Edition du 26-09-2022

MedinCell signe un accord de licence avec le Medicines Patent Pool pour lutter contre la transmission du paludisme

Publié le mercredi 14 septembre 2022

MedinCell signe un accord de licence avec le Medicines Patent Pool pour lutter contre la transmission du paludismeMedicines Patent Pool (MPP) et l’entreprise pharmaceutique française MedinCell viennent d’annoncer la signature d’un accord de licence sur un candidat-médicament à action prolongée qui pourrait être utilisé pour lutter contre le paludisme dans les pays à revenus faible et intermédiaire.

Cet accord non exclusif, rendu possible grâce aux financements octroyés aux deux parties par l’agence de santé mondiale Unitaid, permettra au MPP de rechercher les partenaires adéquats pour la mise au point et la commercialisation du mdc-STM, une formulation injectable d’ivermectine d’une durée d’action de trois mois utilisant la technologie BEPO® de MedinCell. Selon les termes de la licence, la fabrication peut être effectuée partout dans le monde, en vue d’une distribution dans les pays à revenus faible et intermédiaire.

Actuellement en phase pré-clinique, ce produit est fondé sur la technologie BEPO® de MedinCell. Cette technologie injectable à base de polymères permet la diffusion prolongée d’ivermectine après une unique injection sous-cutanée pratiquée sur les personnes vivant dans des zones où le paludisme est endémique au début de la saison de transmission de la maladie. Les moustiques qui piquent les personnes ayant reçu une injection d’ivermectine meurent ou sont moins capables de transmettre le parasite responsable du paludisme. Grâce à cette intervention communautaire (les individus recevant l’injection ne seront pas eux-mêmes directement protégés contre le paludisme), le nombre de moustiques baissera, ce qui réduira le risque de transmission de la maladie au profit de l’ensemble de la communauté, en particulier des enfants.

S’il s’avère sûr, efficace et admissible, ce candidat-médicament injectable à action prolongée pourrait avoir un impact significatif sur la transmission du paludisme au sein des populations fortement exposées, en particulier chez les enfants qui sont lourdement touchés.

« Nous sommes fiers de collaborer avec MedinCell pour accélérer l’élaboration de produits aussi révolutionnaires et faire en sorte que ces innovations, si elles s’avèrent sûres et efficaces, soient disponibles dans les pays à revenus faible et intermédiaire le plus rapidement possible, a déclaré Charles Gore, Directeur Exécutif du MPP. Cette technologie à action prolongée offre de nouvelles perspectives dans la lutte contre le paludisme, et l’accord signé jouera un rôle-clé pour permettre à ceux qui en ont le plus besoin d’accéder rapidement à cette innovation. »

Le paludisme reste endémique dans 91 pays qui représentent 50% de la population mondiale. Selon les estimations de l’Organisation Mondiale de la Santé, en 2020, 241 millions de personnes ont été infectées dans le monde, dont 95% en Afrique, et la maladie a causé 627 000 décès. Les enfants de moins de cinq ans sont les plus vulnérables et représentent 80% des décès liés au paludisme.

« La collaboration et l’innovation sont essentielles pour faire face aux grands défis de la santé mondiale, a indiqué Christophe Douat, Président du Directoire de MedinCell. Il est crucial de réunir les meilleurs acteurs pour que ce projet puisse voir le jour et que cette innovation fondée sur notre technologie injectable à action prolongée, si elle s’avère sûre et efficace, ait un impact positif pour les populations touchées. Nous sommes très heureux de nous allier au MPP, qui pourrait jouer un rôle majeur en permettant un accès rapide partout dans le monde à ce nouvel outil de lutte contre le fléau du paludisme. »

Ce début de collaboration prometteur s’inscrit dans la stratégie d’Unitaid pour accélérer la mise au point de produits à longue durée d’action de qualité et abordables contre les maladies infectieuses. Les financements d’Unitaid permettront à MedinCell d’élaborer des antipaludiques à action prolongée et au MPP de faciliter la production rapide de versions génériques des nouvelles technologies. « Dans la lutte contre le paludisme, il n’y a pas de temps à perdre. Nous savons que, s’il s’avère sûr et efficace, ce traitement préventif à longue durée d’action contre le paludisme aura un potentiel énorme. En soutenant simultanément la mise au point et l’accès, Unitaid investit sur tous les fronts pour accélérer l’accès à de nouveaux outils de lutte contre le paludisme », a déclaré Philippe Duneton, Directeur Exécutif d’Unitaid.

L’accord de licence couvre l’ensemble des pays à revenus faible et intermédiaire et est libre de redevance dans le secteur public. Une redevance raisonnable conforme aux normes du secteur serait appliquée si un marché venait à apparaître pour le produit objet de la licence dans le secteur privé dans des pays à revenus faible et intermédiaire.

Accéder à l’accord de licence

Plus sur le travail du MPP concernant les technologies à action prolongée

Source et visuel :  MedinCell








MyPharma Editions

Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Publié le 26 septembre 2022
Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Franck Fourès a été nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire de l’Anses par arrêté des ministres chargés de l’Agriculture et de la Santé du 29 juillet 2022. Il prendra ses fonctions le 1er novembre 2022.

La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Publié le 26 septembre 2022
La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Pour la troisième édition de son appel à projets sur l’innovation dans les parcours de santé, le Comité Exécutif de la Fondation du Leem a récompensé 12 lauréats avec une dotation totale de 300 000 euros.

Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l’étude de phase II du PXL065

Publié le 26 septembre 2022
Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l'étude de phase II du PXL065

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les troubles métaboliques rares, vient d’annoncer des résultats histologiques positifs de l’étude DESTINY-1 (étude d’efficacité et de sécurité de l’énantiomère R de la pioglitazone (PXL065) stabilisé par substitution au deutérium) dans la NASH.

Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Publié le 26 septembre 2022
Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-Like 3 (TLR3), annonce aujourd’hui la présentation des données les plus récentes sur le TL-532, lors du congrès de la Oligonucleotide Therapeutics Society (OTS), à Phoenix (Arizona, Etats-Unis) le 3 octobre 2022 (poster numéro 30).

Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

Publié le 26 septembre 2022
Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

SimforHealth lance officiellement sa nouvelle plateforme de simulation numérique dédiée aux maladies rares. Afin de sensibiliser les professionnels de santé aux maladies rares et plus spécifiquement à la culture du doute et à la réduction de l’errance diagnostique, l’équipe de SimforHealth a répondu à l’appel à projet « Améliorer le dépistage et le retard du diagnostic » porté par Coalition Next.

Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Publié le 26 septembre 2022
Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Merck, le groupe allemand de sciences et technologies, vient d’annoncer un investissement complémentaire de 130 millions d’euros sur le site de production Life Science de Molsheim en Alsace. Ce nouvel investissement permettra un accroissement des capacités de production du site par la création d’une troisième unité de production d’assemblages à usage unique – projet Mobius®. Il conduira au recrutement de 800 nouveaux collaborateurs d’ici à 2028.

Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Publié le 23 septembre 2022
Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Servier, groupe pharmaceutique international, et Google Cloud annoncent une collaboration stratégique qui marque une nouvelle étape dans la transformation digitale initiée par Servier. Cet accord, centré sur l’usage de la data et de l’intelligence artificielle (IA), vise notamment à accroître les capacités d’innovation thérapeutique du Groupe au bénéfice des patients et dans le respect du cadre réglementaire applicable.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents