Edition du 28-07-2021

Inventiva : publication d’un article sur le rôle des PPAR dans le traitement de la NASH dans « Nature Review Gastroenterology & Hepatology »

Publié le mardi 3 novembre 2020

Inventiva : publication d'un article sur le rôle des PPAR dans le traitement de la NASH dans « Nature Review Gastroenterology & Hepatology »Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé la publication d’un article scientifique sur le rôle des récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR) dans le traitement de la NASH par la revue médicale évaluée par des pairs « Nature Review Gastroenterology & Hepatology ».

Intitulé « Non-alcoholic steatohepatitis: the role of peroxisome proliferator-activated receptors » l’article a été publié en coordination avec l’initiative panNASH™. Cet article revient sur la littérature actuelle de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD), décrit le rôle des PPAR dans la NASH ainsi que dans les maladies métaboliques associées, et résume les données précliniques et cliniques sur l’utilisation des agonistes PPAR.

La NAFLD est une maladie multi-systémique avec des complications extra-hépatiques, dont le développement du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires. Comme le souligne l’article, les patients atteints de la NAFLD ont tendance à développer de nombreuses manifestations du syndrome métabolique : obésité abdominale, dyslipidémie athérogène, hypertension, et tolérance au glucose et résistance à l’insuline anormales. Par ailleurs, lors de la progression de la NAFLD vers la NASH, les patients développent également une inflammation du foie et souvent une fibrose.

Selon l’article, les PPAR sont des régulateurs clés de nombreuses voies affectées négativement par la maladie, ce qui en font des cibles thérapeutiques prometteuses pour le traitement de la NASH. L’article décrit les PPAR comme ayant des effets bénéfiques sur le foie, améliorant diverses manifestations du syndrome métabolique et réduisant le risque de développer des maladies extra-hépatiques associées telles que le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires.

Evoquant également les effets secondaires bien identifiés des PPAR comme la prise de poids excessive et la rétention d’eau, l’article explique que ces derniers peuvent être contrôlés par l’utilisation de biomarqueurs et disparaissent après l’arrêt du traitement.

Jean-Louis Junien, Président du Conseil Scientifique d’Inventiva, a commenté : « Cet article scientifique illustre clairement que, malgré des études précédentes démontrant une efficacité limitée des ‘single’ PPAR, les études cliniques en cours suggèrent un potentiel thérapeutique plus large notamment des agonistes pan-PPAR pour traiter la maladie multi-systémique qu’est la NASH. Cela peut notamment être attribué à leur capacité à cibler différents mécanismes interdépendants dans la physiopathologie de la NASH. Lanifibranor, le principal candidat médicament d’Inventiva et seul agoniste pan-PPAR en développement pour le traitement de la NASH à ce jour, est ainsi idéalement positionné dans ce domaine, comme le montrent les résultats récents de l’étude clinique de Phase IIb NATIVE de la Société. »

Détails de la publication

Titre de l’article scientifique :
« Non-alcoholic steatohepatitis: the role of peroxisome proliferator-activated receptors »
Date de publication :
22 octobre 2020
Auteurs :
Sven Francque1, Gyongyi Szabo2, Manal F. Abdelmalek3, Christopher D. Byrne4, Kenneth Cusi5, Jean-François Dufour6, Michael Roden7, Frank Sacks8 et Frank Tacke9
Lien vers l’article :
https://www.nature.com/articles/s41575-020-00366-5

____________________________________

1 Sven Francque : Department of Gastroenterology and Hepatology, Antwerp University Hospital, Antwerp, Belgium.
2 Gyongyi Szabo : Beth Israel Deaconess Medical Center, Harvard Medical School, Boston, MA, USA.
3 Manal F. Abdelmalek : Division of Gastroenterology and Hepatology, Department of Medicine, Duke University Health System, Durham, NC, USA.
4 Christopher D. Byrne : Nutrition & Metabolism, Human Development & Health, Faculty of Medicine, University Hospital Southampton, Southampton, UK.
5 Kenneth Cusi : Division of Endocrinology, Diabetes and Metabolism, University of Florida, Gainesville, FL, USA.
6 Jean-François Dufour : Hepatology, Department of Clinical Research, University Hospital of Bern, Bern, Switzerland & University Clinic for Visceral Surgery and Medicine, Inselspital, Bern, Switzerland.
7 Michael Roden : Division of Endocrinology and Diabetology, Medical Faculty, Heinrich Heine University Düsseldorf, University Clinics Düsseldorf, Düsseldorf, Germany & Institute for Clinical Diabetology, German Diabetes Center (DDZ), Leibniz Center for Diabetes Research at Heinrich Heine University Düsseldorf, Düsseldorf, Germany.
8 Frank Sacks : Departments of Nutrition and Molecular Metabolism, Harvard T.H. Chan School of Public Health, Boston, MA, USA & Channing Division, Department of Medicine Harvard Medical School and Brigham and Women’s Hospital, Boston, MA, USA.
9 Frank Tacke : Department of Hepatology & Gastroenterology, Charité University Medical Center, Berlin, Germany.

Source et visuel : Inventiva








MyPharma Editions

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents