Edition du 03-03-2021

Ipsen et Exelixis signent un accord exclusif de licence sur le Cabozantinib

Publié le mardi 1 mars 2016

Ipsen et Exelixis signent un accord exclusif de licence sur le CabozantinibIpsen a conclu un accord avec Exelixis aux termes duquel le groupe français versera 200 millions de dollars de paiement initial, suivi de paiements à l’atteinte d’étapes réglementaires et commerciales, pour acquérir les droits exclusifs de commercialisation du Caborantinib, le principal produit en oncologie de l’américain, pour les territoires hors Etats-Unis, Canada et Japon.

Le Cabozantinib est commercialisé dans le cancer médullaire de la thyroïde (MTC) et soumis pour approbation réglementaire dans le carcinome avancé du rein (RCC).

Selon les termes de l’accord, Ipsen acquiert les droits exclusifs de commercialisation du cabozantinib dans ses indications actuelles et futures pour les territoires mondiaux hors Etats-Unis, Canada et Japon, incluant les droits de COMETRIQ®, actuellement approuvé en Europe dans le traitement des patients adultes atteints d’un cancer médullaire de la thyroïde (MTC) progressif, à un stade localement avancé ou métastatique et non résécable. Les sociétés ont convenu de collaborer au développement des indications actuelles et futures du cabozantinib. Exelixis conservera les droits commerciaux exclusifs du cabozantinib pour les Etats-Unis et le Canada, et poursuivra ses discussions en vue de céder les droits commerciaux pour le Japon à un partenaire.

Selon les termes de l’accord, Exelixis recevra 200 millions de dollars de paiement initial. Exelixis pourrait recevoir des paiements potentiels liés à l’atteinte d’étapes réglementaires, dont 60 millions de dollars à l’approbation en Europe du cabozantinib dans le cancer du rein avancé (RCC), et 50 millions de dollars à la soumission et à l’approbation en Europe du cabozantinib dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (HCC) avancé, ainsi que des paiements additionnels liés à l’atteinte d’étapes réglementaires pour des indications futures. L’accord comprend aussi jusqu’à 545 millions de dollars de paiements potentiels liés à l’atteinte d’étapes commerciales et prévoit qu’Exelixis puisse recevoir jusqu’à 26% de redevances sur les ventes nettes du cabozantinib réalisées par Ipsen dans les territoires pris en licence.

Les indications commerciales futures du cabozantinib pourraient comprendre le HCC avancé, testé dans l’étude pivotale de phase 3 CELESTIAL conduite par Exelixis, pour laquelle les premiers résultats sont prévus en 2017. D’autres études à un stade de développement plus précoce sont en cours dans le cadre de la collaboration d’Exelixis avec le National Cancer Institut’s Cancer Therapy Evaluation Program (NCI-CTEP). Au travers de ces deux programmes, c’est un ensemble de plus de 45 études prévues ou en cours, notamment dans le cancer du rein avancé, le cancer de la vessie, le cancer colorectal, le cancer du poumon non à petites cellules et le cancer de l’endomètre.

Le cabozantinib est une petite molécule qui inhibe l’activité des tyrosine kinases dont les récepteurs au VEGF, le c- MET, l’AXL et le RET. Suite aux résultats positifs de l’étude pivotale internationale de phase 3 METEOR, la présentation sous forme de comprimé du cabozantinib est en attente d’autorisation réglementaire auprès des autorités américaines et européennes dans le traitement du cancer du rein avancé pour les patients ayant déjà reçu une première ligne de traitement. En Europe, la soumission du dossier de demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le cabozantinib dans le cancer du rein avancé a été acceptée et a bénéficié d’une procédure d’évaluation accélérée. Grâce à cette procédure, l’AMM est éligible à une revue sous 150 jours contre le standard habituel de 210 jours (à l’exclusion des périodes pendant lesquelles des informations complémentaires sont demandées par l’EMA). Exelixis transférera l’AMM à Ipsen. Exelixis prévoit en outre de transférer les droits de commercialisation du COMETRIQ® dans les territoires hors Etats-Unis de leur partenaire actuel Sobi (Swedish Orphan Biovitrum) à Ipsen, conformément aux modalités de l’accord conclu avec Sobi.

En mars 2014, le cabozantinib en gélules a été approuvé par la commission européenne sous le nom de COMETRIQ® dans le traitement des patients atteints d’un cancer médullaire de la thyroïde progressif (MTC), à un stade localement avancé ou métastatique et non résécable.

Source : Ipsen








MyPharma Editions

MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Publié le 3 mars 2021
MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Entreprise mondiale consacrée à la recherche indépendante en cancérologie, MEDSIR a lancé l’essai clinique phase II PECATI, qui vise à explorer une nouvelle option de traitement pour les patients atteints de tumeurs thymiques avancées, un cancer peu fréquent. L’étude évaluera l’efficacité et la sécurité de l’association de pembrolizumab et de lenvatinib chez des patients atteints de carcinome thymique ou de thymome B3 métastatique.

CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

Publié le 3 mars 2021
CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

CVasThera, société biopharmaceutique spécialisée dans la R&D de médicaments innovants pour les pathologies cardiovasculaires et intestinales, vient d’annoncer une levée de fonds de 1,3 million d’euros lors d’un tour de table d’amorçage. Cette levée vient tripler l’apport en fonds propres et le capital de la société, sécurisant ainsi le financement nécessaire à la réalisation des études précliniques pour le composé CVT120165, un candidat médicament dans le traitement de la maladie de Crohn.

VIH : les chercheurs d’Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Publié le 3 mars 2021
VIH : les chercheurs d'Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Abbott a annoncé le 2 mars qu’une équipe de scientifiques a découvert en République démocratique du Congo (RDC) un nombre inhabituellement élevé de personnes testées positives en anticorps VIH, mais dont la charge virale est faible ou non détectable et ce, sans aucun traitement antirétroviral. Ces personnes sont appelées contrôleurs d’élite du VIH.

LFB : l’EMA valide le dépôt de la demande d’AMM d’eptacog beta (activé), un facteur de coagulation VIIa recombinant

Publié le 2 mars 2021
LFB : l'EMA valide le dépôt de la demande d'AMM d’eptacog beta (activé), un facteur de coagulation VIIa recombinant

Le LFB, le groupe biopharmaceutique qui développe, fabrique et commercialise des médicaments dérivés du sang et des protéines recombinantes pour la prise en charge des patients atteints de pathologies graves et souvent rares, vient d’annoncer que l’Agence européenne des médicaments (EMA), l’autorité réglementaire européenne, a validé le dépôt de la demande d’autorisation de mise sur le marché d’eptacog beta, un facteur de coagulation VIIa recombinant (rFVIIa).

Abionyx : les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare publiés dans « Annals of Internal Medecine »

Publié le 2 mars 2021
Abionyx : les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare publiés dans « Annals of Internal Medecine »

Abionyx Pharma vient d’annoncer les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare qui sont publiés en exclusivité dans la revue scientifique « Annals of Internal Medicine », la revue de médecine interne la plus citée et la mieux classée dans la catégorie Médecine.

Industrie pharmaceutique : accord sur les salaires minima pour l’année 2021

Publié le 2 mars 2021

A l’issue de deux réunions de négociations les 7 janvier et 18 février dernier, le Leem a proposé à la signature un accord collectif revalorisant l’ensemble des salaires minima conventionnels de 0,8 % au 1er janvier 2021.

Abivax : le Dr Sophie Biguenet nommée Directrice Médicale

Publié le 2 mars 2021
Abivax : le Dr Sophie Biguenet nommée Directrice Médicale

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui vise à moduler le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé la nomination du Dr Sophie Biguenet en tant que Directrice Médicale à compter du 1er mars 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents