Edition du 05-12-2022

Onxeo : OX401, son nouveau candidat optimisé, entre en phase préclinique de preuve de concept

Publié le vendredi 21 juin 2019

Onxeo : OX401, son nouveau candidat optimisé, entre en phase préclinique de preuve de concept Onxeo, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé aujourd’hui le démarrage, pour son nouveau candidat OX401, des études précliniques de preuve de concept, dont les résultats sont attendus au début du 4ème trimestre 2019.

OX401 a été conçu en capitalisant sur l’expertise d’Onxeo en matière d’oligonucléotides agissant comme leurres agonistes et présente des propriétés très originales. Au cours de son optimisation, OX401 a montré sa capacité à inhiber la réponse aux dommages causés à l’ADN en agissant sur les protéines PARP. Parallèlement, OX401 active la voie STING, un domaine de recherche récent et prometteur en immuno-oncologie, ce qui le rend éligible à des associations avec des agents d’immuno-oncologie tels que les inhibiteurs de points de contrôle.

Un brevet exhaustif a été déposé pour OX401 afin de protéger les droits de propriété intellectuelle d’Onxeo sur ce produit, seul et en combinaison avec des agents d’immuno-oncologie, jusqu’en 2039.

Françoise BONO, directrice scientifique d’Onxeo, commente : « Ce nouveau programme de développement est majeur pour Onxeo car il enrichit notre portefeuille de R&D et nous confère une position de choix au croisement des deux domaines les plus actifs en oncologie, la réponse aux dommages de l’ADN et l’immuno-oncologie. Forts de l’expérience et des connaissances acquises au cours du développement d’AsiDNA™, notre inhibiteur first-in class de la réparation de l’ADN, nous avons mis au point et optimisé OX401 afin de conserver ce mécanisme d’action très original en ciblant d’autres protéines liant l’ADN et d’autres mécanismes de la croissance tumorale tels que la réponse immunitaire. OX401 pourrait représenter une nouvelle génération d’inhibiteurs de PARP sans les inconvénients des produits actuels, tels que l’induction de résistance, mais disposant de propriétés biologiques améliorées, en particulier l’activation de l’immunité innée spécifiquement au sein des tumeurs. »

Si l’intérêt clinique des inhibiteurs de PARP est maintenant parfaitement établi, cette classe présente toujours un certain nombre de facteurs limitants, et en particulier le phénomène d’apparition relativement rapide de résistance. Son mécanisme d’action de leurre agoniste positionne OX401 comme un inhibiteur de PARP de nouvelle génération qui ne devrait pas présenter ces limites, mais au contraire proposer une absence de résistance acquise et une spécificité plus importante pour les cellules cancéreuses.

OX401 est aussi conçu pour induire une réponse immunitaire forte par activation de la voie STING. L’activation de la voie STING est une voie de recherche prometteuse et en plein essor en immuno-oncologie, mais les molécules actuelles sont confrontées à des difficultés, notamment en termes de toxicité. OX401 est basé sur le même mécanisme de leurre agoniste qu’AsiDNA™, qui a montré une bonne tolérance chez l’homme, et devrait permettre un effet inducteur rapide et majeur d’immunité innée contre les cellules tumorales.

Les données de preuve de concept préclinique démontrant l’efficacité d’OX401, seul et associé à des traitements par immunothérapie, sont attendues au début du 4ème trimestre 2019.

Source : Onxeo








MyPharma Editions

GSK France : le Comité de Direction se renouvelle avec 3 nominations depuis la rentrée de septembre

Publié le 5 décembre 2022
GSK France : le Comité de Direction se renouvelle avec 3 nominations depuis la rentrée de septembre

Avec l’intégration de 3 nouveaux membres depuis le mois de septembre – Rachida Saraka, Sara Leclerc et Jean-Marie Cotro – le Comité de Direction de GSK France compte aujourd’hui 14 membres, dont 8 femmes et 6 hommes.

Biogen : l’EMA va examiner la demande d’AMM de tofersen dans le traitement d’une forme génétique rare de SLA 

Publié le 5 décembre 2022
Biogen : l’EMA va examiner la demande d’AMM de tofersen dans le traitement d’une forme génétique rare de SLA 

Biogen annonce que l’Agence européenne du médicament (EMA) a accepté d’examiner la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) de tofersen, candidat médicament pour le traitement chez l’adulte de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) liée au gène SOD1 (superoxide dismutase 1). La SLA- SOD1 est une maladie progressive dont l’issue toujours mortelle touche moins d’un millier de personnes en Europe.2 Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement pour les personnes atteintes de SLA-SOD1.3

Chikungunya : Valneva annonce des données positives à 12 mois sur la persistance des anticorps avec son candidat vaccin à injection unique

Publié le 5 décembre 2022

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé aujourd’hui des données positives sur la persistance des anticorps douze mois après la vaccination avec une seule dose de son candidat vaccin contre le chikungunya, VLA1553.

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents