Edition du 04-07-2022

Accueil » Et aussi » Médecine » Recherche

Luminothérapie : des effets bénéfiques constatés sur les traumatismes crâniens

Publié le lundi 30 novembre 2020

Selon une étude réalisée par des chercheurs américains du Centre Wellman de photomédecine de l’Hôpital général du Massachusetts, la luminothérapie aurait des effets bénéfiques quantifiables sur les lésions traumatiques du cerveau.

Lors de cet essai clinique, les scientifiques américains ont cherché à établir si l’utilisation de la thérapie par la lumière proche infrarouge de bas niveau (LLLT) était réalisable et sûre après une lésion cérébrale traumatique modérée. A savoir donc, si la LLLT affecte le cerveau et présente  une neuroréactivité.

Dans cet essai clinique, dont les résultats ont été publiés en ligne le 14 septembre 2020 dans la revue JAMA Network open, 68 patients atteints de lésions cérébrales traumatiques modérées ont été randomisés pour recevoir la LLLT ou une thérapie fictive. 28 patients ont terminé au moins 1 séance de LLLT sans aucun événement indésirable signalé. Dans la phase subaiguë tardive, il y avait des différences statistiquement significatives dans les paramètres de diffusion dérivés de l’imagerie par résonance magnétique des faisceaux de substance blanche entre les groupes traités à la lumière et simulés, démontrant la neuroréactivité du LLLT.

Selon les chercheurs, « les résultats de cet essai clinique montrent que la LLLT transcrânienne est réalisable, sûre et affecte le cerveau de manière mesurable ».  Par ailleurs, des études précliniques ont montré que la thérapie par la lumière transcrânienne proche infrarouge de bas niveau (LLLT) administrée après un traumatisme crânien (TBI) confère une réponse neuroprotectrice.

L’objectif de cette étude était d’évaluer la faisabilité et l’innocuité du LLLT administré de manière aiguë après un TBI modéré et la neuroréactivité au LLLT par des mesures d’imagerie par résonance magnétique quantitative et une évaluation neurocognitive.

Le traitement par LLT a été administré à l’aide d’un casque, fabriqué sur mesure, à partir de 72 heures après le traumatisme. Une imagerie par résonance magnétique a été réalisée aux stades aigus (dans les 72 heures), subaigus précoces (2 à 3 semaines) et subaigus tardifs (près de 3 mois) de récupération. Des évaluations cliniques ont été réalisées de manière concomitante et à 6 mois via le Rivermead Post-Commotion Questionnaire (RPQ), un questionnaire en 16 éléments évaluant les patients sur une échelle de 5 points allant de 0 (aucun problème) à 4 (problème grave).

Dans cet essai clinique randomisé, la LLLT a été réalisable chez tous les patients et n’a présenté aucun événement indésirable. « La luminothérapie a modifié plusieurs paramètres du tenseur de diffusion de manière statistiquement significative au stade subaigu tardif », indiquent les auteurs. Cette étude « fournit la première preuve humaine à ce jour que la luminothérapie engage des substrats neuronaux qui jouent un rôle dans les facteurs physiopathologiques du TBI modéré et suggère également l’imagerie de diffusion comme biomarqueur de la réponse thérapeutique » concluent-ils.

Cette étude laisse ainsi entrevoir de nombreux arguments favorables à une utilisation plus large de la photomédecine. Après avoir montré son utilité notamment dans la lutte contre les dépressions saisonnières ou les troubles du sommeil, cette technique a également montré son efficacité lors de véritables dépressions pouvant dans certains cas s’avérer aussi efficace qu’un traitement médicamenteux par antidépresseurs. D’autres applications thérapeutiques à  la luminothérapie sont également explorées, notamment dans les  pathologies cutanées et neurologiques. Aujourd’hui, La luminothérapie peut être réalisée dans un cadre médical par des thérapeutes (médecin, psychiatre, neurologue, etc.), ou bien encore  à domicile via une lampe luminothérapie. En effet, le grand public peut facilement faire l’acquisition de son propre appareil de luminothérapie qui respecte les normes en vigueur. Néanmoins, il faut tenir compte de plusieurs contre-indications liées à son utilisation, à savoir la prise de médicament photosensibilisant, une maladie psychiatrique, y compris l’autisme ou encore des pathologies ophtalmologiques (cataracte, glaucome, rétinopathie, etc.).

Source : Effect of Transcranial Low-Level Light Therapy vs Sham Therapy Among Patients With Moderate Traumatic Brain InjuryA Randomized Clinical Trial
Maria Gabriela Figueiro Longo, MD, MSc; Can Ozan Tan, PhD ; Suk-tak Chan, PhD ; et al








MyPharma Editions

Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Publié le 1 juillet 2022
Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, vient d’annoncer que le lancement d’une étude clinique de preuve de concept (POC) du SENS-401 (Arazasetron) chez les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire a été approuvé par les autorités réglementaires en Australie.

Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l’essai EDELIFE portant sur la XLHED

Publié le 1 juillet 2022
Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l'essai EDELIFE portant sur la XLHED

La Fondation EspeRare et le groupe Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’essai clinique EDELIFE, le premier patient avait reçu les trois injections prévues. Cet essai pivot est le premier en son genre, car le traitement est administré au bébé atteint de XLHED (dysplasie ectodermique hypohidrotique liée au chromosome X) alors qu’il se trouve encore dans l’utérus de sa mère. L’objectif de cet essai est de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’ER004 pour le traitement prénatal des garçons atteints de XLHED.

Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Publié le 1 juillet 2022
Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé la demande initiale d’Investigational New Drug (IND) pour AsiDNA, son candidat médicament « first-in-class ». Il s’agit de la première IND déposée par Onxeo depuis l’arrivée de l’équipe américaine en avril 2022.

Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d’une persistance potentiellement améliorée

Publié le 1 juillet 2022
Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d'une persistance potentiellement améliorée

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, vient de publier des données de recherche sur ses nouvelles cellules CAR T universelles aux propriétés immuno-évasives dans Nature Communications, suite à sa présentation orale à l’American Society of Cell and Gene Therapy (ASGCT) le 16 mai dernier.

NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Publié le 30 juin 2022
NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Lors de son Assemblée générale annuelle, NèreS (ex. AFIPA), organisation professionnelle qui représente les laboratoires pharmaceutiques produisant et commercialisant des produits de santé et de prévention de premier recours disponibles en pharmacie sans ordonnance (médicaments, dispositifs médicaux et compléments alimentaires), a élu son nouveau Conseil d’administration pour les deux prochaines années. A cette occasion, Vincent COTARD a été reconduit comme Président de NèreS à l’unanimité.

Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Publié le 30 juin 2022
Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Galapagos, CellPoint et AboundBio ont annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord définitif avec Galapagos, propulsant Galapagos dans la thérapie cellulaire de nouvelle génération tout en élargissant considérablement son portefeuille de recherche et ses capacités.

Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 30 juin 2022
Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes rares, a annoncé le recrutement de Mark Sumeray, M.D., MS, FRCS, figure du secteur des biotechnologies, au poste de Chief Medical Officer. Mark Sumeray occupait la fonction de Chief Medical Officer d’Amryt Pharmaceuticals, depuis septembre 2016.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents