Edition du 15-11-2019

Accueil » Industrie » Stratégie

Janssen va collaborer avec l’USAID pour étendre l’accès à une molécule contre la tuberculose multirésistante

Publié le vendredi 12 décembre 2014

Johnson & Johnson vient d’annoncer que sa filiale Janssen Therapeutics a signé un protocole d’accord précisant l’intention du groupe et de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) de participer à la lutte contre les menaces que font peser les bactéries résistantes aux antibiotiques sur la santé à travers le monde.

La résistance antimicrobienne, notamment la tuberculose multirésistante (TB-MR), est l’une des menaces les plus graves qui pèse sur la santé publique. La TB-MR est résistante à au moins deux des quatre antibiotiques les plus fréquemment utilisés dans les traitements standard contre la tuberculose disponibles actuellement. Le traitement de la TB-MR est généralement long et complexeii et s’accompagne d’un taux de réussite de 48% en moyenne.

Selon ce protocole d’accord, Janssen va fournir environ 30 000 traitements complets contre la TB-MR pour une valeur estimée à 30 millions de dollars. L’USAID va collaborer avec les partenaires chargés des programmes nationaux de lutte contre la TB et avec Janssen pour assurer un accès responsable et une utilisation appropriée de ces médicaments. Cet engagement rejoint et renforce l’accord que le groupe a signé avec le Dispositif mondial pour l’approvisionnement en médicaments anti tuberculeux (Global Drug Facility) du partenariat Halte à la tuberculose (Stop TB Partnership) en vue de faciliter l’accès à des médicaments de qualité dans plus de 100 pays à travers le monde.

Au cours des prochains mois, Janssen et l’USAID vont s’associer avec les autres partenaires déjà engagés dans le combat contre la tuberculose pour solliciter de l’aide, développer des critères d’éligibilité et motiver d’autres acteurs, afin de lutter plus efficacement contre cette crise de santé publique.

“Notre combat contre le fléau que représente la tuberculose multirésistante est loin d’être terminé”, a déclaré Paul Stoffels, M.D., directeur scientifique et président international de la division Produits pharmaceutiques de Johnson & Johnson. ”Près d’un demi-million de personnes dans le monde ont souffert de cette maladie en 2013 et environ 210 000 en sont mortes, c’est pourquoi nous sommes engagés à créer des partenariats novateurs avec des parties prenantes investies dans le domaine de la santé publique qui partagent nos objectifs. Notre collaboration avec l’USAID va améliorer l’accès à des médicaments susceptibles de sauver la vie des patients porteurs de la tuberculose multirésistante”.

Malgré le développement de nouvelles options thérapeutiques pour lutter contre la menace de la TB-MR, la possibilité d’étendre l’utilisation appropriée des ces traitements représente encore un véritable défi, à cause de la faiblesse des infrastructures de soins généralement propre aux pays vulnérables. Afin de prévenir une augmentation de ce phénomène de résistance, il est essentiel d’assurer dans ces pays un accès responsable à ces nouvelles options thérapeutiques, y compris à un diagnostic approprié ainsi qu’à des données sur l’utilisation et l’impact de ces thérapies.

“L’USAID expérimente un nouveau modèle de développement, fondé sur des partenariats public-privé, capables de libérer des ressources et des opportunités inédites au profit des personnes les plus vulnérables, » a commenté le Dr. Rajiv Shah, directeur de l’USAID. « En collaborant étroitement avec une toute une communauté d’innovateurs, d’entrepreneurs et de scientifiques, nous pouvons aider à rompre le cycle de l’extrême pauvreté et protéger des millions de personnes de cette maladie évitable ».
Source : Johnson & Johnson








MyPharma Editions

La Direction européenne de la qualité du médicament et des soins de santé du Conseil de l’Europe inaugure son site secondaire

Publié le 15 novembre 2019
La Direction européenne de la qualité du médicament et des soins de santé du Conseil de l’Europe inaugure son site secondaire

Le Conseil de l’Europe inaugure et ouvre, le 15 novembre, le nouveau site secondaire de la Direction européenne de la qualité du médicament & soins de santé (EDQM) à Ars-Laquenexy, près de Metz (Est de la France). Il permettra de stocker en toute sécurité les stocks de réserve d’étalons de référence de la Pharmacopée Européenne et de continuer à en assurer la distribution dans le monde entier en cas d’incident majeur affectant le bâtiment principal à Strasbourg.

Cellectis publie dans Nature Communications un article sur la création de cellules CAR-T intelligentes

Publié le 15 novembre 2019
Cellectis publie dans Nature Communications un article sur la création de cellules CAR-T intelligentes

Cellectis a annoncé la publication d’un article dans Nature Communications décrivant une preuve de concept de reprogrammation cellulaire afin de créer des cellules T très intelligentes capables de reconnaître les tumeurs cancéreuses et de déclencher une micro-sécrétion de protéines thérapeutiques sur ces tumeurs, ce qui redéfinit le microenvironnement de la tumeur et améliore la capacité des cellules T à combattre le cancer.

Biocorp : signature d’un contrat avec Vitribio Pharma pour la production du 1er traitement contre l’allergie liée à la pollution

Publié le 15 novembre 2019
Biocorp : signature d’un contrat avec Vitribio Pharma pour la production du 1er traitement contre l’allergie liée à la pollution

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, a annoncé aujourd’hui la signature d’un contrat exclusif avec Vitribio Pharma, société de recherche et développement pharmaceutique.

Leem : Olivier Bogillot (Sanofi) et Edward Hollywood (Boehringer Ingelheim) entrent au Conseil d’administration

Publié le 14 novembre 2019
Leem : Olivier Bogillot (Sanofi) et Edward Hollywood (Boehringer Ingelheim) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a procédé, le 8 octobre dernier, à la cooptation de deux nouveaux administrateurs : Oliver Bogillot, Directeur de cabinet du Directeur Général de Sanofi, et de Edward Hollywood, Directeur Général de Boehringer Ingelheim.

Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASH

Publié le 14 novembre 2019
Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASH

Genfit a annoncé des résultats issus d’une étude démontrant que NIS4, outil diagnostic non-invasif sanguin développé pour le diagnostic de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH), a présenté une performance supérieure aux autres outils non-invasifs dans le diagnostic de la NASH chez des patients atteints de diabète de type 2. Ces résultats ont été présentés au Liver Meeting® 2019 de l’AASLD à Boston (Poster #1757).

La pépite française de la HealthTech, ExactCure, lève 1 million d’euros auprès de OneRagtime

Publié le 14 novembre 2019
La pépite française de la HealthTech, ExactCure, lève 1 million d’euros auprès de OneRagtime

ExactCure – la solution de santé personnalisée aidant à lutter contre les médications inappropriées – annonce aujourd’hui sa levée de fonds d’un million d’euros auprès de OneRagtime. Avec pour objectif de révolutionner la manière dont les patients prennent leurs médicaments, ExactCure va profiter de cette levée pour agrandir son département R&D et continuer de recruter de nouveaux talents.

Onxeo : publication des résultats d’une étude préclinique comparant l’efficacité et la toxicité d’olaparib et d’AsiDNA™ dans le journal Frontiers in Oncology

Publié le 14 novembre 2019
Onxeo : publication des résultats d’une étude préclinique comparant l’efficacité et la toxicité d’olaparib et d’AsiDNA™ dans le journal Frontiers in Oncology

Onxeo a annoncé la publication, dans le journal scientifique Frontiers in Oncology, des résultats d’études précliniques comparant l’efficacité et la toxicité de deux inhibiteurs de la réparation de l’ADN : olaparib, un inhibiteur de PARP, et AsiDNA™, l’inhibiteur first-in-class de la réparation de l’ADN de la Société. Ces modèles in vivo démontrent que les deux traitements sont efficaces mais que seul AsiDNA™ retarde la résistance au carboplatine sans en augmenter la toxicité.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents