Edition du 17-08-2018

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Janssen : avis favorable du CHMP pour la mise à jour de l’étiquetage de l’Invokana® et du Vokanamet®

Publié le vendredi 3 août 2018

Janssen : avis favorable du CHMP pour la mise à jour de l'étiquetage de l'Invokana® et du Vokanamet®Janssen a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable pour la mise à jour de l’étiquetage de l’INVOKANA® (canagliflozine) et du VOKANAMET® (canagliflozine et metformine), y compris les modifications apportées aux indications pour le traitement d’adultes atteints d’un diabète sucré de type 2 (DST2) insuffisamment contrôlé comme traitement d’appoint au régime alimentaire et à l’exercice.
Les recommandations du produit incluent désormais des données sur la réduction des événements cardiovasculaires majeurs (ECM) (mortalité cardiovasculaire, infarctus du myocarde non mortel, ou AVC non mortel) chez les patients atteints d’un diabète sucré de type 2 (DST2) ayant soit des antécédents de maladie cardiovasculaire ou présentant au moins deux facteurs de risque cardiovasculaire, en plus des résultats actuels sur l’amélioration du contrôle glycémique.

L’avis favorable du CHMP sera maintenant révisé par la Commission européenne, qui est compétente pour accorder l’approbation de l’étiquette mise à jour.

« Nous sommes contents de la décision du CHMP de recommander une mise à jour de l’étiquette pour la canagliflozine, afin d’inclure les résultats du programme CANVAS. Aussi bien l’amélioration du contrôle glycémique que la réduction de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaire sont importantes pour les patients atteints d’un DST2. En cas d’approbation par la Commission européenne, cette mise à jour fournira un aperçu plus complet des effets de la canagliflozine, et aidera les médecins à prendre des décisions thérapeutiques mieux éclairées et les plus adaptées à leurs patients », a déclaré le Dr Jose Antonio Buron, vice-président en charge des affaires médicales pour la région EMOA chez Janssen-Cilag Farmacêutica, Lda.

L’application de la variation de type II se fonde sur les résultats du programme CANVAS, le plus grand essai de résultats cardiovasculaires réalisé à ce jour pour un inhibiteur du SGLT2. 1 L’étude, qui a été réalisée auprès de plus de 10 000 patients et qui a débuté en 2009, a atteint son critère principal et démontré que la canagliflozine a réduit de manière significative le risque combiné de décès cardiovasculaire, d’infarctus du myocarde et d’AVC non mortel, comparé au placebo, chez les patients adultes atteints de DST2 ayant soit des antécédents de maladie cardiovasculaire ou présentant au moins deux facteurs de risque cardiovasculaire.1

La canagliflozine a également nettement diminué le risque d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque et a démontré une amélioration des résultats rénaux.1 Les effets indésirables signalés durant le programme CANVAS sont, de manière générale, cohérents avec le profil d’innocuité connu pour la canagliflozine.1 Toutefois, l’étude démontre que, chez les patients atteints de DST2 ayant des antécédents de maladie cardiovasculaire ou présentant au moins deux facteurs de risque pour une maladie cardiovasculaire, la canagliflozine est associée à un risque environ deux fois supérieur d’amputation d’un membre inférieur, avec un taux d’amputation en norme de soins standard de 0,63/100 années-patients pour la canagliflozine, contre 0,34/100 années-patients pour le placebo, ce qui correspond à un risque additionnel de 0,29/100 années-patients.1 Le risque d’amputation sur l’ensemble de la catégorie avait précédemment été évalué par l’EMA, ce qui se traduit par un avertissement sur l’étiquette des inhibiteurs du SGLT2.

La canagliflozine a été approuvée dans l’Union européenne par la Commission européenne en novembre 2013, et elle est indiquée pour le traitement de l’adulte atteint d’un diabète sucré de type 2 insuffisamment contrôlé.2 L’approbation a été basée sur un programme mondial d’essai clinique de Phase 3.

Janssen est en partenariat avec Mundipharma, le distributeur exclusif de l’INVOKANA® et du VOKANAMET® dans les pays de l’Espace économique européen (EEE) et la Suisse, où les produits disposent actuellement d’un statut de tarification et de remboursement. Mundipharma a les droits exclusifs pour la promotion, la distribution et la vente des deux produits sur l’ensemble de son réseau de sociétés associées indépendantes, à l’exception de l’Espagne, où le produit fait l’objet d’une promotion conjointe entre Janssen et Mundipharma.

Références :

1 Neal B et al. Canagliflozin and Cardiovascular and Renal Events in Type 2 Diabetes, 2017 ; The New England Journal of Medicine

2 Résumé des caractéristiques produit pour l’INVOKANA. Disponible sur : http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/EPAR_-_Product_Information/human/002649/WC500156456.pdf. Dernière consultation en juillet 2018.

3 Résumé des caractéristiques produit pour le VOKANAMET. Disponible sur : http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/EPAR_-_Product_Information/human/002656/WC500166670.pdf. Dernière consultation en juillet 2018.

Source : Janssen

 








MyPharma Editions

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions