Edition du 19-08-2018

Néovacs signe un partenariat stratégique avec le coréen CKD

Publié le mardi 15 décembre 2015

Néovacs signe un partenariat stratégique avec le coréen CKDLa société française Néovacs vient de signer un contrat de licence exclusif avec le groupe coréen Chong Kun Dang (CKD), afin de commercialiser l’IFNalpha-Kinoïde dans les indications Lupus et Dermatomyosite, en Corée du Sud.

Dans ce pays le Lupus est considéré comme une maladie orpheline, avec une taille de marché estimée à moins de 20 000 patients. CKD devrait de ce fait être en mesure de demander aux autorités de santé coréenne l’enregistrement du produit dès la fin 2017, en cas de succès de l’étude de Phase IIb actuellement en cours, qui inclut cinq centres d’investigation en Corée du Sud.

« Ce premier partenariat est une priorité majeure pour Néovacs, car il devrait permettre la mise sur le marché de l’IFNalpha-Kinoïde dès le début 2018. Nous sommes convaincus d’avoir trouvé avec CKD le bon partenaire pour la Corée du Sud, où plus de mille patients coréens devraient être traités et suivis entre 2018 et 2020, parallèlement aux études de Phase III – en Europe et aux Amériques – qui devraient également inclure environ mille patients. Lors de la demande d’enregistrement en Europe, aux États-Unis et en Asie, Néovacs disposera ainsi de données relatives à la sécurité, à la tolérance et à l’efficacité du produit sur plus de deux mille patients », souligne Miguel Sieler, Directeur Général de Néovacs, en ajoutant « qu’au regard de la taille du marché coréen, le potentiel de valorisation du produit convenu avec CKD est très prometteur ».

« CKD est une des plus grandes entreprises pharmaceutiques de Corée du Sud, bénéficiant d’une position de leader sur le segment des traitements immunosuppresseurs, qui lui assure dès lors une relation étroite avec tous les médecins traitant les patients atteints du Lupus. Nous avons l’ambition d’une pénétration rapide du marché grâce à ce traitement innovant, et sommes fiers de fortifier notre compétence dans le domaine de l’immunothérapie, avec cette technologie française de rupture », déclare Youg Yoo Kim, Président du groupe CKD.

Selon les termes de cet accord, Néovacs recevra globalement cinq millions d’euros, dont un million à la signature, suivi de versements liés à des franchissements d’étapes jusqu’aux premières ventes. Par ailleurs, Néovacs percevra des royalties sur les ventes et une marge définie dans le cadre du prix de transfert, dans la mesure où Néovacs assurera la livraison du produit fini à CKD.

Les deux entreprises indiquent qu’elles envisagent une prochaine collaboration préclinique et clinique dans d’autres domaines thérapeutiques, notamment dans l’immunothérapie du Cancer et la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA).

Source : Néovacs








MyPharma Editions

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions