Edition du 27-07-2021

Minoryx Therapeutics enrôle le premier patient de l’essai clinique pivot NEXUS du leriglitazone dans la cALD

Publié le jeudi 14 mai 2020

Minoryx Therapeutics enrôle le premier patient de l’essai clinique pivot NEXUS du leriglitazone dans la cALDMinoryx Therapeutics, une société spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies orphelines du système nerveux central (SNC), a annoncé le lancement de l’essai pivot de phase 2 NEXUS pour évaluer la sécurité et l’efficacité du leriglitazone chez les enfants atteints d’ALD cérébrale pédiatrique (cALD), la forme aiguë de l’adrénoleucodystrophie liée à l’X (ALD).

En outre, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a validé le Plan d’Investigation Pédiatrique (PIP) du leriglitazone dans le traitement de l’ALD, permettant à la société de déposer une demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) en Europe sur la base de l’essai de phase 2 NEXUS, sous réserve de résultats positifs. Minoryx a obtenu un délai pour finaliser son plan pédiatrique jusqu’après l’autorisation de l’EMA pour l’adrénomyéloneuropathie (AMN).

Le leriglitazone (MIN-102), un nouvel agoniste sélectif du PPARγ biodisponible par voie orale et pénétrant dans le cerveau, est actuellement en phase finale de développement pour le traitement des maladies orphelines graves du système nerveux central, y compris les deux formes de l’ALD (cALD et AMN) et l’ataxie de Friedreich. Le leriglitazone a obtenu la désignation de médicament orphelin dans l’ALD de la Commission Européenne et de la FDA, et a bénéficié de la procédure accélérée de la FDA dans l’ALD.

« Grâce au dépistage des nouveau-nés actuellement mis en place, il est désormais possible de diagnostiquer à un stade précoce les patients atteints de cALD, une maladie neurodégénérative orpheline caractérisée par une démyélinisation cérébrale rapide et une inflammation du cerveau, qui entraîne la mort quelques années après le diagnostic. Il existe un besoin urgent de traitements alternatifs moins invasifs que le standard actuel, qui repose sur la transplantation de cellules souches hématopoïétiques », déclare le Dr. Patricia Musolino, investigateur principal de l’essai clinique et professeur adjoint de neurologie à la Harvard Medical School. « Le premier patient, un garçon de dix ans, a été recruté dans l’essai NEXUS à l’hôpital Sant Joan de Déu de Barcelone. Nous continuerons à soutenir l’entreprise en vue de proposer cette innovation indispensable aux patients pédiatriques souffrant de cette maladie dévastatrice. »

María Pascual, directrice des affaires règlementaires chez Minoryx, ajoute : « Cette autorisation du PIP par l’EMA, basée sur l’essai NEXUS, marque une étape importante pour la société. Elle souligne l’importance de mettre à disposition des enfants atteints d’ALD précoce des traitements alternatifs sûrs et efficaces. Elle ouvre la voie non seulement à un enregistrement plus rapide du leriglitazone dans l’ALD cérébrale de l’enfant, mais aussi à une demande d’AMM en Europe pour le leriglitazone dans l’adrénomyéloneuropathie, une fois que l’essai de phase 2/3 ADVANCE aura été finalisé. »

« Nous sommes heureux que le premier patient ait été recruté dans l’essai NEXUS et nous prévoyons de communiquer les résultats en 2021, avec des résultats préliminaires potentiellement dès cette année », souligne Marc Martinell, directeur général de Minoryx. « Malgré la pandémie actuelle de COVID-19, le calendrier des autres essais en cours avec le leriglitazone, dans l’adrénomyéloneuropathie et dans l’ataxie de Friedrich, n’a pas été modifié. La sécurité et les besoins de nos patients étant toujours prioritaires, nous continuons de travailler en étroite collaboration avec les sites d’étude et avec notre CRO pour mener à bien ces essais. Nous prévoyons toujours de communiquer les résultats de ces deux essais d’ici fin 2020. »

Source : Minoryx Therapeutics








MyPharma Editions

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Publié le 22 juillet 2021
Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que, suite à sa réunion préalable au dépôt d’une demande de BLA avec la Food and Drug Administration (FDA), la société a l’intention de poursuivre la procédure de demande de BLA auprès de la FDA aux États-Unis pour eryaspase chez des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) hypersensible.

PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d’euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 22 juillet 2021
PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d'euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

PEP-Therapy, société de biotechnologie développant des peptides pénétrants comme thérapies ciblées pour le traitement des cancers, vient d’annoncer avoir levé 2,6 millions d’euros supplémentaires (3 millions de dollars) dans le cadre d’une extension de son tour de financement de série A, portant le total levé à 5,4 millions d’euros (6,4 millions de dollars).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents