Edition du 16-02-2019

LEO Pharma et Klox Technologies signent un partenariat en dermatologie

Publié le mercredi 16 juillet 2014

LEO Pharma et le canadien Klox Technologies ont conclu un accord de licence et de coentreprise à portée mondiale, à l’exclusion du Canada, pour développer et commercialiser la plateforme technologique biophotonique dermatologique de KLOX. Cette plateforme comprend un traitement homologué CE pour les cas d’acné modérée à sévère. LEO Pharma investit également dans l’actionnariat de la biotech cancadienne.

Pour LEO Pharma, l’entente lui ouvre la voie à une première thérapie en instrumentation médicale et à une première entrée dans le marché mondial de l’acné, la maladie de peau la plus répandue affectant plus de 150 millions de personnes à travers le monde. Pour sa part, KLOX obtient l’accès au marché mondial pour son traitement novateur, une autre étape marquante lui permettant d’alimenter sa croissance à partir de partenariats commerciaux et de commercialiser ses traitements exclusifs et innovants dans le marché de la dermatologie.

L’homologation CE de la solution non abrasive et non thermique pour le traitement de l’acné porte sur un dispositif de lumière à DEL multiples combiné à un gel photoconvertisseur. Celui-ci agit en ciblant les problèmes sous-jacents à l’origine de l’acné vulgaris, tout en stimulant la synthèse du collagène et la cicatrisation de la peau affectée, favorisant ce faisant la guérison de l’épiderme et du derme profond de façon non invasive. Réalisé à l’intérieur d’un cycle de traitement d’au plus 15 minutes, y compris la préparation, la thérapie doit être répétée deux fois par semaine, pendant six semaines. Les essais cliniques sur l’acné à l’aide du système biophotonique ont démontré des améliorations importantes et statistiquement significatives chez les personnes souffrant d’acné modérée à sévère.

L’entente mondiale, qui englobe tous les pays, sauf le Canada, établit aussi les fondements d’une collaboration future entre LEO Pharma et KLOX pour le développement de nouvelles solutions de traitement dermatologique à partir de l’unique et exclusive plateforme biophotonique de KLOX.

Selon les modalités de l’entente, LEO Pharma assurera toutes les activités cliniques et commerciales, dont la fabrication. De plus, LEO Pharma fournira l’aide financière requise pour financer la recherche et le développement des produits dermatologiques de KLOX. Les dispositions financières prévoient un important paiement initial et un taux de redevance progressif et par paliers à deux décimales en fonction des ventes de produits.

Source : LEO Pharma

 








MyPharma Editions

Lysogene : 1er patient traité dans l’essai de phase 2/3 évaluant une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA

Publié le 15 février 2019

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), et Sarepta Therapeutics, , société leader dans la médecine de précision génétique pour les maladies rares, ont annoncé le traitement du premier patient dans l’étude clinique internationale de Phase 2/3 (AAVance), évaluant LYS-SAF302, une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

Publié le 14 février 2019
Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

A l’occasion du premier comité de suivi de Ma Santé 2022 à la fin de l’année 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a nommé Dominique Pon responsable stratégique et Laura Létourneau déléguée opérationnelle d’une task force

Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Publié le 14 février 2019
Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Onxeo a annoncé la présentation des résultats de cinq études précliniques démontrant le profil différencié d’AsiDNA™, inhibiteur first-in-class de la réponse aux dommages de l’ADN, renforçant son potentiel en clinique et mettant en évidence son mécanisme d’action unique, lors du prochain Congrès annuel de l’AACR (American Association for Cancer Research), qui se tiendra du 29 mars au 3 avril 2019 à Atlanta (Géorgie), États-Unis.

WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

Publié le 13 février 2019
WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

WeHealth by Servier, la direction e-santé du groupe Servier, et l’AgeLab, rattaché au Massachusetts Institute of Technology (MIT), ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de partenariat qui vise à définir les nouvelles opportunités du marché des objets connectés à domicile.

Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

Publié le 13 février 2019
Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

L’ANSM vient de publier un point sur les derniers avis et recommandations du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui s’est réuni du 11-14 décembre 2018. Le PDCO a rendu au cours de cette session 6 avis favorables révisés de PIPs, dans les indications suivantes :

Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l’INRIA

Publié le 13 février 2019
Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l'INRIA

Sophia Genetics a annoncé sa collaboration avec l’INRIA qui s’est vu attribué une enveloppe de 900 000 € par le Fonds de dotation MSD’AVENIR en vue de soutenir le projet PIMIENTO : projet de recherche dans le domaine du cancer du poumon non à petites cellules.

Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Publié le 12 février 2019
Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Samsung Bioepis a annoncé son expansion en Chine continentale grâce à un accord de licence avec C-Bridge Capital. Cet accord couvre plusieurs candidats biosimilaires de Samsung Bioepis, dont les candidats biosimilaires SB11 et SB12 de troisième génération, qui référencent le LUCENTIS® (ranibizumab) et le SOLIRIS® (eculizumab), respectivement, ainsi que le SB3, un candidat biosimilaire référençant l’HERCEPTIN® 3 (trastuzumab).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions