Edition du 16-06-2021

Innate Pharma : publication dans la revue « cell » de travaux de recherche sur monalizumab

Publié le vendredi 30 novembre 2018

Innate Pharma : publication dans la revue « cell » de travaux de recherche sur monalizumabInnate Pharma a annoncé la publication de travaux de recherche démontrant le potentiel de monalizumab, un anticorps anti-NKG2A qui pourrait étendre le champ de l’immuno-oncologie aux immunothérapies à base de NK. Publiés le 29 novembre dans la  revue scientifique Cell, ces travaux, conduits par le Professeur Eric Vivier et les équipes d’Innate Pharma en collaboration avec MedImmune, le bras de recherche et développement de molécules biologiques d’AstraZeneca, et des chercheurs et cliniciens de référence, constitueront la référence pour les futurs développements de monalizumab.

« Avec son effet dual sur les cellules NK et T, monalizumab inaugure une nouvelle classe d’inhibiteurs de points de contrôle immunitaire à large spectre, » souligne Eric Vivier, Directeur Scientifique d’Innate Pharma, Professeur à Aix-Marseille Université et principal auteur de cette publication. « Grâce à monalizumab, nous espérons que les cliniciens disposeront bientôt d’une nouvelle option thérapeutique pour un ensemble de patients atteints de cancer basée sur deux mécanismes potentiels : interrompre simultanément deux voies d’inhibition complémentaires ou bloquer un signal inhibiteur tout en délivrant un signal d’activation. »

En un peu plus de 10 ans, les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire, en particulier les anti-PD-1/L1, ont révolutionné la prise en charge des patients atteints de cancers. Néanmoins, ils ne touchent qu’une petite partie de la population de patients. Le principal enjeu actuel de l’immuno-oncologie est de surmonter ces résistances en ciblant de nouveaux points de contrôle et de nouvelles cellules immunitaires, en combinant ces nouvelles immunothérapies entre-elles et avec d’autres standards de traitement.

« Pour bénéficier du potentiel à long terme de l’immunothérapie, nous devons trouver des solutions pour améliorer la réponse aux traitements anti-PD-1/L1 chez les patients qui ne répondent pas aux traitements à base d’inhibiteurs de point de contrôle immunitaire seuls. Ces données nous procurent un rationel très solide pour conduire l’évaluation de nouvelles combinaisons thérapeutiques notamment avec durvalumab notre inhibiteur du point de contrôle immunitaire PD-L1, » ajoute Ronald Herbst, VP, Directeur de la Recherche en Oncologie de MedImmune. « Nous continuons d’explorer le potentiel de monalizumab en combinaison avec durvalumab dans notre essai clinique de phase II en cours, et nous espérons identifier de nouvelles voies qui pourraient étendre les bénéfices de l’immunothérapie à davantage de patients présentant différentes tumeurs solides avancées.»

Cette publication montre que monalizumab stimule simultanément l’action anti-tumorale des cellules NK et T en bloquant l’un de leurs récepteurs inhibiteurs : NKG2A. NKG2A est présent à la surface des deux types de cellules et son ligand (HLA-E, le signal spécifiquement reconnu par ce récepteur) est très fréquemment surexprimé par les tumeurs humaines, ce qui ouvre une large fenêtre thérapeutique à monalizumab.

Les auteurs ont démontré que l’utilisation d’un anticorps bloquant NKG2A potentialise l’action anti-tumorale de l’anti-PD-L1 in vitro et dans un modèle murin de cancer métastatique. Ces données ouvrent la voie à des combinaisons d’immunothérapie fondées sur monalizumab et confortent l’évaluation clinique en cours de la combinaison durvalumab-monalizumab chez des patients atteints de certains cancers colorectaux[1]. Les premiers résultats de cet essai ont été présentés au congrès de l’ASCO 2018. Monalizumab est également testé en essai clinique de phase II chez des patients atteints d’un cancer de la tête et du cou (CETC[2]) en combinaison avec cetuximab, un anticorps qui bloque l’action protumorale du recepteur EGFR[3] et induit la cytotoxité dépendante des anticorps des cellules NK. Les résultats présentés aux congrès de l’ESMO et du SITC 2018 démontrent la très bonne tolérance de cette nouvelle combinaison et procurent des résultats d’efficacité encourageants.

Source : Innate Pharma








MyPharma Editions

L’Inserm lance sa campagne de recrutement 2021

Publié le 15 juin 2021
L’Inserm lance sa campagne de recrutement 2021

Le premier organisme public entièrement dédié à la recherche en santé humaine lance sa campagne de recrutement nationale pour promouvoir les inscriptions aux concours externes de la fonction publique. L’occasion pour l’Inserm de présenter plusieurs de ses collaborateurs ainsi que leurs métiers parfois méconnus. Au total, 83 postes sont à pourvoir sur tout le territoire. Les inscriptions sont ouvertes et accessibles en ligne jusqu’au 15 juillet.

Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration

Publié le 15 juin 2021
Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration

Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration Servier et Oncodesign viennent d’annoncer la sélection d’un candidat préclinique issu de leur collaboration stratégique contre la maladie de Parkinson. Initiée en mars 2019, cette collaboration de Recherche et Développement porte sur la découverte d’inhibiteurs de la kinase LRRK2 issus de la plateforme Nanocyclix®, propriété d’Oncodesign, et sur leur action comme agents thérapeutiques potentiels contre la maladie de Parkinson.

MedinCell : son produit injectable à action prolongée contre le paludisme prêt à entrer en phase de développement réglementaire

Publié le 15 juin 2021
MedinCell : son produit injectable à action prolongée contre le paludisme prêt à entrer en phase de développement réglementaire

MedinCell et les membres du consortium, IRD, IRSS et CIRDES, ont conçu et testé avec succès puis confirmé avec Unitaid la sélection de la formulation candidate. Les activités précliniques réglementaires débutent avec pour objectif un premier essai clinique en 2023.

Yposkesi lance la construction d’un deuxième site de bioproduction

Publié le 14 juin 2021
Yposkesi lance la construction d’un deuxième site de bioproduction

Yposkesi, CDMO (Contract Development & Manufacturing Organization) leader en Europe spécialisé en thérapies géniques et cellulaires, a annoncé le lancement du projet SKY, la construction d’un deuxième bâtiment dédié à la production de thérapies géniques et cellulaires, une nouvelle ressource au niveau mondial pour les entreprises qui développent des produits biopharmaceutiques, également appelés MTI pour Médicaments de Thérapie Innovante (ATMP – Advanced Therapy Medicinal Products).

Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 11 juin 2021
Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les résultats positifs de la deuxième cohorte de son étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec une radiothérapie chez des patients atteints de cancer du cerveau (Glioblastome Multiforme). Les données montrent que le NOX-A12, à la dose de 400 mg/semaine, continue d’être sûr et bien toléré, avec des signes apparents de réduction de la taille des tumeurs.

Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Publié le 11 juin 2021
Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour le développement et la commercialisation d’un candidat médicament de thérapie génique dans le traitement du syndrome de l’X Fragile.

DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

Publié le 10 juin 2021
DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

DNA Script a annoncé la nomination de Kim Ferguson en tant que Vice‐Présidente en charge des ventes, et de Randy Dyer au poste de Vice‐Président en charge du marketing. Ces deux exécutifs rejoignent DNA Script afin de préparer le lancement commercial du
système SYNTAX, la première imprimante à ADN de laboratoire mettant en oeuvre la technologie EDS de synthèse enzymatique d’ADN développée par la société.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents