Edition du 08-08-2022

Accueil » Industrie » Stratégie

Minafin se réorganise pour accroitre sa compétitivité sur le marché de la chimie fine

Publié le lundi 25 octobre 2021

Le groupe Minafin, leader dans le développement et la production en chimie fine destinée aux sciences de la vie et aux industries de haute technologie, vient d’annoncer une réorganisation interne, effective depuis le 1er octobre, en trois divisions principales : chimie santé, chimie verte et chimie d’exception. Cette réorganisation fait partie de la stratégie du groupe pour répondre à l’évolution de la demande des clients en matière de chimie fine et de services associés. Le chiffre d’affaires de Minafin a connu ces dernières années une croissance régulière, passant le cap des 243 millions d’euros en 2020.

Fort de cette dynamique et de la demande croissante constatée sur les marchés de la chimie de la santé, des procédés verts basés sur la chimie durable et des technologies innovantes, le groupe accroit ses ambitions et souhaite élargir sa couverture internationale. Cela implique de proposer plus d’innovations et une meilleure efficacité pour améliorer les projets et la satisfaction client.

Chaque division sera pilotée par un directeur général : M. Gust Desmedt, arrivé dans le groupe en février 2021, prend la direction de la Chimie Verte, M. Dale Fannin, dans le groupe depuis 2012, assurera la direction de la Chimie d’Exception, et le recrutement d’un directeur général est en cours pour la Chimie Santé. Le groupe a été reconfiguré pour concentrer ses ressources sur ses compétences clés et renforcer les savoir-faire des équipes en accord avec l’évolution des besoins des marchés. Les nouvelles divisions se concentreront sur la relation client, tout en se développant stratégiquement à l’international.

« Nous sommes fiers de la croissance organique obtenue jusqu’à présent, grâce à l’implication de nos équipes et à notre focus sur le secteur des sciences de la vie, des technologies de niche et de la chimie verte. Ces activités nous ont permis d’asseoir chez nos clients notre notoriété en matière de développement de procédés sophistiqués de chimie industrielle », souligne Frédéric Gauchet, fondateur et président de Minafin. « Nous sommes impatients de nous lancer dans cette nouvelle ère de croissance accélérée. La tâche qui nous attend, c’est de capitaliser sur nos ressources uniques en R&D, sur notre expertise en matière de services et sur nos actifs industriels de pointe afin de se focaliser sur les nouveaux besoins de nos clients. Nous allons leur proposer des offres innovantes et sur-mesure dans les domaines de la chimie de santé, de la chimie verte et de la chimie d’exception, tout en accompagnant le développement de ces marchés. »

En 2019, le marché global de la chimie fine représentait 165,5 milliards de dollars. Il devrait atteindre 332,25 milliards de dollars d’ici 2027, avec un TCAC de 9,1% sur la période 2021-2027, selon Stratistics MRC.

Trois nouvelles divisions stratégiques 
. La Division Chimie Santé s’organise actuellement autour de deux centres de profit : Minakem CDMO pour la synthèse à façon, et Minakem Generics pour les principes actifs génériques (API – Active Pharmaceutical Ingredients – et HPAPIs – High-potent Active Pharmaceutical Ingredients).

. La Division Chimie Verte comprend quatre centres de profit : Pennakem pour la chimie renouvelable, Minasolve pour les ingrédients verts pour la cosmétique, Minagro pour l’agriculture durable et EcoXtract.

. La Division Chimie d’Exception comprend deux centres de profit : Minascent Technologies et Pressure Chemical, tous deux dédiés à la valorisation de savoir-faire chimiques et de compétences industrielles atypiques.

« De façon toute aussi importante, la réorganisation du groupe Minafin va nous permettre de mieux répondre aux attentes de la société en matière environnementale, sociétale et de gouvernance (RSE). Elle renforcera notre capacité à satisfaire le consommateur final », ajoute Frédéric Marmousez, directeur général groupe de Minafin.

Source et visuel : Minafin








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents