Edition du 22-10-2020

Accueil » Industrie » Stratégie

Les entreprises du médicament face au cancer

Publié le vendredi 5 février 2010

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les entreprises du médicament font le point sur les progrès thérapeutiques de ces dernières années. Ces derniers ont permis de transformer le cancer pour faire non plus une maladie toujours et rapidement mortelle, mais une maladie souvent chronique avec des guérisons ou des rémissions de plus en plus fréquentes et des survies de plus en plus prolongées.
Aujourd’hui, près de 900 000 personnes vivent actuellement en France avec un cancer 280 000 nouveaux cas de cancer sont découverts chaque année en France et plus de 12 millions dans le monde (1). Une personne sur 3 croisera le cancer au cours de sa vie (2). On guérit environ 1 cancer sur 2 (3). On pourrait réduire d’environ un tiers la charge du cancer par le dépistage et le traitement précoces des cas. En effet, le traitement est plus efficace lorsque la maladie est décelée tôt. Le but est de repérer le cancer lorsqu’il est encore localisé, avant qu’il n’y ait des métastases. Dans toutes les régions du monde, il y a une plus grande volonté de croire que des facteurs environnementaux, hors du contrôle individuel, sont les principaux dangers face au cancer plutôt que les choix de vie comme l’alimentation ou l’alcool(4).

251 molécules à disposition des patients (5)
750 traitements en développement (6)

Ce que l’on sait : le progrès thérapeutique en oncologie peut se représenter comme une échelle dont chacun des barreaux doit être gravi avant de pouvoir s’attaquer au barreau suivant. Ces étapes ont pour noms “régression partielle du volume tumoral”, “régression complète du volume tumoral”, “prolongation de la durée de vie sans progression de la ‘maladie tumorale’, “prolongation de la survie” et “augmentation du pourcentage de malades guéris”. Toutes les maladies cancéreuses devenues curables ont franchi chacune de ces étapes dans le sens indiqué. Toutes celles qui ne sont pas encore curables sont “quelque part” sur cette échelle, mais elles ont vu leur position sur l’échelle changer au cours des 40 dernières années et pour beaucoup d’entre elles, très récemment.

L’engagement des entreprises du médicament :

– L’acquisition de connaissances fondamentales sur la biologie du cancer a ouvert la voie à des traitements ciblés qui se généralisent à de nombreuses formes de tumeurs.
– Les dernières molécules sont de véritables interrupteurs biologiques qui coupent la cascade de signaux déclenchant le processus de cancérisation de la cellule.
– la recherche est active, multiforme, partenariale: participation au plan cancer, avec 109 partenariats entre recherche publique et recherche industrielle, 73 partenariats avec des sociétés de biotechnologies, 635 études ayant permis de suivre 23898 patients.
– Nous entrons dans l’ère des traitements individualisés. L’enjeu, pour la France, c’est d’être à la pointe de ces recherches (fondamentales et cliniques) et d’en assurer, le moment venu, l’égal accès à tous les malades.

70% des cancers de l’enfant guérissent grâce aux dernières avancées thérapeutiques (7).

(1) Rapport AMERICAN CANCER SOCIETY 2007
(2) Pr David Cameron. Leeds University. ASCO Congress 2007
(3) Rapport INCA 2007
(4) Première enquête mondiale sur le sujet menée auprès de 30 000 personnes dans 29 pays par Roy Morgan Research and Gallup International pour le compte de l’Union Internationale contre le Cancer
(5) Etude Bionest Partners : « Up or out in oncology? Winning pathways for pharma and biotech companies in oncology »
(6) PhARMA « Rapport 2008 : medecines in development for cancer »
(7) Dr Dominique Valteau-Couant : oncologue pédiatre à l’Institut Gustave-Roussy. Intervention au Congrès d’oncologie pédiatrique de Bombay. Novembre 2007

Source : Leem








MyPharma Editions

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Publié le 20 octobre 2020
Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, a annoncé avoir traité la moitié des patients prévus dans son étude de Phase III évaluant le viscosupplément amélioré, JTA-004, chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents