Edition du 24-07-2021

Sanofi et Boehringer Ingelheim négocient un échange d’actifs santé animale/OTC

Publié le mardi 15 décembre 2015

Sanofi et Boehringer Ingelheim négocient un échange d'actifs santé animale/OTCSanofi et Boehringer Ingelheim ont annoncé mardi le début de négociations en vue d’un échange d’actifs. La transaction consisterait à échanger Merial, l’activité Santé Animale de valorisée 11,4 milliards d’euros, contre l’activité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim, valorisée 6,7 milliards d’euros.

Ainsi, Sanofi deviendrait le leader mondial de la Santé Grand Public avec des ventes pro forma d’environ 5,1 milliards d’euros en 2015 et une part de marché mondiale proche de 4,6 %. Boehringer Ingelheim deviendrait le numéro deux mondial de la Santé Animale. Les activités Santé Grand Public du groupe pharmaceutique allemand en Chine seraient exclues de cette opération. La transaction donnerait lieu par ailleurs, de la part de Boehringer Ingelheim, au paiement d’un montant brut de 4,7 milliards d’euros à Sanofi.

« L’activité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim (hors Chine), dont le chiffre d’affaires devrait s’établir à 1,6 milliard d’euros pour l’exercice 2015, est complémentaire de celle de Sanofi à la fois en termes de produits et d’implantations géographiques. », souligne Sanofi dans un communiqué. L’activité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim renforcerait le positionnement du groupe français en Allemagne et au Japon, où la présence de Sanofi est limitée, et lui permettrait d’étendre son implantation dans ses catégories prioritaires. Sanofi aurait accès à des marques phares dans la catégorie des antispasmodiques (Buscopan® 219 millions d’euros de CA en 2014), des troubles gastro-intestinaux (le laxatif Dulcolax® CA de 204 millions d’euros en 2014), des vitamines, minéraux et suppléments, et des antalgiques, et atteindrait la masse critique dans les traitements de la toux et du rhume. L’activité Santé Grand Public de Sanofi aux États-Unis, en Europe, en Amérique latine et en Eurasie connaîtrait en outre une expansion significative et permettrait au groupe de prendre des positions de leader dans plusieurs pays et/ou catégories de produits clés.

Sanofi deviendrait le leader mondial de la Santé Grand Public

Le deuxième acteur mondial du marché de la santé animale

Le rapprochement des forces complémentaires de Merial et de Boehringer Ingelheim donnerait ainsi naissance au deuxième acteur mondial du marché de la santé animale avec un chiffre d’affaires pro forma d’environ 3,8 milliards d’euros en 2015 et la capacité à entrer en lice pour être le leader mondial du marché. La fusion des portefeuilles et plateformes technologiques dans le domaine des antiparasitaires, des vaccins et des spécialités pharmaceutiques positionnerait la nouvelle entité sur les principaux segments de croissance du marché de la santé animale. Les portefeuilles dédiés aux différentes espèces sont très complémentaires et bâtis sur l’expertise de Merial en animaux de compagnie et en volaille et sur l’expertise de Boehringer Ingelheim dans les porcs.

 Le deuxième acteur mondial du marché de la santé animale

« En entamant des négociations exclusives avec Boehringer Ingelheim, nous avons agi vite pour atteindre l’un des principaux objectifs stratégiques de notre feuille de route 2020, à savoir l’établissement de positions concurrentielles dans les domaines où nous pouvons être leader. Cette transaction pourrait permettre à Sanofi de devenir un leader mondial du marché très porteur des médicaments sans ordonnance et d’adjoindre à son portefeuille des marques très reconnues, permettant la création de valeur à moyen et à long terme », a déclaré le Dr Olivier Brandicourt, Directeur Général de Sanofi.

Lyon, centre opérationnel de l’activité Santé Animale de Boehringer Ingelheim

L’Allemagne deviendrait un centre clé de l’activité Santé Grand Public de Sanofi, notamment pour les produits de santé digestive et les traitements contre la toux et le rhume qui bénéficieront des compétences des équipes de Boehringer Ingelheim.
Lyon deviendrait un centre opérationnel clé de l’activité Santé Animale de Boehringer Ingelheim. Le groupe allemand indique qu’il s’engagera à conserver les opérations commerciales, les centres de R&D et les centres de production en France. Dans la mesure où le marché américain représente une part importante de l’activité de Merial, Boehringer Ingelheim précise qu’il portera « une attention particulière à la poursuite de la dynamique des opérations américaines de Merial ».

Enfin, Boehringer Ingelheim et Sanofi indiquent qu’ils attacheront « une attention particulière aux questions sociales, ainsi qu’aux questions de compétences et de rétention des talents ».

Selon les deux groupes, l’exécution des accords définitifs devrait intervenir dans les prochains moins après consultations des partenaires sociaux concernés. Pour l’heure, l’objectif de Boehringer Ingelheim et de Sanofi est de finaliser la transaction envisagée au quatrième trimestre de 2016, une fois obtenues les approbations réglementaires.

Source : Sanofi / Boehringer Ingelheim








MyPharma Editions

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Publié le 22 juillet 2021
Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que, suite à sa réunion préalable au dépôt d’une demande de BLA avec la Food and Drug Administration (FDA), la société a l’intention de poursuivre la procédure de demande de BLA auprès de la FDA aux États-Unis pour eryaspase chez des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) hypersensible.

PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d’euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 22 juillet 2021
PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d'euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

PEP-Therapy, société de biotechnologie développant des peptides pénétrants comme thérapies ciblées pour le traitement des cancers, vient d’annoncer avoir levé 2,6 millions d’euros supplémentaires (3 millions de dollars) dans le cadre d’une extension de son tour de financement de série A, portant le total levé à 5,4 millions d’euros (6,4 millions de dollars).

Crown Bioscience renforce sa direction commerciale

Publié le 21 juillet 2021
Crown Bioscience renforce sa direction commerciale

Crown Bioscience, société du groupe JSR Life Sciences, a annoncé la nomination d’Alex Slater au poste de vice-président du développement commercial, Amérique du Nord et Europe. M. Slater aura pour mission d’encadrer la croissance continue de la gamme de services existante de la société, ainsi que de jeter les bases de l’expansion de nouveaux services.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents