Edition du 26-11-2020

Médicaments: un mésusage fréquent chez les personnes âgées

Publié le jeudi 3 mai 2012

Des chercheurs de l’Inserm ont fait le point dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur à partir des données de remboursement de l’Assurance maladie et publié leurs résultats dans la Revue d’Epidémiologie et de Santé Publique. Un nombre important de personnes âgées prennent trop de traitements ou des médicaments inappropriés, avec des risques d’effets indésirables graves pouvant aller de la chute à l’hémorragie digestive.

Les personnes âgées présentent des changements physiologiques liés à l’âge dont il faut tenir compte au moment de la prescription d’un médicament ; modification de l’absorption et de l’excrétion de la molécule, pathologies multiples, etc. Ces modifications les rendent plus vulnérables à certains traitements. Or, ces personnes reçoivent souvent un nombre important de médicaments en raison d’un état de santé qui tend à se dégrader. En France, la moyenne est de cinq molécules différentes par jour chez les plus de 80 ans.

Mieux évaluer les pratiques

Cet usage entraîne des situations à risque, voire des accidents chez un certain nombre de patients. Près de 3,6% des hospitalisations sont liées à un mauvais usage des médicaments, toute population confondue, avec un taux accru chez les séniors. A ce titre, la Haute Autorité de Santé a mis en place en 2006 un programme d’amélioration de la prescription chez le sujet âgé afin de diminuer ces risques, de favoriser le bon respect des traitements et d’éviter les prescriptions inutiles. Pour évaluer les pratiques dans le temps et l’efficacité de la prévention, des indicateurs sont aujourd’hui nécessaires. Les données de remboursement de l’Assurance maladie pourraient constituer l’un de ces indicateurs. Des chercheurs de l’Inserm l’ont évalué dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Connaître la consommation médicamenteuse chez les plus de 70 ans

Les chercheurs se sont intéressés aux patients de 70 ans et plus et ont analysé la prise de plusieurs classes de médicaments pouvant présenter un danger potentiel : les psychotropes, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les anti-vitamines K et les antiagrégants plaquettaires. Pour cela, l’Assurance maladie a fourni les données de remboursement pour ces médicaments chez les patients âgés. Cela ne présage pas de leur consommation réelle, mais d’une utilisation très probable. Les auteurs ont ensuite étudié plusieurs situations à risque comme l’excès de traitements, les prescriptions inappropriées ou encore l’absence de coprescriptions nécessaires.

Un mésusage fréquent chez les personnes âgées

Les résultats montrent que parmi les prescriptions potentiellement inadaptées, l’absence de coprescription d’un protecteur gastrique avec un anti-inflammatoire non stéroïdien est très fréquente (28,1 %), ainsi que les traitements au long cours par benzodiazépines (21,5 %), la prescription de benzodiazépines à demi-vie longue plus lentes à s’éliminer (14,9 %) ou encore les traitements au long cours par AINS (11,6 %). Ces derniers peuvent provoquer des hémorragies digestives notamment après 65 ans. La prise doit donc être ponctuelle pour soulager une douleur et doit impérativement s’accompagner d’un protecteur gastrique, apparemment oublié dans plus de 28 % des ordonnances.

Quant aux benzodiazépines, elles sont souvent utilisées en cas d’anxiété et de dépression. Ces molécules s’accumulent davantage dans l’organisme avec l’âge et entraînent un risque accru de chute aux conséquences souvent graves chez la personne âgée.

Globalement, les auteurs notent que ces prescriptions potentiellement inadaptées augmentent significativement avec l’âge, sont plus élevés chez les femmes et les personnes souffrant d’affection de longue durée mais sont de fréquence variable au sein des départements étudiés.

Source : Inserm

Jardin et coll. Prescriptions médicamenteuses potentiellement inadaptées chez les personnes âgées : une étude en Provence-Alpes-Côte d’Azur à partir des données de remboursements de l’Assurance maladie. Revue d’Epidémiologie et de Santé Publique 60 (2012) 121–130








MyPharma Editions

Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Publié le 25 novembre 2020
Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Le Dr Mariya Pavlyuk, médecin et PhD, rejoint le laboratoire Généthon, dédié à la conception et au développement de produits de thérapie génique, et sera en charge du développement clinique, des affaires médicales et pharmacovigilance ainsi que des affaires règlementaires.

COVID-19 : Moderna signe une lettre d’intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Publié le 25 novembre 2020
COVID-19 : Moderna signe une lettre d'intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, a salué l’annonce ce mardi de la signature d’une lettre d’intention entre la biotech américaine Moderna et Recipharm, une entreprise de l’industrie pharmaceutique, pour produire en France le vaccin contre la Covid-19 développé par Moderna.

AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

Publié le 24 novembre 2020
AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

La biotech française AlgoTherapeutix qui développe un traitement topique innovant des neuropathies périphériques induites par la chimiothérapie (NPIC), réalise une levée de Série A de 12 millions d’euros auprès de Bpifrance, qui mène ce tour via son fonds InnoBio 2, et de Omnes. Des investisseurs privés historiques et nouveaux ont également participé à cette levée. Les fonds levés permettront d’amener le programme phare ATX01 à une preuve de concept clinique.

Alnylam : approbation de l’UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 24 novembre 2020
Alnylam : approbation de l'UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l'hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé aujourd’hui l’autorisation de mise sur le marché accordée par la Commission européenne (CE) à OXLUMO™ (lumasiran), un ARNi thérapeutique, pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1) dans toutes les tranches d’âge.

DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

Publié le 24 novembre 2020
DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

DBV Technologies, entreprise biopharmaceutique au stade clinique, a annoncé aujourd’hui, que le Dr Hugh Sampson a décidé de quitter son poste de Directeur Scientifique chez DBV, à compter du 1er décembre 2020, pour reprendre son programme de recherche au Jaffe Food Allergy Institute du Mount Sinaï de New York (États-Unis).

COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

Publié le 23 novembre 2020
COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

AstraZeneca et l’Université d’Oxford viennent d’annoncer les résultats positifs d’une analyse intermédiaire des essais du candidat vaccin, au Royaume-Uni et au Brésil. Les données montrent que le vaccin a été très efficace pour prévenir l’infection par COVID-19, le critère d’évaluation principal, et qu’aucune hospitalisation ni aucun cas grave de maladie n’a été signalé chez les participants ayant reçu le vaccin.  

Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Publié le 23 novembre 2020
Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Medicen Paris Region, premier pôle de compétitivité d’Europe en santé, et IBEC (Institute for Bioengineering of Catalonia), ont annoncé leur collaboration dans le cadre de l’organisation d’un événement numérique les 24 et 25 novembre 2020, rassemblant des acteurs medtech et biotech du secteur de l’oncologie. Cet événement est organisé en lien avec Biocat, La Caixa Foundation, Meditecnologia et avec le support d’EIT Health.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents