Edition du 12-06-2021

Lancement des agences régionales de santé (ARS)

Publié le jeudi 1 avril 2010

Moins d’un an après le vote de la loi Hôpital, patients, santé et territoires, les agences régionales de santé (ARS) ont été lancées le jeudi 1er avril 2010 dans toutes les régions de France métropolitaine et dans les DOM. Clé de voûte de la nouvelle organisation de la santé, leur ambition est d’améliorer la santé des populations et d’accroître l’efficacité de notre système de santé.

 Ce jeudi au ministère de la Santé, Roselyne Bachelot a officialisé la création des agences régionales de santé (ARS) en présence de Nadine Morano, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille et de la Solidarité, Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée des Aînés, Jean-Marie Bertrand, secrétaire général chargé des affaires sociales.

Les Agences régionales de santé ont pour ambition d’unifier le service public de la santé : elles regroupent tous les organismes publics actuellement chargés des politiques de santé dans les régions et les départements : les agences régionales de l’hospitalisation (ARH), les groupements régionaux de santé publique (GRSP), les unions régionales des caisses d’Assurance Maladie (URCAM), les missions régionales de santé (MRS), et une partie des Directions Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) et des Directions Régionales des Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS), des Caisses Régionales d’Assurance Maladie (CRAM), des Directions Régionales du Service Médical (DRSM), des caisses du Régime Social des Indépendants (RSI) et de la Mutualité Sociale Agricole (MSA).

Les ARS constituent ainsi l’interlocuteur unique des professionnels de santé, des établissements de soins et médico-sociaux, des collectivités locales et des associations. Elles ont vocation à mettre en œuvre la politique de santé dans les régions et à contribuer à la maîtrise des dépenses de l’Assurance maladie. Décloisonner et « territorialiser » les politiques de santé pour mieux adapter les réponses aux spécificités et aux besoins locaux, améliorer la répartition territoriale de l’offre de soins, lutter contre les inégalités territoriales de santé, tels sont les objectifs de la loi…

Un budget propre pour chaque agence
Ce sont près de 9500 agents de l’Etat et de l’assurance maladie qui seront répartis dans les 26 ARS. Chaque agence dispose par ailleurs d’un budget propre. Le budget attribué pour 2010 est de l’ordre de 40 millions d’euros en moyenne par ARS. Il est constitué d’une subvention de l’Etat et d’une contribution de l’assurance maladie. En régime de croisière, le budget sera préparé par le directeur général et adopté par le conseil de surveillance. Par exception, le premier budget des ARS a été arrêté par les ministres chargés de la santé, des personnes âgées des personnes handicapées et de l’assurance maladie (article 130 de la loi « HPST»).

Un budget exceptionnel d’installation de 68 millions d’euros a été mis en place sur 3 ans (2009-2010-2011). Ce budget a vocation à financer des dépenses non reconductibles. L’assurance maladie y contribue pour 28 M€. Le budget des ARS est cependant très inférieur aux crédits qui seront régulés par l’ARS. Ces crédits régulés sont au total de l’ordre de 40 milliards d’euros. Ils concernent le champ hospitalier, médico-social, la prévention et le financement des réseaux.

La feuille de route des ARS
Des contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM) seront passés entre les ministres et les agences régionales de santé. Ces contrats, qui couvrent la période 2010-2013, seront bâtis autour de trois priorités nationales : améliorer l’espérance de vie en bonne santé, promouvoir l’égalité devant la santé, développer un système de santé de qualité, accessible et efficient.
Neuf objectifs ont été identifiés pour répondre à ces trois priorités. Ils seront repris dans les contrats, et assortis de moyens et d’indicateurs de résultats, détaillés pour trois années d’application, de 2011 à 2013.

Réduire la mortalité prématurée évitable
Développer la promotion de la santé et la prévention des maladies
Renforcer l’efficacité du dispositif de veille et de sécurité sanitaires
Réduire les inégalités territoriales et sociales de santé
Optimiser l’organisation de la permanence des soins
Adapter l’offre de soins et des services médico-sociaux aux besoins
Améliorer la qualité et l’efficience des soins et des services médico-sociaux
Rétablir durablement l’équilibre financier des établissements de santé
Développer les parcours de soins et de vie des personnes âgées et des personnes handicapées

Ces objectifs nationaux, qui ont été retenus pour l’ensemble des agences, pourront être complétés par des objectifs spécifiques, pour certaines régions. Les contrats d’objectifs et de moyens seront signés avant l’été et révisés fin 2011, afin d’y intégrer les projets régionaux de santé qui seront mis en place dans chacune des ARS.

Prochains chantiers et échéances
Les instances seront mises en place dans les prochaines semaines : le conseil de surveillance de l’agence et les commissions de coordination des politiques publiques, mais aussi les instances de concertation et de « démocratie sanitaire »: conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA), conférences de territoire (CT). Le conseil de surveillance sera composé de 25 membres : 3 représentants de l’Etat, 10 partenaires sociaux membres des conseils ou conseils d’administration des organismes locaux d’assurance maladie, 4 représentants des collectivités territoriales 3 représentants d’associations de patients, de personnes âgées et de personnes handicapées, 4 personnalités qualifiées. Il est présidé par le préfet de région.

Source : Ministère de la Santé








MyPharma Editions

Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 11 juin 2021
Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les résultats positifs de la deuxième cohorte de son étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec une radiothérapie chez des patients atteints de cancer du cerveau (Glioblastome Multiforme). Les données montrent que le NOX-A12, à la dose de 400 mg/semaine, continue d’être sûr et bien toléré, avec des signes apparents de réduction de la taille des tumeurs.

Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Publié le 11 juin 2021
Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour le développement et la commercialisation d’un candidat médicament de thérapie génique dans le traitement du syndrome de l’X Fragile.

DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

Publié le 10 juin 2021
DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

DNA Script a annoncé la nomination de Kim Ferguson en tant que Vice‐Présidente en charge des ventes, et de Randy Dyer au poste de Vice‐Président en charge du marketing. Ces deux exécutifs rejoignent DNA Script afin de préparer le lancement commercial du
système SYNTAX, la première imprimante à ADN de laboratoire mettant en oeuvre la technologie EDS de synthèse enzymatique d’ADN développée par la société.

L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »

Publié le 10 juin 2021
L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »

L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »Afin de répondre à la crise qui touche de plein fouet l’insertion professionnelle des jeunes, AstraZeneca et le collectif de L’Ascenseur lancent un programme inédit de stages dès juillet 2021. L’initiative « En Stage ! » propose vingt-cinq postes pour des jeunes dans 11 associations membres de L’Ascenseur réparties sur le territoire français.

Valneva finalise le recrutement l’étude de Phase 3 sur l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 10 juin 2021
Valneva finalise le recrutement l’étude de Phase 3 sur l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir finalisé le recrutement de l’étude de Phase 3 visant à évaluer l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya, VLA1553. VLA1553 est le seul candidat vaccin contre le chikungunya actuellement en Phase 3 dans le monde.

Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifique

Publié le 10 juin 2021
Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifique

Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifiqueSensorion, société de biotechnologie qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé la nomination de Nora Yang, Ph.D., spécialiste en thérapie génique et maladies rares, dotée d’une grande expérience en management dans les secteurs industriel, académique et public, au poste de Directrice scientifique.

Inotrem : succès de l’analyse de futilité pour l’étude ASTONISH visant à démontrer l’efficacité de nangibotide dans le choc septique

Publié le 10 juin 2021
Inotrem : succès de l’analyse de futilité pour l’étude ASTONISH visant à démontrer l’efficacité de nangibotide dans le choc septique

Inotrem, une société de biotechnologie en phase clinique avancée spécialisée dans l’immunothérapie pour les maladies inflammatoires chroniques et aigües, a annoncé que le Comité Indépendant de Revue des Données de l’étude clinique ASTONISH a statué favorablement sur l’analyse de futilité portant sur l’efficacité de nangibotide dans le choc septique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents