Edition du 06-12-2019

Journée mondiale contre le tabac: un tiers des bébés exposés durant la grossesse

Publié le lundi 30 mai 2011

Pour la première fois en France, une étude de la consommation de tabac de la femme enceinte a été menée via l’analyse des forums de discussion Internet dédiés à la grossesse. Au terme de huit mois de recueil d’informations, les premiers résultats sont sans appel : 36 % des femmes enceintes ont débuté une grossesse sans avoir arrêté le tabac.

En effet, l’anonymat qu’offrent les forums grossesse permet à ces femmes de se livrer plus facilement sur ce sujet tabou. L’association DNF, soutenue par la Direction générale de la santé, fait le point sur un scandale sanitaire passé sous silence.

Le tabagisme provoque 60 000 morts par an et reste la première cause de cancer évitable. Malgré les messages de santé publique, la consommation de tabac continue d’augmenter chez les femmes, augurant une hausse de la mortalité par cancer dans les années à venir. Mais il n’y a pas que les maladies : les fumeuses ne sont pas des fumeurs, et l’on parle beaucoup moins de l’impact particulier du tabac sur leur santé et sur celle des enfants qu’elles mettent au monde.

Trop de femmes sous-estiment les dangers du tabagisme durant la grossesse.
Si l’opinion publique pense que la femme enceinte arrête instinctivement de fumer à l’annonce de sa grossesse, la situation dans les faits est toute autre puisque l’on estime que 36 % des françaises sont fumeuses au début de leur grossesse et que 22 % fument encore lors du dernier trimestre. Et 56% des femmes qui ont arrêté de fumer pendant la grossesse, reprennent après l’accouchement.

Le tabac est un facteur de risque important dans la grossesse. Outre les problèmes respiratoires (otites, bronchites) chez le jeune enfant, le tabagisme durant la grossesse peut entrainer la mort in utéro, des naissances prématurées ou encore certaines malformations. Beaucoup l’ignorent mais la consommation du tabac, même avant la conception d’un enfant, modifie l’ADN et favorise les ovulations de mauvaise qualité, entrainant une augmentation des fausses couches chez les fumeuses. Les polluants contenus dans la cigarette ont, par conséquent, un effet néfaste pour la maternité en prolongeant les délais de conception et en accélérant la ménopause.

Le tabagisme durant la grossesse est encore un sujet « tabou ».
L’association DNF, avec le soutien du ministère de la santé, a mené une étude inédite consistant à répertorier les messages des femmes enceintes sur les forums Internet dédiés à la grossesse afin d’identifier les perceptions et les comportements des femmes enceintes face aux tabac. L’association a ainsi analysé et regroupé dans une base de données plus de 1500 messages de mamans, fumeuses ou pas, intervenant sur le sujet du tabac dans les forums de discussion. Parallèlement, en partenariat avec le site internet www.magicmaman.com, une enquête on-line a été menée du 11 au 30 avril 2011.

Selon l’analyse de l’observatoire des perceptions et des comportements de la femme enceinte face au tabac sur Internet, il est clairement établi que les futures mamans fumeuses sous-estiment majoritairement les dangers du tabac pour leur bébé. Si de manière globale elles considèrent que fumer est dangereux, elles ignorent –ou contestent– les vrais risques que fait peser le tabac sur le bon déroulement de leur grossesse et sur la santé de leur enfant.

La très grande majorité de ces femmes (plus de 80%) a tenté au moins une fois d’arrêter de fumer pendant la grossesse. Pourtant, un tiers ne savait pas vers qui se tourner. C’est ainsi que 80% des futures mamans ont entrepris une démarche de sevrage seules, sans aucune aide. Selon la micro-enquête réalisée avec magicmaman.com, elles ne seraient que 12 % à avoir abordé avec un spécialiste la problématique du tabac depuis leur début de grossesse. Les sondées ont toutes réduit leur consommation de tabac d’au moins la moitié de leur consommation habituelle pendant leur grossesse. Cependant, une réduction du tabac sans un accompagnement en vue d’arrêter a comme conséquence que ces cigarettes sont fumées de manière plus intense avec une inhalation des toxiques en plus grande quantité. Réduire sa consommation de tabac ne réduit pas les risques : il n’y a que l’arrêt qui présente des vrais bénéfices pour la mère comme pour l’enfant.

La première victime du tabagisme, avant même qu’il ne naisse, reste le bébé. Devant la sous-estimation des dangers, il est impératif que les pouvoirs publics se mobilisent à l’instar de ce qui a été fait pour la consommation d’alcool.

Femme enceinte : un site sur les conséquences du tabac.
En attendant le sursaut nécessaire à l’information des femmes enceintes sur la question du tabac au niveau national, DNF a mis en ligne le site www.grossessesanstabac.fr qui permet à la future maman, sur le ton amical des forums, de comprendre et de s’informer sur les véritables conséquences du tabac.

Enfin, l’association va remettre le rapport « Grossesse sans tabac : observatoire des perceptions et des comportements de la femme enceinte face au tabac sur Internet » au ministère de la santé. Ce rapport rédigé avec la collaboration d’un comité scientifique composé de spécialistes du tabac et de la périnatalité a pour but de tirer la signal d’alarme et de faire réagir les pouvoir publics afin d’assurer aux femmes, et particulièrement à celles qui sont en difficulté socio-économique, une véritable aide pour surmonter leur dépendance et d’assurer aux bébés un début dans la vie sans tabac.

www.grossessesanstabac.fr

Source : www.dnf.asso.fr








MyPharma Editions

Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Publié le 4 décembre 2019
Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Le groupe italien Chiesi a annoncé aujourd’hui à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25) son projet de mise sur le marché d’ici la fin de l’année 2025 d’un inhalateur-doseur pressurisé (pMDI) révolutionnaire, respectueux de l’environnement pour les patients souffrant d’asthme et de Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Publié le 4 décembre 2019
Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Baxter a annoncé la signature d’un accord en vue de l’acquisition de Seprafilm, barrière anti-adhérences et de ses accessoires associés auprès du groupe pharmaceutique Sanofi. La transaction s’élèverait à 350 millions de dollars, sous réserve des ajustements de clôture habituels, et devrait être conclue durant le premier trimestre 2020 au plus tard, une fois remplies les conditions prévues par l’accord.

Cancérologie : une alliance stratégique public-privé pour dynamiser l’innovation sur le campus toulousain de l’Oncopole

Publié le 4 décembre 2019
Cancérologie : une alliance stratégique public-privé pour dynamiser l'innovation sur le campus toulousain de l'Oncopole

Un accord cadre pluriannuel vient d’être conclu entre 3 acteurs majeurs présents sur le campus toulousain de l’Oncopole : l’Institut de Recherche Pierre Fabre (IRPF), le Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse (CRCT-Inserm) et l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT). Cet accord scelle une alliance stratégique public-privé axée sur l’exigence du résultat thérapeutique.

ImCheck lève 48 millions d’euros pour faire progresser son pipeline clinique d’anticorps

Publié le 4 décembre 2019
ImCheck lève 48 millions d'euros pour faire progresser son pipeline clinique d'anticorps

ImCheck Therapeutics, société de biotechnologie qui développe un anticorps first-in-class activant les lymphocytes T gamma delta dans diverses indications en oncologie et un portefeuille d’immunothérapies innovantes pour le traitement des cancers et des maladies auto-immunes, a annoncé une levée de fonds de série B de 48 millions d’euros ($53 millions). Partager la publication « ImCheck lève […]

Celyad : évolution de son Conseil d’Administration avec une nouvelle nomination

Publié le 3 décembre 2019
Celyad : évolution de son Conseil d’Administration avec une nouvelle nomination

Celyad, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé que Filippo Petti, CEO de Celyad, rejoint le Conseil d’Administration de la société et succède au co-fondateur et ancien CEO Christian Homsy, M.D., qui a démissionné du Conseil d’Administration.

OSE Immunotherapeutics : résultats positifs de l’étude clinique de Phase 1 d’OSE-127

Publié le 3 décembre 2019
OSE Immunotherapeutics : résultats positifs de l’étude clinique de Phase 1 d’OSE-127

OSE Immunotherapeutics a annoncé des résultats positifs à l’issue de son étude clinique de Phase 1 d’OSE-127, un anticorps monoclonal humanisé antagoniste, au mécanisme d’action différenciant avec des propriétés purement antagonistes du récepteur CD127, la chaîne alpha du récepteur de l’interleukine 7 (IL-7R). Des études précliniques avaient montré un effet antagoniste puissant d’OSE-127 sur les lymphocytes T effecteurs, responsables de maladies auto-immunes.

Innate Pharma certifiée Great Place to Work®

Publié le 3 décembre 2019
Innate Pharma certifiée Great Place to Work®

Innate Pharma a annoncé aujourd’hui sa certification Great Place to Work®, par cet organisme indépendant, acteur de référence de la qualité de vie au travail. Cette certification a été attribuée notamment sur la base des résultats d’une enquête, anonyme, auprès des salariés d’Innate Pharma, dans laquelle il leur a été demandé d’évaluer le management, la culture d’entreprise et la confiance qu’ils ont dans l’organisation.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents