Edition du 29-11-2021

Accueil » Industrie » Stratégie

Minafin se réorganise pour accroitre sa compétitivité sur le marché de la chimie fine

Publié le lundi 25 octobre 2021

Le groupe Minafin, leader dans le développement et la production en chimie fine destinée aux sciences de la vie et aux industries de haute technologie, vient d’annoncer une réorganisation interne, effective depuis le 1er octobre, en trois divisions principales : chimie santé, chimie verte et chimie d’exception. Cette réorganisation fait partie de la stratégie du groupe pour répondre à l’évolution de la demande des clients en matière de chimie fine et de services associés. Le chiffre d’affaires de Minafin a connu ces dernières années une croissance régulière, passant le cap des 243 millions d’euros en 2020.

Fort de cette dynamique et de la demande croissante constatée sur les marchés de la chimie de la santé, des procédés verts basés sur la chimie durable et des technologies innovantes, le groupe accroit ses ambitions et souhaite élargir sa couverture internationale. Cela implique de proposer plus d’innovations et une meilleure efficacité pour améliorer les projets et la satisfaction client.

Chaque division sera pilotée par un directeur général : M. Gust Desmedt, arrivé dans le groupe en février 2021, prend la direction de la Chimie Verte, M. Dale Fannin, dans le groupe depuis 2012, assurera la direction de la Chimie d’Exception, et le recrutement d’un directeur général est en cours pour la Chimie Santé. Le groupe a été reconfiguré pour concentrer ses ressources sur ses compétences clés et renforcer les savoir-faire des équipes en accord avec l’évolution des besoins des marchés. Les nouvelles divisions se concentreront sur la relation client, tout en se développant stratégiquement à l’international.

« Nous sommes fiers de la croissance organique obtenue jusqu’à présent, grâce à l’implication de nos équipes et à notre focus sur le secteur des sciences de la vie, des technologies de niche et de la chimie verte. Ces activités nous ont permis d’asseoir chez nos clients notre notoriété en matière de développement de procédés sophistiqués de chimie industrielle », souligne Frédéric Gauchet, fondateur et président de Minafin. « Nous sommes impatients de nous lancer dans cette nouvelle ère de croissance accélérée. La tâche qui nous attend, c’est de capitaliser sur nos ressources uniques en R&D, sur notre expertise en matière de services et sur nos actifs industriels de pointe afin de se focaliser sur les nouveaux besoins de nos clients. Nous allons leur proposer des offres innovantes et sur-mesure dans les domaines de la chimie de santé, de la chimie verte et de la chimie d’exception, tout en accompagnant le développement de ces marchés. »

En 2019, le marché global de la chimie fine représentait 165,5 milliards de dollars. Il devrait atteindre 332,25 milliards de dollars d’ici 2027, avec un TCAC de 9,1% sur la période 2021-2027, selon Stratistics MRC.

Trois nouvelles divisions stratégiques 
. La Division Chimie Santé s’organise actuellement autour de deux centres de profit : Minakem CDMO pour la synthèse à façon, et Minakem Generics pour les principes actifs génériques (API – Active Pharmaceutical Ingredients – et HPAPIs – High-potent Active Pharmaceutical Ingredients).

. La Division Chimie Verte comprend quatre centres de profit : Pennakem pour la chimie renouvelable, Minasolve pour les ingrédients verts pour la cosmétique, Minagro pour l’agriculture durable et EcoXtract.

. La Division Chimie d’Exception comprend deux centres de profit : Minascent Technologies et Pressure Chemical, tous deux dédiés à la valorisation de savoir-faire chimiques et de compétences industrielles atypiques.

« De façon toute aussi importante, la réorganisation du groupe Minafin va nous permettre de mieux répondre aux attentes de la société en matière environnementale, sociétale et de gouvernance (RSE). Elle renforcera notre capacité à satisfaire le consommateur final », ajoute Frédéric Marmousez, directeur général groupe de Minafin.

Source et visuel : Minafin








MyPharma Editions

Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Publié le 29 novembre 2021
Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé avoir obtenu un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de la part de Bpifrance.

Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Publié le 29 novembre 2021
Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies, et Link Health ont annoncé la signature d’un accord non contractuel portant sur les droits mondiaux d’ALLOB, la thérapie osseuse allogénique de Bone Therapeutics. Bone Therapeutics et Link Health entendent, sous réserve de la réalisation des conditions préalables habituelles, conclure et exécuter l’accord final d’ici la fin 2021.

Pharnext : le Dr Burkhard Blank nommé Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement

Publié le 26 novembre 2021
Pharnext : le Dr Burkhard Blank nommé Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la nomination du Dr Burkhard Blank au poste de Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement (« R&D ») à compter du 1er janvier 2022.

Provepharm Life Solutions obtient l’autorisation FDA de produire ses principes actifs pour les États-Unis

Publié le 26 novembre 2021
Provepharm Life Solutions obtient l’autorisation FDA de produire ses principes actifs pour les États-Unis

Provepharm Life Solutions, laboratoire pharmaceutique indépendant français qui réhabilite des molécules connues, a annoncé avoir obtenu l’autorisation de la FDA (Food and Drug Administration) de produire ses propres ingrédients pharmaceutiques actifs (APIs), nécessaires à la fabrication de ses médicaments, à destination du territoire américain.

Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active

Publié le 25 novembre 2021
Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active

Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active Sanofi et l’Université de Montpellier signent une convention de partenariat dans le but de contribuer à la préparation des futurs diplômés, de mieux faire connaître les métiers émergents des industries du médicament et autres produits de santé auprès des étudiants. Ce partenariat a pour objectif de développer des actions de coopération participant à la formation des étudiants et à leur préparation à l’entrée dans la vie active.

Galapagos : Jyseleca® (Filgotinib) approuvé en Europe pour le traitement de la rectocolite hémorragique

Publié le 25 novembre 2021
Galapagos : Jyseleca® (Filgotinib) approuvé en Europe pour le traitement de la rectocolite hémorragique

Galapagos vient d’annoncer que la Commission Européenne a accordé une Autorisation de Mise sur le Marché pour JYSELECA® (filgotinib 200mg comprimés) pour le traitement des patients adultes atteints de RectoColite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active.

PathoQuest : certification BPF pour ses tests de contrôle qualité par séquençage haut-débit (NGS) des biomédicaments

Publié le 24 novembre 2021
PathoQuest : certification BPF pour ses tests de contrôle qualité par séquençage haut-débit (NGS) des biomédicaments

PathoQuest, société pionnière dans le contrôle qualité des biomédicaments par séquençage de nouvelle génération (NGS), a annoncé aujourd’hui avoir obtenu le certificat de bonnes pratiques de fabrication (BPF) pour les activités de tests de contrôle qualité de son site parisien, suite à une inspection récente de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents