l’acquisition d’une option de licence exclusive pour un programme d’anticorps multispécifique engageant les cellules NK par NKp46 issu du portefeuille préclinique d’Innate Pharma. Innate est éligible à des paiements d’exercice d’option, paiements d’étapes de développement et commerciales pouvant atteindre 855 millions de dollars ainsi que des redevances sur les ventes « high single digit and double digit tiered ». Après l’exercice de l’option et jusqu’à la Phase III, AstraZeneca sera responsable de tous les coûts de développement. Innate garde le droit de participer au partage des coûts de Phase III pour obtenir un partage des profits à 50% en Europe.

En outre, Innate Pharma et Sanofi ont mis en place un accord de collaboration et de licence pour la génération et l’évaluation de jusqu’à deux candidats bispécifiques (dont IPH61) en utilisant la technologie d’Innate Pharma et les formats d’anticorps bispécifiques propriétaires de Sanofi ainsi que ses cibles tumorales. Selon les termes de l’accord de licence, Sanofi est responsable du développement, de la fabrication et de la commercialisation des produits résultant de la collaboration. Innate Pharma est éligible à des paiements d’étapes liés à l’atteinte d’objectifs de développement et de commercialisation pouvant atteindre 400 millions d’euros ainsi qu’à des redevances assises sur les ventes nettes.

Source : Innate Pharma








MyPharma Editions

Janssen : feu vert de l’UE pour une utilisation élargie d’Imbruvica® dans deux indications

Publié le 19 août 2019
Janssen : feu vert de l'UE pour une utilisation élargie d'Imbruvica® dans deux indications

Janssen vient d’annoncer que la Commission européenne (CE) a approuvé des modifications visant à élargir l’utilisation d’Imbruvica® (ibrutinib) dans deux indications. Ces modifications incluent l’utilisation d’ibrutinib combiné à l’obinutuzumab chez les patients adultes atteints de leucémie lymphoïde chronique (LLC) non précédemment traitée et l’utilisation d’ibrutinib plus rituximab pour le traitement des patients adultes atteints de la macroglobulinémie de Waldenström (MW).

ADC Therapeutics et Sophia Genetics s’associent dans un essai clinique pivot de phase II

Publié le 8 août 2019
ADC Therapeutics et Sophia Genetics s'associent dans un essai clinique pivot de phase II

ADC Therapeutics, société travaillant dans la découverte et le développement de médicaments en oncologie et spécialisée dans le développement de conjugués anticorps-médicaments (CAM), et Sophia Genetics, chef de file dans les médicaments fondés sur les données, ont annoncé avoir conclu une collaboration en vue d’identifier des marqueurs génomiques associés à une réponse clinique à l’ADCT-402 (loncastuximab tésirine).

DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

Publié le 8 août 2019
DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

DBV Technologies a annoncé avoir déposé une demande de licence biologique (BLA, Biologics License Application) auprès de la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicaments) pour Viaskin® Peanut dans le traitement des enfants de 4 à 11 ans allergiques à l’arachide.

Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Publié le 8 août 2019
Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie.

Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Publié le 7 août 2019
Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pathologies de l’oreille interne, a annoncé que John Furey, dernièrement directeur des opérations chez Spark Therapeutics, l’un des principaux développeurs mondiaux de thérapies géniques, rejoindra le conseil d’administration en tant que membre indépendant du conseil.

Sanofi : feu vert européen pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère chez les adolescents

Publié le 6 août 2019
Sanofi : feu vert européen pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère chez les adolescents

Sanofi vient d’annoncer que la Commission européenne a étendu l’autorisation de mise sur le marché de Dupixent® (dupilumab) dans l’Union européenne (UE) aux adolescents de 12 à 17 ans présentant une forme modérée à sévère de dermatite atopique candidats à une thérapie systémique.

Inotrem : autorisation IND de la FDA pour une étude de Phase IIb avec son candidat médicament contre le choc septique

Publié le 6 août 2019
Inotrem : autorisation IND de la FDA pour une étude de Phase IIb avec son candidat médicament contre le choc septique

Inotrem, une société de biotechnologie spécialisée dans le contrôle de la réponse immunitaire lors de maladies inflammatoires aigües, telles que le choc septique, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) lui a accordé l’autorisation de procéder à une « Investigational New Drug » (IND) aux États-Unis dans le cadre de son étude ASTONISH (Phase IIb) visant à étudier la sécurité, la tolérance et l’efficacité de nangibotide (LR12), son candidat médicament pour le choc septique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents