Edition du 16-01-2022

MedinCell : l’étude de phase 3 de mdc-CWM débutera en 2021

Publié le vendredi 26 mars 2021

MedinCell : l’étude de phase 3 de mdc-CWM débutera en 2021MedinCell, société pharmaceutique basée à Montpellier, qui développe un portefeuille de produits injectables à action prolongée dans différentes aires thérapeutiques, vient de confirmer que des essais cliniques de stade avancé, avec des patients recevant une injection intra‑articulaire de mdc-CWM au moment d’une arthroplastie totale du genou (ATG), sont prévus comme suit :

> La première des deux études de phase 3 commencera au second semestre 2021 ;
> Une étude d’innocuité ouverte1, visant à compléter la base de données sur la sécurité à long terme de mdc-CWM débutera au deuxième trimestre 2021.

Injecté dans l’espace intra-articulaire au cours d’une arthroplastie totale du genou et potentiellement actif jusqu’à trois mois après l’opération, mdc-CWM est une formulation à libération prolongée de célécoxib destinée à réduire la douleur et l’inflammation post-opératoires.

L’arthroplastie totale du genou est la première indication expérimentale.

Le développement du programme mdc-CWM est piloté et financé par le partenaire de MedinCell, Arthritis Innovation Corporation (AIC), qui a conclu un financement par capitaux propres de 23 millions de dollars canadiens, en février 2021, dédiés aux essais et à la fabrication des lots cliniques.

« L’arthroplastie totale du genou est l’une des interventions chirurgicales les plus invasives et les plus douloureuses », souligne Christophe Douat, Président du Directoire de MedinCell. « mdc-CWM a le potentiel de réduire la douleur et l’inflammation post-opératoire, d’accélérer l’amélioration fonctionnelle et de réduire la consommation d’opioïdes chez les patients ayant subi une arthroplastie totale du genou. Actuellement aux États-Unis, 15 % des patients ATG deviennent des utilisateurs chroniques d’opioïdes pendant de nombreux mois après la chirurgie. Une diminution de la consommation de ces opioïdes due à la réduction de la douleur post-opératoire pourrait donc constituer un facteur très positif dans la crise actuelle des opioïdes. »

Un essai clinique de phase 2 mené sur 12 mois de mdc-CMW s’est achevé en mars 2020 avec des résultats favorables :

. Aucun problème de sécurité n’a été identifié par rapport au traitement analgésique standard du groupe contrôle ;
. Amélioration des critères d’évaluation de la douleur à 2 semaines et à 3 mois avec mdc-CWM combiné aux soins analgésiques standards par rapport au panel traité uniquement avec les soins analgésiques standards ;
. Amélioration de nombreux autres paramètres par rapport à l’analgésie standard, notamment la fonction et l’amplitude des mouvements du genou.
La prochaine étape du développement devrait débuter au deuxième trimestre 2021 avec le lancement d’une étude d’innocuité ouverte pour compléter la base de données sur la sécurité à long terme de mdc-CWM.

Les développements réglementaires dans le domaine de la douleur incluent généralement deux essais d’innocuité de phase 3 afin de fournir aux agences réglementaires des preuves solides de bénéfice. Le lancement de la première étude de phase 3 de mdc-CWM est prévu au second semestre 2021. AIC pourrait initier le second essai de phase 3 avant la fin du premier.

Le projet mdc-CWM est une collaboration avec Arthritis Innovation Corporation (AIC) à Toronto, au Canada. Le produit est basé sur le célécoxib, une molécule qui bénéficie déjà d’une position forte dans les protocoles de récupération rapide, de plus en plus utilisés depuis vingt ans dans la gestion de la douleur suite aux interventions d’arthroplastie. Le développement réglementaire est dirigé et financé par AIC qui bénéficie du soutien solide d’investisseurs privés.

Pour plus d’informations sur MedinCell et son portefeuille : www.medincell.com

______________________

1 Étude ouverte : essai clinique dans lequel médecins, patients et superviseurs de l’étude connaissent le traitement administré, dans ce cas mdc-CWM.

Source et visuel : MedinCell








MyPharma Editions

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Abivax reçoit l’avis scientifique de l’EMA soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 14 janvier 2022
Abivax reçoit l'avis scientifique de l'EMA soutenant l'avancement du programme clinique de phase 3 d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires et le cancer, a annoncé que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a délivré son avis scientifique soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), visant par la suite à l’obtention potentielle d’une autorisation de mise sur le marché et à la commercialisation d’ABX464.

Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer des thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a déclaré que son partenaire sous licence, Allogene Therapeutics, Inc., a annoncé la levée de l’avis de suspension par la Food and Drug Administration (FDA) américaine de ses essais cliniques.

Takeda en passe d’acquérir Adaptate Biotherapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Takeda en passe d'acquérir Adaptate Biotherapeutics

Takeda a annoncé l’exercice de son option d’acquisition d’Adaptate Biotherapeutics, une société britannique orientée sur le développement de thérapies à base d’anticorps pour la modulation des cellules T delta 1 (Vδ1) gamma delta (γδ) variables. Grâce à cette acquisition, Takeda obtiendra la plateforme d’engageurs de cellules T γδ à base d’anticorps d’Adaptate, notamment les programmes précliniques de candidats et de découverte en cours de développement.

NovAliX acquiert le site Sanofi de Strasbourg et crée le Campus de Recherche Guy Ourisson

Publié le 10 janvier 2022
NovAliX acquiert le site Sanofi de Strasbourg et crée le Campus de Recherche Guy Ourisson

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche préclinique, vient d’annoncer la première étape d’un projet de développement qui lui permettra d’offrir à ses clients un portefeuille enrichi de capacités nouvelles en biologie et en pharmacologie dans un environnement de grande qualité.

Intelligence artificielle : Exscientia et Sanofi vont collaborer pour développer un portefeuille de médicaments de précision

Publié le 7 janvier 2022
Intelligence artificielle : Exscientia et Sanofi vont collaborer pour développer un portefeuille de médicaments de précision

Sanofi et Exscientia ont annoncé la conclusion d’un accord de licence et de collaboration de recherche novateur en vue du développement de jusqu’à 15 nouvelles petites molécules candidates en oncologie et immunologie, à l’aide de la plateforme d’intelligence artificielle (IA) entièrement intégrée d’Exscientia utilisant des échantillons biologiques de patients.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents