Edition du 28-07-2021

Journée mondiale contre le tabac: un tiers des bébés exposés durant la grossesse

Publié le lundi 30 mai 2011

Pour la première fois en France, une étude de la consommation de tabac de la femme enceinte a été menée via l’analyse des forums de discussion Internet dédiés à la grossesse. Au terme de huit mois de recueil d’informations, les premiers résultats sont sans appel : 36 % des femmes enceintes ont débuté une grossesse sans avoir arrêté le tabac.

En effet, l’anonymat qu’offrent les forums grossesse permet à ces femmes de se livrer plus facilement sur ce sujet tabou. L’association DNF, soutenue par la Direction générale de la santé, fait le point sur un scandale sanitaire passé sous silence.

Le tabagisme provoque 60 000 morts par an et reste la première cause de cancer évitable. Malgré les messages de santé publique, la consommation de tabac continue d’augmenter chez les femmes, augurant une hausse de la mortalité par cancer dans les années à venir. Mais il n’y a pas que les maladies : les fumeuses ne sont pas des fumeurs, et l’on parle beaucoup moins de l’impact particulier du tabac sur leur santé et sur celle des enfants qu’elles mettent au monde.

Trop de femmes sous-estiment les dangers du tabagisme durant la grossesse.
Si l’opinion publique pense que la femme enceinte arrête instinctivement de fumer à l’annonce de sa grossesse, la situation dans les faits est toute autre puisque l’on estime que 36 % des françaises sont fumeuses au début de leur grossesse et que 22 % fument encore lors du dernier trimestre. Et 56% des femmes qui ont arrêté de fumer pendant la grossesse, reprennent après l’accouchement.

Le tabac est un facteur de risque important dans la grossesse. Outre les problèmes respiratoires (otites, bronchites) chez le jeune enfant, le tabagisme durant la grossesse peut entrainer la mort in utéro, des naissances prématurées ou encore certaines malformations. Beaucoup l’ignorent mais la consommation du tabac, même avant la conception d’un enfant, modifie l’ADN et favorise les ovulations de mauvaise qualité, entrainant une augmentation des fausses couches chez les fumeuses. Les polluants contenus dans la cigarette ont, par conséquent, un effet néfaste pour la maternité en prolongeant les délais de conception et en accélérant la ménopause.

Le tabagisme durant la grossesse est encore un sujet « tabou ».
L’association DNF, avec le soutien du ministère de la santé, a mené une étude inédite consistant à répertorier les messages des femmes enceintes sur les forums Internet dédiés à la grossesse afin d’identifier les perceptions et les comportements des femmes enceintes face aux tabac. L’association a ainsi analysé et regroupé dans une base de données plus de 1500 messages de mamans, fumeuses ou pas, intervenant sur le sujet du tabac dans les forums de discussion. Parallèlement, en partenariat avec le site internet www.magicmaman.com, une enquête on-line a été menée du 11 au 30 avril 2011.

Selon l’analyse de l’observatoire des perceptions et des comportements de la femme enceinte face au tabac sur Internet, il est clairement établi que les futures mamans fumeuses sous-estiment majoritairement les dangers du tabac pour leur bébé. Si de manière globale elles considèrent que fumer est dangereux, elles ignorent –ou contestent– les vrais risques que fait peser le tabac sur le bon déroulement de leur grossesse et sur la santé de leur enfant.

La très grande majorité de ces femmes (plus de 80%) a tenté au moins une fois d’arrêter de fumer pendant la grossesse. Pourtant, un tiers ne savait pas vers qui se tourner. C’est ainsi que 80% des futures mamans ont entrepris une démarche de sevrage seules, sans aucune aide. Selon la micro-enquête réalisée avec magicmaman.com, elles ne seraient que 12 % à avoir abordé avec un spécialiste la problématique du tabac depuis leur début de grossesse. Les sondées ont toutes réduit leur consommation de tabac d’au moins la moitié de leur consommation habituelle pendant leur grossesse. Cependant, une réduction du tabac sans un accompagnement en vue d’arrêter a comme conséquence que ces cigarettes sont fumées de manière plus intense avec une inhalation des toxiques en plus grande quantité. Réduire sa consommation de tabac ne réduit pas les risques : il n’y a que l’arrêt qui présente des vrais bénéfices pour la mère comme pour l’enfant.

La première victime du tabagisme, avant même qu’il ne naisse, reste le bébé. Devant la sous-estimation des dangers, il est impératif que les pouvoirs publics se mobilisent à l’instar de ce qui a été fait pour la consommation d’alcool.

Femme enceinte : un site sur les conséquences du tabac.
En attendant le sursaut nécessaire à l’information des femmes enceintes sur la question du tabac au niveau national, DNF a mis en ligne le site www.grossessesanstabac.fr qui permet à la future maman, sur le ton amical des forums, de comprendre et de s’informer sur les véritables conséquences du tabac.

Enfin, l’association va remettre le rapport « Grossesse sans tabac : observatoire des perceptions et des comportements de la femme enceinte face au tabac sur Internet » au ministère de la santé. Ce rapport rédigé avec la collaboration d’un comité scientifique composé de spécialistes du tabac et de la périnatalité a pour but de tirer la signal d’alarme et de faire réagir les pouvoir publics afin d’assurer aux femmes, et particulièrement à celles qui sont en difficulté socio-économique, une véritable aide pour surmonter leur dépendance et d’assurer aux bébés un début dans la vie sans tabac.

www.grossessesanstabac.fr

Source : www.dnf.asso.fr








MyPharma Editions

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents