Edition du 13-08-2022

Accueil » A la Une » Industrie » Stratégie

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le vendredi 5 août 2022

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en ChineSanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine. Les deux entreprises s’engagent à intensifier le développement et la commercialisation de deux des principaux actifs en oncologie de Sanofi actuellement en phase clinique : le SAR408701 (tusamitamab ravtansine ; conjugué anticorps-médicament anti-CEACAM5 – phase III) et le SAR444245 (IL-2 non-alpha – phase II), en association avec le sintilimab, leader des inhibiteurs de checkpoint immunitaire en Chine.

En plus de cette collaboration et de cet accord de licence, Sanofi investira 300 millions d’euros dans le capital d’Innovent par la souscription de nouvelles actions ordinaires.

Dr John Reed, Ph. D., Responsable Monde, Recherche et Développement, Sanofi : « Cette collaboration stratégique avec Innovent intensifiera non seulement le développement, l’accès au marché et la future commercialisation de deux de nos principaux médicaments d’oncologie en vue de leur association avec le sintilimab dans certaines indications, mais elle permettra également de renforcer notre présence dans la sphère de l’oncologie en Chine. Nous comptons sur le succès de ce partenariat avec Innovent, l’une des entreprises chinoises les plus innovantes, et sur tout le potentiel de ses capacités de développement et de son leadership sur le marché chinois. »

Michael Yu, Ph. D. , Fondateur, Président et Directeur Général, Innovent : « Cette collaboration stratégique avec Sanofi, un leader mondial du secteur biopharmaceutique, ouvre la voie à de grandes synergies pour intensifier le rythme de l’innovation. Ce partenariat inédit permettra d’optimiser les synergies qui existent entre les portefeuilles de développement de nos deux entreprises et de tirer parti de leurs ressources respectives en matière de R&D dans le but d’apporter des réponses à des besoins médicaux non pourvus importants pour les patients atteints de cancer. Nous espérons que cet accord sera le point de départ d’un partenariat inscrit sur le long terme qui nous permettra de proposer toujours plus de médicaments innovants aux patients. »

Développement clinique et commercialisation du tusamitamab ravtansine

Le SAR408701 (tusamitamab ravtansine) est potentiellement le premier conjugué anticorps-médicament (ADC) de sa catégorie ciblant CEACAM5 (molécule d’adhésion cellulaire antigène carcinoembryonnaire de type 5), une glycoprotéine membranaire fortement exprimée dans les cellules du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC), des cancers digestifs et d’autres tumeurs. Le SAR408701 fait actuellement l’objet d’une étude de phase III dans le traitement de 2e ligne du CPNPC, à l’échelle internationale et en particulier en Chine, ainsi que d’études de phase II internationales dans d’autres indications, dont le traitement de 1re ligne du CPNPC et le traitement de cancers digestifs et d’autres tumeurs solides.

Aux termes de l’accord, Innovent sera responsable du développement et de la commercialisation exclusive du tusamitamab dans plusieurs indications en oncologie, en Chine. Sanofi sera éligible à des paiements d’étape pouvant atteindre 80 millions d’euros, en fonction de la réalisation d’un certain nombre de jalons de développement, ainsi qu’à des redevances sur les ventes nettes du produit en Chine lorsqu’il sera approuvé.

Développement clinique et commercialisation du SAR444245

Le SAR444245 est une IL-2 humaine recombinante (rIL-2) modifiée, PEGylée avec précision et à demi-vie prolongée, qui a le potentiel de devenir la meilleure de sa classe pharmacothérapeutique. Il se lie spécifiquement aux récepteurs de faible affinité pour l’IL-2, sans affinité de liaison pour la chaîne alpha des récepteurs de haute affinité pour l’IL-2. Le SAR444245 (IL-2) fait actuellement l’objet d’études de phase II internationales pour le traitement du cancer de la peau, des cancers digestifs, du CPNPC/mésothéliome, des tumeurs de la tête et du cou et du lymphome.

Innovent et Sanofi vont étudier conjointement le développement du SAR444245 en Chine pour le traitement de différents types de cancer ; les activités de développement clinique seront dirigées par Innovent. Sanofi reste le seul titulaire de l’autorisation de mise sur le marché de ces deux actifs et sera pleinement responsable de la commercialisation du SAR245. Innovent sera éligible à des paiements d’étape pouvant atteindre jusqu’à 60 millions d’euros, en fonction de la réalisation d’un certain nombre de jalons de développement, ainsi qu’à des redevances sur les ventes nettes du produit en Chine lorsqu’il sera approuvé.

Investissement stratégique initial de 300 millions d’euros dans le capital d’Innovent

En plus de la collaboration stratégique multi-produits et de l’accord de licence et sous réserve de l’approbation des autorités de la concurrence et des conditions usuelles de clôture, Sanofi souscrira des nouvelles actions ordinaires émises par Innovent, pour un montant de 300 millions d’euros, au prix de 42,42 dollars de Hong Kong l’action, ce qui correspond au cours moyen de l’action Innovent durant les 30 séances de bourse précédant la date de fixation du prix de souscription intervenue le 3 août 2022, soit un jour avant la signature des accords, majoré d’une surcote de 20 %.

Sous réserve de l’entente mutuelle des deux entreprises, Sanofi aura le droit d’acquérir de nouvelles actions ordinaires d’Innovent pour 300 millions d’euros supplémentaires, à un prix correspondant au cours moyen de l’action Innovent durant les 30 séances de bourse précédant la date de l’accord distinct que pourraient conclure les deux parties, majoré d’une surcote de 20 %.

Source et visuel : Sanofi








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents