Edition du 08-04-2020

L’alliance BMS-Pfizer et Fitbit collaborent pour accélérer le diagnostic de fibrillation auriculaire

Publié le mercredi 20 novembre 2019

L’alliance BMS-Pfizer et Fitbit collaborent pour accélérer le diagnostic de fibrillation auriculaireL’alliance BMS-Pfizer et Fitbit a annoncé un partenariat pour améliorer le diagnostic de la fibrillation auriculaire, afin d’accélérer sa détection chez les personnes présentant un risque accru d’accident vasculaire cérébral (AVC). L’alliance BMS-Pfizer et Fitbit prévoient de développer un contenu pédagogique et de fournir des conseils afin d’aider les personnes exposées à un risque accru d’accident vasculaire cérébral.

Après la demande d’autorisation de mise sur le marché et l’approbation par la FDA (Food and Drug Administration) du logiciel de détection de la fibrillation auriculaire sur les dispositifs Fitbit, les parties s’emploieront à fournir aux utilisateurs les informations appropriées pour favoriser et éclairer les échanges avec leurs médecins.

« Le secteur de la santé a considérablement évolué ; aujourd’hui, nous nous concentrons non seulement sur le développement de traitements, mais également sur le potentiel de la technologie et des données pour aider les patients à mieux connaître leur santé », a déclaré Angela Hwang, présidente du groupe pharmaceutique Pfizer. « Nous sommes ravis des possibilités offertes par les objets connectés et allons travailler avec BMS et Fitbit pour aider les patients et les médecins à détecter et à comprendre les irrégularités du rythme cardiaque. »

La fibrillation auriculaire est le type d’arythmie cardiaque le plus courant et constitue un facteur de risque important d’accident vasculaire cérébral. Cette maladie devrait toucher environ huit millions de personnes aux États-Unis en 2019.3 Avec le vieillissement de la population américaine, ce nombre devrait augmenter car, à partir de 65 ans, les adultes sont plus susceptibles de développer la maladie. La fibrillation auriculaire pouvant être asymptomatique, elle est souvent difficile à détecter ; des études indiquent que plus de 25 % des personnes affectées par cette maladie le découvrent à la suite d’un AVC.

« Chez Fitbit, nous mettons tout en œuvre pour faciliter l’accès aux données de santé et, en travaillant avec l’Alliance BMS-Pfizer, nous pouvons contribuer au dépistage précoce de la fibrillation auriculaire, une maladie potentiellement asymptomatique qui affecte des millions d’Américains », a déclaré James Park, cofondateur et directeur général de Fitbit. « Avec nos bracelets qui offrent des fonctions de suivi de la santé 24h/24 et notre capacité à fournir des logiciels et des services personnalisés et attrayants, nous pensons pouvoir développer du contenu pour combler les lacunes en matière de détection de la fibrillation auriculaire en incitant les individus à consulter leur médecin pour réaliser un diagnostic rapide, ce qui permettrait de réduire leur risque d’accident vasculaire cérébral. »

Les produits portables ont gagné du terrain dans le secteur de la santé, car les parties prenantes reconnaissent l’intérêt des fonctions de suivi de la santé en continu pour toutes les personnes, quels que soient leur âge et leur état de santé, y compris celles qui présentent un risque accru de maladies spécifiques. Toutefois, celles qui utilisent des produits portables connectés pour suivre leur rythme cardiaque peuvent ne pas bénéficier des informations ou des conseils nécessaires pour exploiter les données collectées par leur appareil.

« Trop de personnes découvrent qu’elles souffrent de fibrillation auriculaire à la suite d’un AVC. En fait, des études indiquent que c’est le cas de plus de 25 % des personnes affectées par cette maladie », a déclaré Joseph Eid, directeur de l’entité Medical Affairs, Bristol-Myers Squibb. « Ce partenariat avec Fitbit reflète non seulement notre détermination à répondre à l’évolution des besoins des patients atteints de fibrillation auriculaire, mais également notre volonté de faire progresser les traitements en intégrant la technologie dans la pratique clinique quotidienne. »

Source : Alliance BMS-Pfizer








MyPharma Editions

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

Publié le 2 avril 2020
OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’analyse des données de l’étape 1 prévue au protocole de l’essai clinique de Phase 3 de Tedopi®, Atalante 1, a montré que le critère principal de cette étape avait été atteint. Cette étude est menée chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire (PD-1/PD-L1).

Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Publié le 1 avril 2020
Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats-médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, a annoncé le succès de l’étude de phase 2 de son candidat-médicament THN102 dans la maladie de Parkinson.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents