Edition du 26-09-2022

Presse médicale : la HAS propose des bonnes pratiques éditoriales et des critères de qualité

Publié le mercredi 19 juin 2013

Dans le cadre de son rôle d’information des professionnels de santé, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié mercredi le résultat de sa réflexion sur la qualité de la presse médicale française, reposant sur l’identification de bonnes pratiques et de critères de qualité. Trois axes de qualité ont été retenus portant sur la transparence, l’indépendance et l’éthique éditoriale.

Alors que le secteur de la santé est confronté à la nécessité de garantir plus de transparence et de réaffirmer sa fiabilité, la presse médicale elle aussi, connaît une période de mutation profonde : érosion de la presse écrite et expansion du numérique, chute du marché publicitaire des industriels du médicament, remise en cause de la loyauté des informations diffusées …

« Près de 200 titres de la presse médicale, c’est-à-dire journaux d’informations médicales et professionnelles, revues de formation médicale continue ou revues académiques de recherche concourent aux besoins d’information, de formation, de publication scientifique des différents acteurs de la santé. Or, cette presse médicale est soumise à un environnement en mutation et doit répondre à une exigence de qualité qui devient un enjeu partagé par l’ensemble des acteurs du secteur (lecteurs et chercheurs, rédactions, agences sanitaires et acteurs publics, professionnels de santé) », souligne la HAS.

De nombreux dispositifs de régulation mais des pratiques non homogènes

Plusieurs dispositifs de régulation existent qu’ils soient spécifiques ou non à la presse médicale : lois, règlements, chartes et engagements volontaires pour les éditeurs, les annonceurs, les rédacteurs ou les auteurs.

En dépit de leur existence, la HAS a constaté des « pratiques non homogènes » : manque de fiabilité des chiffres de diffusion, porosité potentielle entre annonceurs et contenu rédactionnel, non-déclaration des liens d’intérêts, absence fréquente d’affichage des procédures de fonctionnement et des chartes éditoriales …

Pour guider les bonnes pratiques, la HAS propose des outils et critères organisés autour de 3 grands axes :

– la transparence :

• affichage systématique des déclarations d’intérêt des auteurs, des comités de rédaction, de toute personne ayant une responsabilité éditoriale,
• transparence des procédures éditoriales en particulier les modalités de relecture des articles,
• transparence des sources de financement des recherches publiées ;

– l’indépendance éditoriale de la rédaction par rapport aux influences possibles des annonceurs mais également indépendance par rapport notamment aux éditeurs ;

– l’éthique éditoriale, c’est-à-dire le respect de certaines règles de publication (citation des sources, qualité d’auteur, …) et de l’expression des courants de pensée, l’engagement à respecter les recommandations internationales existantes en la matière : ICMJE [1], codes du COPE [2], documents disponibles en français.

La liste des critères identifiés par la HAS est accessible dans le rapport complet et dans sa synthèse de 4 pages.








MyPharma Editions

Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Publié le 26 septembre 2022
Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Franck Fourès a été nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire de l’Anses par arrêté des ministres chargés de l’Agriculture et de la Santé du 29 juillet 2022. Il prendra ses fonctions le 1er novembre 2022.

La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Publié le 26 septembre 2022
La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Pour la troisième édition de son appel à projets sur l’innovation dans les parcours de santé, le Comité Exécutif de la Fondation du Leem a récompensé 12 lauréats avec une dotation totale de 300 000 euros.

Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l’étude de phase II du PXL065

Publié le 26 septembre 2022
Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l'étude de phase II du PXL065

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les troubles métaboliques rares, vient d’annoncer des résultats histologiques positifs de l’étude DESTINY-1 (étude d’efficacité et de sécurité de l’énantiomère R de la pioglitazone (PXL065) stabilisé par substitution au deutérium) dans la NASH.

Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Publié le 26 septembre 2022
Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-Like 3 (TLR3), annonce aujourd’hui la présentation des données les plus récentes sur le TL-532, lors du congrès de la Oligonucleotide Therapeutics Society (OTS), à Phoenix (Arizona, Etats-Unis) le 3 octobre 2022 (poster numéro 30).

Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

Publié le 26 septembre 2022
Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

SimforHealth lance officiellement sa nouvelle plateforme de simulation numérique dédiée aux maladies rares. Afin de sensibiliser les professionnels de santé aux maladies rares et plus spécifiquement à la culture du doute et à la réduction de l’errance diagnostique, l’équipe de SimforHealth a répondu à l’appel à projet « Améliorer le dépistage et le retard du diagnostic » porté par Coalition Next.

Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Publié le 26 septembre 2022
Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Merck, le groupe allemand de sciences et technologies, vient d’annoncer un investissement complémentaire de 130 millions d’euros sur le site de production Life Science de Molsheim en Alsace. Ce nouvel investissement permettra un accroissement des capacités de production du site par la création d’une troisième unité de production d’assemblages à usage unique – projet Mobius®. Il conduira au recrutement de 800 nouveaux collaborateurs d’ici à 2028.

Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Publié le 23 septembre 2022
Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Servier, groupe pharmaceutique international, et Google Cloud annoncent une collaboration stratégique qui marque une nouvelle étape dans la transformation digitale initiée par Servier. Cet accord, centré sur l’usage de la data et de l’intelligence artificielle (IA), vise notamment à accroître les capacités d’innovation thérapeutique du Groupe au bénéfice des patients et dans le respect du cadre réglementaire applicable.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents