Edition du 23-05-2018

Onxeo reçoit une notification d’intention de délivrance par l’OEB d’un brevet clé sur AsiDNA™

Publié le vendredi 26 janvier 2018

Onxeo reçoit une notification d'intention de délivrance par l’OEB d’un brevet clé sur AsiDNA™Onxeo, la société de biotechnologie spécialisée en oncologie, a annoncé avoir reçu une communication de l’Office européen des brevets (OEB) l’informant de son intention d’octroyer un nouveau brevet couvrant AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réparation des cassures de l’ADN, dans tous les pays de l’Union européenne (UE).

Ce nouveau brevet renforce considérablement le portefeuille de propriété intellectuelle de la société autour du programme AsiDNA™ en protégeant les différentes compositions et formulations pharmaceutiques et leur utilisation thérapeutique, notamment pour le traitement des cancers, seuls et en association avec d’autres agents ciblant l’ADN tumoral (tels que radiothérapie, chimiothérapie ou d’autres agents endommageant l’ADN tumoral).

Ce brevet européen expirera mi-2031. Cette période de validité pourra être prolongée jusqu’à mi-2036 par un certificat complémentaire de protection (CCP). Le brevet correspondant a déjà été octroyé aux États-Unis en juillet 2016.

« Ce brevet de composition nous procure la plus forte protection possible en matière de propriété intellectuelle et représente un élément clé de la valeur d’AsiDNA™. Cette protection élargie est essentielle alors que nous accélérons cette année le développement clinique d’AsiDNA™ pour atteindre les prochaines étapes importantes de création de valeur au cours des prochains mois, » déclare Judith Greciet, Directeur Général d’Onxeo.

AsiDNA™, un inhibiteur first-in-class de la réparation des cassures de l’ADN avec un potentiel de blockbuster

Le mécanisme de ‘leurre’ d’AsiDNA™, appelé signal-interfering DNA (siDNA), est radicalement différent des mécanismes habituels d’inhibition. Il utilise de petits brins d’ADN ‘cassés’ pour déclencher un faux signal de lésion de l’ADN qui masquent le signal émis par les cassures réelles de l’ADN dans les cellules cancéreuses, qu’elles soient dues à des mutations spontanées dans les cellules cancéreuses génétiquement instables ou aux traitements anticancéreux. Les enzymes chargées de réparer l’ADN sont accaparées par ce faux signal de lésion de l’ADN au lieu d’être recrutées sur le site des lésions réelles. Les cellules tumorales dont l’ADN est endommagé continuent de se diviser, ce qui à terme provoque leur mort. Par ailleurs, contrairement à d’autres médicaments qui agissent sur une enzyme spécifique chargée de réparer l’ADN, tels que les inhibiteurs de PARP, AsiDNA™ n’est pas limité à une seule voie de réparation de l’ADN, et peut agir sur de multiples voies, contournant ainsi la résistance habituelle des tumeurs aux traitements. Par ailleurs, nos études à ce jour n’ont pas mis en évidence un effet néfaste d’AsiDNA™ sur les cellules ou les tissus sains, y compris durant la première étude de phase I avec AsiDNA™ associé à la radiothérapie dans le mélanome métastatique.

AsiDNA™ a démontré une amélioration de l’efficacité de la radiothérapie, de l’ablation par radiofréquence et de la chimiothérapie, des inhibiteurs de PARP ou HDAC dans plusieurs modèles précliniques sur animaux, ce qui en fait un candidat prometteur aussi bien en monothérapie qu’en association.

AsiDNA™ est actuellement développé pour le traitement des tumeurs solides par administration systémique (IV), avec le traitement d’un premier patient dans une étude de phase 1, en escalade de doses, attendu au 1er trimestre 2018.

Source : Onxeo








MyPharma Editions

Substituts nicotiniques : deux traitements sont désormais remboursables

Publié le 23 mai 2018
Substituts nicotiniques : deux traitements sont désormais remboursables

Le ministère des Solidarités et de la Santé, suite à la publication au Journal officiel de deux arrêtés modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux, vient de confirmer la prise en charge par l’Assurance maladie de deux traitements de substitution nicotinique.

ASCO 2018: GamaMabs Pharma présente des résultats de son essai dans les cancers gynécologiques de stade avancé

Publié le 23 mai 2018
ASCO 2018: GamaMabs Pharma présente des résultats de son essai dans les cancers gynécologiques de stade avancé

GamaMabs Pharma, société française d’immuno-oncologie, a annoncé la présentation de données cliniques de l’étude C101 de phase Ia/Ib de son anticorps GM102 à l’occasion du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), le 4 juin à Chicago, aux États-Unis.

Cellectis : accélération du développement clinique d’UCART123 en LAM

Publié le 23 mai 2018
Cellectis : accélération du développement clinique d’UCART123 en LAM

Cellectis, société spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T allogéniques ingénierées (UCART), a annoncé l’approbation d’un amendement au protocole de l’essai clinique de Phase I pour UCART123, un produit candidat exclusivement détenu par Cellectis, évalué chez des patients atteints de leucémie aiguë myéloblastique (LAM).

Sanofi : les résultats positifs de deux essais de phase III sur Dupixent® publiés dans le NEJM

Publié le 22 mai 2018
Sanofi : les résultats positifs de deux essais de phase III sur Dupixent® publiés dans le NEJM

Sanofi vient d’annoncer que le New England Journal of Medicine (NEJM) a publié les résultats détaillés de deux essais cliniques de phase III consacrés à l’utilisation expérimentale de Dupixent® (dupilumab) dans le traitement de l’asthme modéré à sévère.

TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

Publié le 22 mai 2018
TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

TxCell, société qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l’inflammation, l’auto-immunité et la transplantation, a annoncé qu’elle présentera à plusieurs reprises au premier Treg Directed Therapies Summit, qui se tiendra à Boston, aux États-Unis, du 22 au 24 mai 2018.

Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Publié le 22 mai 2018
Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Sensorion, la société de biotechnologie basée à Montpellier et spécialisée dans le développement de traitements contre les maladies de l’oreille interne, a annoncé la nomination du Professeur Christine Petit, docteur en médecine et docteur es-sciences en tant que Présidente de son Conseil Scientifique.

Oncodesign : publication d’un abstract à l’occasion du 54e congrès de l’ASCO

Publié le 22 mai 2018
Oncodesign : publication d’un abstract à l’occasion du 54e congrès de l’ASCO

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé la publication d’un abstract présentant des résultats intermédiaires sur 12 patients pour son étude clinique utilisant son premier radiotraceur, à l’occasion du 54ème congrès mondial de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) à Chicago, aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions