Edition du 24-04-2018

Ipsen renforce ses capacités de R&D en neurologie avec l’acquisition de Syntaxin

Publié le lundi 15 juillet 2013

Le groupe biopharmaceutique Ipsen a annoncé lundi la clôture de l’acquisition de Syntaxin, une société britannique privée du secteur des sciences de la vie, spécialisée dans l’ingénierie des toxines botuliques.

Selon les modalités de l’accord, Ipsen effectuera un paiement initial de 28 millions d’euros, suivi de paiements en fonction de l’atteinte d’étapes-clés de développement et de commercialisation pour un montant pouvant atteindre ou dépasser 130 millions d’euros. En outre, les actionnaires de Syntaxin recevront la majeure partie des paiements liés à l’actif le plus avancé de la société, faisant actuellement l’objet d’essais cliniques de phase II.

La transaction s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’Ipsen de renforcer ses propres plates-formes technologiques de peptides et toxines. Syntaxin dispose d’une expérience étendue dans le domaine de la biologie des toxines botuliques, étayée par un vaste portefeuille de brevets, notamment 75 brevets délivrés et plus de 130 brevets en cours d’examen.

Syntaxin and Ipsen ont débuté leur collaboration en 2010. En 2011, ils ont conclu un partenariat stratégique d’envergure pour la découverte et le développement de nouveaux composés dans le domaine des toxines botuliques recombinantes. Les équipes de Syntaxin ont tiré profit de leur expertise approfondie dans la découverte de nouveaux candidats thérapeutiques tandis qu’Ipsen a déployé ses compétences dans l’évaluation pharmacologique, préclinique et clinique des composés. Avant la transaction, Ipsen détenait environ 10 % du capital de Syntaxin sur une base pleinement diluée.

Marc de Garidel, Président-Directeur général d’Ipsen a déclaré : « Nous sommes heureux d’accueillir Syntaxin au sein d’Ipsen. Cette étape importante va dans le sens de notre ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des maladies invalidantes. L’acquisition de Syntaxin constitue un apport majeur à notre franchise Neurologie, parfaitement en ligne avec notre stratégie de spécialisation. »

Syntaxin possède un solide portefeuille de R&D qui exploite la diversité des toxines botuliques, notamment des toxines botuliques recombinantes dont la conception et les propriétés sont améliorées. La technologie de Syntaxin a été validée par les essais cliniques de phase II du candidat médicament le plus avancé. Le Dr Keith Foster et le Dr John Chaddock, co-fondateurs de Syntaxin, rejoindront Ipsen pour l’aider à construire une plate-forme de toxines fortement différenciée et innovante. L’expertise de Syntaxin dans le domaine des toxines recombinantes et le savoir-faire d’Ipsen se complètent parfaitement et permettront de libérer tout le potentiel de la plate-forme des inhibiteurs de sécrétion ciblés (Targeted Secretion Inhibitors, TSI) dans les domaines thérapeutiques d’Ipsen, à savoir la neurologie, l’endocrinologie et l’uro-oncologie.

Ipsen compte parvenir à une pleine intégration d’ici la fin de l’année.

Source : Ipsen








MyPharma Editions

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions