Edition du 16-05-2021

Le Pr Jean-Luc Harousseau nommé président du Collège de la HAS

Publié le mardi 1 février 2011

Le Président de la République a procédé au renouvellement du Collège de la Haute Autorité de Santé. Il a ainsi nommé le Professeur Jean-Luc Harousseau président du Collège de la Haute Autorité de Santé – qui succède à ce poste au Pr Laurent DEGOS – ainsi que le Dr Jean-François Thébaut, le Dr Cédric Grouchka et Alain Cordier en tant que membres du Collège de la HAS.
 
Le Pr Harousseau et le Dr Thébaut ont été désignés par le Président de la République. Le Dr Grouchka et M. Cordier ont été désignés par le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental. Le décret de nomination a été publié dans le Journal Officiel le 31 janvier 2011.  Dans un communiqué, la Haute Autorité de Santé précise que le Pr Jean-Luc Harousseau réunira prochainement le Collège afin d’arrêter les nouvelles modalités d’organisation de la HAS et présentera d’ici peu à la presse les orientations qu’il souhaite donner à l’institution. 

« Une ‘absence de liens d’intérêts »
Par ailleurs, les nouveaux membres du Collège ont adressé une déclaration d’intérêts rendue publique ce jour sur le site www.has-sante.fr. Conformément au code de la sécurité sociale, « les membres du Collège ne peuvent avoir par eux-mêmes, ou par personne interposée, dans les établissements ou entreprises intervenant dans les domaines de compétence de la Haute Autorité, des intérêts de nature à compromettre leur indépendance. Ils ne peuvent exercer parallèlement des fonctions de direction dans des organismes ou services liés par convention avec des entreprises exploitant des médicaments ou fabricant des produits de santé. »
La HAS précise ainsi que la déclaration des membres du Collège fait apparaître « l’absence de liens d’intérêts, à compter de leur nomination, notamment avec les entreprises exploitant des médicaments ou fabricant des produits de santé ».

Enfin, conformément à l’engagement qu’il a pris devant les commissions des affaires sociales de l’Assemblée nationale et du Sénat, Jean-Luc Harousseau, ainsi que les autres membres du Collège concernés, leur transmettront, dans les jours qui viennent, la liste des collaborations qu’ils ont entretenues, avant leur nomination, avec les entreprises exploitant des médicaments ou fabricant des produits de santé.

  Le Pr Jean-Luc Harousseau (62 ans) est agrégé en hématologie clinique. Jusqu’à aujourd’hui, il était directeur général du Centre de Lutte Contre le Cancer de Nantes René Gauducheau et président de l’Institut régional du cancer Nantes-Atlantique (IRCNA). De 1984 à 2008, il a dirigé le service d’hématologie du CHU de Nantes. Conseiller régional (UMP) des Pays-de-la-Loire entre 1992 et 2010, Jean-Luc Harousseau a présidé le Conseil régional des Pays-de-la-Loire entre 2002 et 2004.

 Alain Cordier (57 ans) est Inspecteur général des Finances, vice-président du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie, membre du Comité consultatif national d’éthique et de la Commission nationale consultative des droits de l’homme. Il a été Directeur général de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris de 1993 à 1997, Président du directoire de Bayard Presse de 1997 à 2005, président du conseil d’orientation de l’Agence de la biomédecine (2005-2008) et président du conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) (2005-2009).

 Le Dr Cédric Grouchka (49 ans) était déjà membre du Collège depuis mars 2010 en remplacement du Dr Claude Maffioli. Praticien hospitalier en santé publique spécialisé en économie de la santé, il était précédemment Conseiller Santé du Premier ministre depuis mai 2007, après avoir été conseiller social du Président de la République. Il a également appartenu au cabinet de plusieurs ministres de la Santé et occupé la fonction de directeur adjoint de l’Agence Régionale de l’Hospitalisation de Midi-Pyrénées.

 Le Dr Jean-François Thébaut (62 ans) est cardiologue libéral à Sarcelles (95). Il était jusque-là président du Syndicat national des spécialistes des maladies de cœur et des vaisseaux et président du Conseil national professionnel de cardiologie. Après avoir exercé  au Centre Cardiologique du Nord (CCN) de 1974 à 1980, il s’installe comme cardiologue libéral en 1981 puis devient responsable du service de cardiologie aiguë de l’Hôpital Privé Nord Parisien depuis 1995.

 Source : HAS








MyPharma Editions

Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Publié le 14 mai 2021
Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, vient d’annoncer avoir terminé avec succès le premier volet d’un accord de recherche en trois parties pour la caractérisation génétique des banques de cellules de Sanofi.

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents