Edition du 08-04-2020

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Janssen : avis favorable du CHMP pour l’extension d’Erleada® dans le cancer de la prostate hormonosensible métastatique

Publié le lundi 16 décembre 2019

Janssen : avis favorable du CHMP pour l'extension d'Erleada® dans le cancer de la prostate hormonosensible métastatiqueJanssen a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant l’approbation de l’extension de l’utilisation d’Erleada® (apalutamide) au traitement des hommes adultes atteints de cancer métastatique de prostate hormonosensible (CPmHS) en association avec un traitement antiandrogénique (ADT).2

L’avis positif du CHMP sera maintenant examiné par la Commission européenne (CE), qui a le pouvoir d’approuver le nouvel usage de l’apalutamide.

L’avis positif repose sur les données de l’étude de Phase 3 TITAN, qui a évalué l’ajout de l’apalutamide à un traitement antiandrogénique (ADT) – la norme de soins actuelle du CPmHS – auprès d’un large éventail de patients atteints de CPmHS, indépendamment de l’étendue de leur maladie, de leur traitement antérieur au docétaxel ou du stade initial au diagnostic. Les deux principaux critères d’évaluation de l’étude étaient la survie globale (SG) et la survie sans progression radiographique (SSPr). L’apalutamide et l’ADT ont amélioré significativement la SG comparativement au placebo et ADT avec une réduction de 33 % du risque de décès (HR = 0,67 ; IC à 95 %, 0,51-0,89 ; p = 0,0053).1 Dans les deux groupes d’étude, la SG médiane n’a pas été atteinte.1 L’apalutamide et l’ADT ont également amélioré significativement la SSPr par rapport au placebo avec ADT, réduisant de 52 % le risque de progression radiographique et de décès par rapport au placebo avec ADT (HR = 0,48 ; IC à 95% : 0,39-0,60 ; p<0,0001).1 La SSPr médiane était de 22,1 mois pour le placebo avec ADT et n’a pas été atteinte pour l’apalutamide en combinaison avec l’ADT.1 Après un suivi médian de 22,7 mois, le taux de survie globale sur deux ans était de 82 % pour l’apalutamide avec l’ADT, contre 74 % pour le placebo avec l’ADT.1 Ces résultats ont été présentés à l’assemblée annuelle 2019 de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) et publiés simultanément en ligne dans The New England Journal of Medicine.1,3

Les profils d’innocuité de l’apalutamide en association avec l’ADT et du placebo en association avec l’ADT étaient similaires, avec 42 % des effets indésirables de grade 3/4 (EI) observés contre 41 %, respectivement.1 Les effets indésirables de grade ≥3 les plus fréquents pour l’apalutamide en association avec l’ADT et pour la combinaison placebo-ADT étaient l’hypertension (8,4 % c. 9,1 %) et les éruptions cutanées (6,3 % c. 0,6 %). L’arrêt du traitement en raison d’EI a été de 8 % dans le groupe traité par l’apalutamide contre 5 % dans le groupe placebo.1

« L’avis favorable émis aujourd’hui pour l’apalutamide nous rapproche encore plus de l’offre d’une option de traitement indispensable pour une vaste population de patients chez qui on a diagnostiqué un CPmHS, » a déclaré Joaquín Casariego, D.M., Responsable du domaine thérapeutique Janssen Oncologie pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, Janssen-Cilag S.A. « À ce stade de la maladie, il est essentiel d’intervenir avec un autre traitement pouvant prolonger la survie et retarder la progression vers le stade fatal, sans compromettre la qualité de vie des patients. Nous attendons avec impatience l’approbation de l’apalutamide par la CE dans ce contexte afin de pouvoir mettre ce médicament innovant à la disposition des patients dès que possible. »

« Nous sommes heureux de l’avis du CHMP de recommander l’approbation de l’apalutamide comme traitement pour les patients atteints de CPmHS, » a déclaré Craig Tendler, D.M., vice-président du Développement clinique, du département Global Medical Affairs et d’Oncologie chez Janssen Research & Development, LLC. « Les conclusions de l’étude TITAN ont démontré que l’ajout de l’apalutamide à l’ADT a amélioré les résultats chez un grand nombre de patients atteints de CPmHS, comparativement à l’ADT administré seul, soulignant l’importance de cet avis. Chez Janssen, nous continuons de nous concentrer sur les besoins non satisfaits en matière de cancer de la prostate dans le cadre de notre programme d’essais cliniques et nous nous engageons à explorer davantage les moyens d’améliorer les résultats pour les patients dans tout le spectre de la maladie. »

En Europe, l’apalutamide est approuvé pour l’utilisation chez les adultes atteints d’un cancer de prostate résistant à la castration non-métastatique (CPRCnm) qui courent le risque élevé de développer une maladie métastatique.4 Aux États-Unis, l’apalutamide est indiqué pour le traitement du CPRCnm et du cancer de prostate métastatique sensible à la castration (mCSPC).5

___________________

Références
1 Chi, K.N. et al. Apalutamide for Metastatic, Castration-Sensitive Prostate Cancer. N Engl J Med 2019; 381:13-24.
2 European Medicines Agency. Meeting highlights from the Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP) 9-12 décembre 2019. Disponible sur le site https://www.ema.europa.eu/en/news/meeting-highlights-committee-medicinal-products-human-use-chmp-9-12-december-2019. Dernière consultation : décembre 2019.
3 Chi, K.N. First results from TITAN: A phase III double-blind, randomized study of apalutamide versus placebo in patients with metastatic castration-sensitive prostate cancer receiving androgen deprivation therapy. Assemblée annuelle 2019 de l’American Society of Clinical Oncology. Résumé nº 5006.
4 Agence européenne des médicaments. Erleada – Résumé des caractéristiques du produit. Disponible sur le site https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/erleada-epar-product-information_en.pdf. Dernière consultation : décembre 2019.
5 Informations sur le produit Erleada disponibles sur le site https://www.accessdata.fda.gov/drugsatfda_docs/label/2019/210951s001lbl.pdf. Dernière consultation : décembre 2019.

Source : Janssen








MyPharma Editions

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

Publié le 2 avril 2020
OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’analyse des données de l’étape 1 prévue au protocole de l’essai clinique de Phase 3 de Tedopi®, Atalante 1, a montré que le critère principal de cette étape avait été atteint. Cette étude est menée chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire (PD-1/PD-L1).

Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Publié le 1 avril 2020
Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats-médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, a annoncé le succès de l’étude de phase 2 de son candidat-médicament THN102 dans la maladie de Parkinson.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents