Edition du 25-01-2020

LEO Pharma conclut un contrat d’option avec Ubiquigent pour l’accès à de nouveaux composés

Publié le mardi 10 décembre 2019

LEO Pharma conclut un contrat d’option avec Ubiquigent pour l’accès à de nouveaux composésUbiquigent et LEO Pharma viennent d’annoncer avoir conclu un contrat d’option qui octroie à LEO Pharma l’accès à deux nouveaux composés. L’annonce résulte d’un précédent contrat établi entre les parties dans le cadre du LEO Pharma Open Innovation. En vertu des dispositions du dernier accord, LEO Pharma versera à Ubiquigent une commission initiale suivie de frais complémentaires à la levée de l’option, ainsi que des paiements échelonnés ultérieurs éventuels.

En 2018, LEO Pharma et Ubiquigent ont signé un accord dans le cadre du LEO Pharma Open Innovation. Cet accord avait pour objectif d’évaluer un ensemble de nouveaux composés d’Ubiquigent sur des tests spécifiques à certaines maladies développés par LEO Pharma. Cette approche a permis l’identification de plusieurs composés actifs, deux d’entre eux faisant l’objet de l’accord annoncé ce jour.

Le directeur général d’Ubiquigent, Jason Mundin, a déclaré : « LEO Pharma Open Innovation s’est avéré un excellent moyen de tester des hypothèses et mettre au jour de nouvelles opportunités. Nous sommes ravis de ce récent accord et impatients de poursuivre le développement des composés avec nos collègues de LEO Pharma. ».

Thorsten Thormann, vice-président de la recherche mondiale au sein de LEO Pharma, a commenté : « Nous nous réjouissons d’annoncer cette collaboration avec Ubiquigent. Grâce à ce partenariat d’un genre inédit, LEO Pharma renforce ses capacités de recherche et sa compréhension des maladies, en étendant ses recherches en tant qu’expert mondial de la dermatologie médicale. ».

Ubiquigent est une entreprise qui permet et favorise le développement de traitements axés sur la dégradation des protéines via la modulation et l’exploitation du système d’ubiquitination. Son approche inclut la capacité de concevoir et développer de nouveaux composés à un stade précoce, dans le cadre de partenariats pour le développement collaboratif de traitements, mais également pour son propre compte en vue de partenariats ultérieurs. LEO Pharma, qui figure parmi les leaders de la dermatologie médicale, fournit des traitements essentiels pour le traitement de différentes maladies comme le psoriasis, la dermatite atopique et l’eczéma.

LEO Pharma Open Innovation invite quiconque faisant partie du secteur scientifique à faire tester ses molécules à l’aide des ressources de recherche de LEO Pharma. Le responsable du projet, Niclas Nilsson, a expliqué : « L’organisation unique du LEO Pharma Open Innovation crée les conditions idéales pour faire des découvertes. Cela permet ainsi l’exploration d’opportunités et de nouvelles cibles entièrement nouvelles que nous n’aurions probablement pas pu identifier autrement. ».

Les termes financiers de l’accord n’ont pas été divulgués.

Source et visuel  : LEO Pharma








MyPharma Editions

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Publié le 21 janvier 2020
Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Une belle initiative dans les secteurs de la Chimie et de la Santé se concrétise le 22 janvier 2020 : les entreprises BASF France, Bayer France, Boehringer-Ingelheim France et Merck France signeront une convention de coopération avec la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie pour favoriser le développement de l’apprentissage.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents