Edition du 27-01-2020

Lysogene : publication d’un article démontrant le potentiel de son candidat-médicament LYS-SAF302

Publié le jeudi 19 décembre 2019

Lysogene: publication d’un article démontrant le potentiel de son candidat-médicament LYS-SAF302Lysogene, société biopharmaceutique pionnière de phase 3 spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la publication d’un article scientifique décrivant les travaux précliniques réalisés avec LYS-SAF302, candidat-médicament actuellement en phase II/III (NCT03612869) pour le traitement de la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

« Dans cette publication, nous démontrons que LYS-SAF302 a été capable de corriger la pathologie de la maladie MPS IIIA dans le modèle murin et d’obtenir une expression et une distribution à la fois forte et étendue du transgène dans le cerveau des chiens et des primates non humains après administration intracérébrale. En extrapolant les résultats des études chez le chien et le singe au cerveau humain, il apparait que la dose et le volume actuellement utilisés dans l’essai clinique permettraient de rétablir au moins 20% de l’activité SGSH normale dans le cerveau d’un patient atteint de la MPS IIIA, ce qui devrait avoir un impact positif significatif sur la progression de la maladie » déclare Ralph Laufer, Directeur Scientifique de Lysogene.

L’article, intitulé  » AAVrh10 vector corrects disease pathology in MPS IIIA mice and achieves widespread distribution of sulfamidase in the brain of large animals  » et publié dans la revue scientifique Molecular Therapy Methods & Clinical Development (https://www.cell.com/molecular-therapy-family/methods/fulltext/S2329-0501(19)30146-9), présente les effets à long terme de LYS-SAF302 sur la pathologie lysosomale des souris atteintes de la MPS IIIA, ainsi que son expression et distribution dans le cerveau de deux espèces animales plus grandes : des chiens et des singes cynomolgus. LYS-SAF302 a été administré à des souris MPS IIIA âgées de 5 semaines à trois doses différentes (8,6E+08, 4,1E+10 et 9,0E+10 vg/animal) injectées dans les putamen/striatum et thalamus caudés. LYS-SAF302 a été capable, en fonction de la dose, de corriger ou de réduire significativement l’accumulation d’héparane sulfate (HS), l’accumulation secondaire des gangliosides GM2 et GM3, les lésions sphéroïdes axonales réactives à l’ubiquitine, l’expansion lysosomale et la neuroinflammation, à 12 semaines et à 25 semaines post-dose. Pour étudier la distribution de SGSH dans le cerveau d’animaux plus grands, LYS-SAF302 a été injecté dans la substance blanche sous-corticale de chiens (1,0 ou 2,0E+12 vg/animal) et de singes cynomolgus (7,2E+11 vg/animal). Des augmentations de l’activité enzymatique de la SGSH d’au moins 20% au-dessus des niveaux endogènes ont été détectées dans 78% (chiens 4 semaines après injection) et 97% (singes 6 semaines après injection) du volume total du cerveau. Ensemble, ces données valident l’administration intracérébrale d’AAV comme une méthode prometteuse pour obtenir une distribution enzymatique étendue et corriger la pathologie de la maladie dans la MPS IIIA.

Source et visuel : Lysogene








MyPharma Editions

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Publié le 21 janvier 2020
Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Une belle initiative dans les secteurs de la Chimie et de la Santé se concrétise le 22 janvier 2020 : les entreprises BASF France, Bayer France, Boehringer-Ingelheim France et Merck France signeront une convention de coopération avec la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie pour favoriser le développement de l’apprentissage.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents