Edition du 26-01-2022

Onxeo annonce le plan de développement de son produit « first-in-class » AsiDNA

Publié le mardi 28 juin 2016

Onxeo annonce le plan de développement de son produit « first-in-class » AsiDNAOnxeo, société spécialisée dans le développement de médicaments orphelins en oncologie, a annoncé aujourd’hui son nouveau plan de développement pour AsiDNA, programme innovant qui vise à enrayer le cycle de réparation de l’ADN tumoral entrainant ainsi la destruction des cellules cancéreuses.

La société a fait l’acquisition en mars 2016 de la société DNA Therapeutics et d’AsiDNA, premier produit d’une nouvelle classe de médicament issue de la technologie siDNA (signal interfering DNA). Quatre mois après cette acquisition, Onxeo entend accélérer le développement de son nouveau produit, à la fois en monothérapie et en combinaison, sur la base d’un plan d’étude ambitieux.

AsiDNA : nouvelle classe de médicament avec un potentiel de “blockbuster”

Le candidat-médicament AsiDNA est une molécule d’ADN double brin qui agit en amont des multiples voies de réparation de l’ADN. Basé sur la technologie de blocage des voies de signalisation « siDNA », AsiDNA brouille les voies de signalisation impliquées dans le mécanisme de réparation des cassures pouvant apparaitre sur l’ADN tumoral, tout en épargnant les cellules saines, et ouvre ainsi de nouvelles perspectives en terme de recherche sur les traitements du cancer.

AsiDNA a démontré une amélioration de l’efficacité de la radiothérapie, de l’ablation par radiofréquence et de la chimiothérapie, dans le cadre de plusieurs essais précliniques menés sur différents types de tumeurs solides animales, ce qui en fait un candidat prometteur aussi bien en monothérapie qu’en combinaison. Un premier essai clinique de Phase I/IIa4 (DRIIM), réalisé chez des patients atteints de mélanome métastatique, a démontré la bonne tolérance et l’innocuité d’AsiDNA administré par voie intra-tumorale et sous-cutanée autour de la tumeur, sans entrainer de phénomènes inflammatoires. Les résultats de cette étude, présentés lors de l’édition 2015 de l’ASCO5, ont montré, sur une population de 23 patients, un taux de réponse objective de 59% et un taux de réponse complète de 30%, comparé à 10% chez les patients traités par radiothérapie6 seule.

Un plan de développement centré sur l’administration par voie systémique

Développement préclinique : Sur la base de ces premiers résultats positifs obtenus au niveau local, ainsi que des données précliniques encourageantes déjà disponibles, Onxeo entend désormais mener le développement d’AsiDNA par voie systémique sur un large éventail d’indications en oncologie. Dans cette perspective, plusieurs programmes précliniques ont été lancés afin de définir plus avant le profil pharmacocinétique/ pharmacodynamique d’AsiDNA administré par voie intraveineuse (IV). Les résultats sont attendus au troisième/quatrième trimestre 2016.

Manufacturing : En parallèle, la société collabore avec l’un des leaders américains dans le domaine de l’industrialisation de molécules pharmaceutiques complexes, afin d’optimiser le processus actuel de fabrication d’AsiDNA. L’objectif de cette étape est de réduire les coûts et la durée de production dans la perspective des essais cliniques futurs et de la production commerciale. Des premiers résultats sont attendus au quatrième trimestre 2016.

Développement Clinique : Basé sur le socle de connaissances disponibles, ainsi que sur les résultats qui seront générés par études précliniques mentionnées ci-dessus, la société envisage différentes approches qui pourraient lui permettre d’accélérer l’entrée en clinique d’AsiDNA par voie IV. La société prevoit d’initier un premier essai clinique dès 2017, afin d’évaluer la tolérance d’AsiDNA et d’obtenir des premiers signaux d’activités en monothérapie.

« Nous avons conçu un plan ambitieux pour démontrer l’intérêt clinique d’AsiDNA sur plusieurs types de tumeurs, et ce par voie systémique. Ce plan devrait nous permettre d’accélérer le développement d’AsiDNA avec l’obtention de données précliniques dans les 6 prochains mois, en vue d’entrer en phase clinique peu de temps après. L’obtention de ces premières données cliniques par voie systémique représente une étape importante du développement d’AsiDNA, dont elles viendront confirmer le potentiel. Cette technologie, visant à enrayer le cycle de réparation de l’ADN tumoral, constitue un des axes de recherche les plus innovants en oncologie. L’obtention de premières données cliniques dès 2017 est une étape clé de création de valeur pour AsiDNA, pour les patients, et pour la société », commente Judith Greciet, Directeur Général d’Onxeo.

Source : Onxeo








MyPharma Editions

Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 25 janvier 2022
Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen vient d’annoncer l’approbation par Santé Canada de Sohonos (capsules de palovarotène), un agoniste sélectif du récepteur gamma de l’acide rétinoïque (RARγ) administré par voie orale, indiqué pour diminuer la formation d’ossification hétérotopique (OH ; formation d’os) chez l’adulte et l’enfant (filles de 8 ans et plus, garçons de 10 ans et plus) atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP).1 Sohonos a été approuvé comme traitement de fond et des poussées chez les patients atteints de FOP.

Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Publié le 25 janvier 2022
Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Rafal Kaminski vient d’être nommé Directeur scientifique et R&D d’Angelini Pharma, société pharmaceutique internationale appartenant au groupe privé italien Angelini Industries. Fort d’une solide expérience à l’international en matière d’innovation et de R&D, Rafal Kaminski prendra ses fonctions en janvier 2022.

Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Publié le 25 janvier 2022
Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges (GR), a annoncé la présentation des résultats de deux études évaluant eryaspase dans le traitement du cancer du pancréas avancé au Symposium sur les cancers Gastro-Intestinaux de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO GI), le 21 janvier 2022.

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents