Edition du 15-11-2018

Médicaments sans ordonnance : des écarts de prix « importants » entre officines, selon Familles Rurales

Publié le jeudi 12 décembre 2013

L’association de consommateurs Familles Rurales vient de publier les résultats de son observatoire annuel des prix des médicaments portant sur 14 produits : 12 médicaments délivrés sans ordonnance et vendus en accès libre (automédication) et 2 spécialités non-médicamenteuses.

Dans les pharmacies physiques, « les prix restent stables, mais les écarts de prix (entre 2 et 3 fois) sont importants », indique l’association. Selon elle, les prix ont très peu varié entre 2012 et 2013. « Et il en va de même depuis 2010 », souligne-t-elle.  « Au regard des années, les prix des médicaments sont restés stables et par conséquent l’objectif du ministère de la santé de baisse des prix en mettant certains médicaments en accès libre n’est pas atteint », estime enfin Familles rurales.

Autre constat, « les médicaments sont moins chers quand ils sont en accès libre ». Au fur et à mesure des années, l’association a constaté une diminution des médicaments situés derrière le comptoir et non visibles, au profit du libre accès. « Cette évolution correspond à celle des officines qui sont de plus en plus pourvues d’espace d’accès libre. On constate une progression de 14% en trois années », note-t-elle.

L’association indique également que « les prix sont toutefois moins élevés quand le pharmacien appartient à un groupement » et « quand le médicament est disponible en libre accès. « Ces deux facteurs de baisse coexistent fréquemment car les officines adhérant à un groupement proposent davantage d’espaces en accès libre », explique-telle.

 

Médicaments sans ordonnance : prix moyens

Des prix « moins élevés » sur Internet, mais des écarts entre sites « très importants »

Cette année, en plus des 43 pharmacies visitées, l’observatoire inclut tous les sites Internet de vente en ligne de médicaments liés à une pharmacie physique et répertoriés par le ministère de la Santé.

Sur sur derniers, « les prix sont moins élevés, mais les écarts entre sites sont aussi très importants », indique l’association précisant que les frais d’envoi sont en moyenne de 5,91 euros. Un montant qui compense les prix moins élevés. Ainsi, l’achat de médicaments sur Internet « n’est pas nécessairement moins cher », estime-t-elle précisant qu’il « nécessite d’être mieux contrôlé (respect des bonnes pratiques) ». « Dans les deux cas, des écarts importants pour un même médicament subsistent », conclut-elle.

Consulter les résultats sur le site de Familles Rurale








MyPharma Editions

Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Publié le 15 novembre 2018
Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Ipsen a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40, 60 mg en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) chez les adultes antérieurement traités par sorafénib. Cette décision va permettre l’accès au marché de Cabometyx® (cabozantinib) pour cette indication dans les 28 états membres de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège et en Islande.

Maladies rares et neurodégénératives : Servier soutient le projet de recherche d’une startup américaine

Publié le 14 novembre 2018

Le laboratoire Servier et LabCentral, célèbre incubateur américain de startups innovantes dans le domaine des sciences de la vie, ont annoncé l’attribution du Golden Ticket 2018 (Ticket d’or) à Amathus Therapeutics, une jeune pousse engagée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives, telles que la maladie de Parkinson, et les troubles rares de stockage lysosomal.

Médicaments : 8 Français sur 10 ont confiance

Publié le 14 novembre 2018

Ipsos vient de publier les résultats de la 8e vague de l’Observatoire sociétal du médicament* du Leem. L’enquête dresse un bilan contrasté entre, d’un côté un regain de confiance dans le médicament et dans la place qu’occupent les entreprises du médicament au sein du système de santé, et d’un autre côté une détérioration des items […]

Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Publié le 14 novembre 2018
Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Alizé Pharma 3, une société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques pour le traitement de maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui l’arrivée d’une personne clé dans son équipe de direction et la structuration de son portefeuille de produits pour accompagner son ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des maladies rares.

Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Publié le 14 novembre 2018
Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a obtenu l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) pour l’extension aux États-Unis de l’indication thérapeutique d’Oralair® (extraits allergéniques de pollens de flouve odorante, dactyle, ivraie, pâturin des prés et fléole des prés), comprimé sublingual d’immunothérapie allergénique, aux patients âgés de cinq à neuf ans souffrant de rhinite allergique due aux pollens de graminées.

Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Publié le 13 novembre 2018
Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Dans un contexte médiatique actif concernant l’homéopathie, les laboratoires homéopathiques ont souhaité faire un état des lieux à date du rapport des Français aux médicaments homéopathiques. Ainsi, selon le sondage Ipsos – Weleda/Lehning/Boiron*, 74% des utilisateurs jugent les médicaments homéopathiques efficaces et 74% sont opposés à l’arrêt du remboursement des médicaments homéopathiques.

ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

Publié le 13 novembre 2018
ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat pnt-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques à l’arachide.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions