Edition du 05-12-2021

Merck prévoit d’investir 25 millions d’euros dans son centre de production Life Science de Molsheim en Alsace

Publié le vendredi 19 mars 2021

Merck prévoit d'investir 25 millions d'euros dans son centre de production Life Science de Molsheim en AlsaceMerck vient d’annoncer son intention d’investir 25 millions d’euros dans son centre de production Life Science de Molsheim, en Alsace. Le groupe entend ainsi accélèrer son expansion en Europe afin de répondre à la croissance de la demande mondiale de produits nécessaires à la fabrication de vaccins et de thérapies.

Ce site, qui fournit une large gamme de produits essentiels aux clients développant des thérapies vitales, tels que les anticorps monoclonaux, se verra ajouter une nouvelle unité de production d’assemblages à usage unique, la première du genre pour Merck en Europe. Cette nouvelle installation produira des assemblages à usage unique Mobius®, une offre clé dans le cadre du programme Mobius® MyWay, avec la même qualité, les mêmes procédés de fabrication et les mêmes normes que ceux utilisés au Centre d’Excellence de produits à usage unique de Merck à Danvers, aux États-Unis et dans notre site à Wuxi, en Chine.

“La pandémie a confronté le monde à des défis inconcevables. Les efforts scientifiques et technologiques de Merck ont conduit à des contributions significatives dans le combat contre la covid-19. Notre nouvelle unité de production européenne augmentera notre capacité à fournir des assemblages à usage unique aux fabricants de vaccins et de produits thérapeutiques du monde entier. L’annonce de cet investissement stratégique en Europe témoigne de l’engagement mondial de Merck pendant cette pandémie et pour le futur. « , a déclaré Belén Garijo, vice-présidente du conseil d’administration et CEO adjoint de Merck.

Cette expansion entrainera la création de 350 nouveaux emplois au total ainsi que la création de 1 700 mètres carrés de salles blanches ISO7 ou ISO5. Il s’agira à la fois de bâtiments modulaires et de l’utilisation d’infrastructures existantes pour permettre de futures extensions sans aucune interruption.

La nouvelle unité permettra d’atteindre la masse critique nécessaire pour soutenir la fabrication d’assemblages à usage unique appartenant au portefeuille de consommables à usage unique Mobius®.

Un Investissement total sur le site de Molsheim d’environ 25 millions d’euros dont les premières unités devraient être opérationnelles d’ici la fin de 2021.

Avec plus de 1 700 employés de 32 nationalités différentes et une production de plus de 10 000 références, le site de Molsheim est le troisième plus grand site de Merck au monde. Le site approvisionne le marché mondial, exportant plus de 85% de sa production. Merck Molsheim héberge trois unités de production : la première regroupe des produits utilisés pour du contrôle microbiologique dans le milieu pharmaceutique et agroalimentaire ; la seconde, produit des équipements de purification d’eau permettant de produire de l’eau pure et ultra pure à l’usage des laboratoires ; et la troisième est une activité de conception et fabrication d’équipements pour les industries pharmaceutiques et de biotechnologie.

« Notre site est un centre d’excellence mondial pour les activités de BioMonitoring et de purification d’eau depuis de nombreuses années. Avec cette nouvelle unité de production à usage unique, nous ajouterons des capacités essentielles pour répondre aux besoins de nos clients, tout en créant de nouveaux emplois pour notre région », a déclaré Jean-Philippe Maurer, Directeur Industriel du site de Molsheim et Président de Millipore SAS, l’entité légale d’appartenance du site de Molsheim.

Un accompagnement de la Team France Invest coordonné par Business France et un soutien affirmé des pouvoirs publics : du Ministère chargé de l’Industrie et de la Région Grand Est. 

La Ministre déléguée chargée de l’Industrie, Madame Agnès Pannier-Runacher a déclaré : « Je salue l’investissement de Merck qui contribue à la réindustrialisation de la France en matière d’industries de santé. Ce projet est stratégique non seulement pour notre pays, mais aussi pour l’Union européenne : en effet il participe au renforcement de notre autonomie dans la production de vaccins. Par ailleurs, il s’inscrit parfaitement dans la logique de la stratégie d’accélération des biothérapies, qui a été lancée le mois dernier dans l’objectif de faire d’ici 2030 de la France un leader mondial des biothérapies et de la bioproduction. »

Le Commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, en charge de la Task force européenne pour la production de vaccins, a déclaré : « Nos efforts pour augmenter la capacité de production européenne et anticiper tous les goulets d’étranglements potentiels, parmi lesquels les sacs à usage unique, portent rapidement leurs fruits. Cet investissement important de la part de l’entreprise Merck est un nouvel exemple de la montée en puissance de la chaîne d’approvisionnement européenne. C’est en coordonnant tous les efforts de production que nous favorisons l’autonomie industrielle de notre continent. »

Madame Lilla Merabet, Vice-Présidente Région Grand Est, en charge de la Compétitivité, Innovation et Numérique a ajouté : « Le projet du groupe Merck à Molsheim est un bel exemple d’innovation avec des retombées concrètes et significatives en matière d’emplois pour notre région. Nous avons la volonté d’accompagner les entreprises du Grand Est qui favorisent, par leur transformation et leur modernisation, des activités à plus forte valeur ajouté. Ceci confirme l’attractivité de notre région. Je me félicite de ce partenariat qui s’inscrit pleinement dans notre stratégie de développement industriel. »

Monsieur Thierry Hulot, président du conseil de gouvernance Merck France a complété : « Merck investit depuis toujours en France, où nous comptons 8 sites industriels et plus de 3600 emplois. Je me réjouis de voir la politique volontariste de réindustrialisation de notre pays entrer en action et marquer une première étape afin de faire de la France un des futurs leaders en bioproduction »

Récemment, le secteur Life Science de Merck a annoncé des expansions à Darmstadt, en Allemagne ; à Cork en Irlande ; à Buchs en Suisse ; à Carlsbad, Madison, Jaffrey, et Danvers aux États-Unis. Ces extensions font partie d’un ambitieux programme pluriannuel visant à étendre les capacités industrielles de l’activité Life Science du Groupe Merck afin de répondre à la demande mondiale croissante en médicaments vitaux et d’apporter une contribution significative à la santé publique.

Source et visuel : Merck








MyPharma Editions

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Publié le 3 décembre 2021
Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Aqemia, start-up spécialisée dans la découverte de médicament accélérée par l’intelligence artificielle (IA) et la physique quantique, et Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, ont annoncé avoir conclu un accord de partenariat pour accélérer la découverte de candidats-médicaments petites molécules pour une cible non divulguée, dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Publié le 3 décembre 2021
Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la conformité du lot clinique destiné à la réalisation de l’étude de bioéquivalence de ZENEO® Midazolam 10mg (crises d’épilepsie).

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents