Edition du 22-01-2019

Onxeo reçoit une notification d’intention de délivrance par l’OEB d’un brevet clé sur AsiDNA™

Publié le vendredi 26 janvier 2018

Onxeo reçoit une notification d'intention de délivrance par l’OEB d’un brevet clé sur AsiDNA™Onxeo, la société de biotechnologie spécialisée en oncologie, a annoncé avoir reçu une communication de l’Office européen des brevets (OEB) l’informant de son intention d’octroyer un nouveau brevet couvrant AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réparation des cassures de l’ADN, dans tous les pays de l’Union européenne (UE).

Ce nouveau brevet renforce considérablement le portefeuille de propriété intellectuelle de la société autour du programme AsiDNA™ en protégeant les différentes compositions et formulations pharmaceutiques et leur utilisation thérapeutique, notamment pour le traitement des cancers, seuls et en association avec d’autres agents ciblant l’ADN tumoral (tels que radiothérapie, chimiothérapie ou d’autres agents endommageant l’ADN tumoral).

Ce brevet européen expirera mi-2031. Cette période de validité pourra être prolongée jusqu’à mi-2036 par un certificat complémentaire de protection (CCP). Le brevet correspondant a déjà été octroyé aux États-Unis en juillet 2016.

« Ce brevet de composition nous procure la plus forte protection possible en matière de propriété intellectuelle et représente un élément clé de la valeur d’AsiDNA™. Cette protection élargie est essentielle alors que nous accélérons cette année le développement clinique d’AsiDNA™ pour atteindre les prochaines étapes importantes de création de valeur au cours des prochains mois, » déclare Judith Greciet, Directeur Général d’Onxeo.

AsiDNA™, un inhibiteur first-in-class de la réparation des cassures de l’ADN avec un potentiel de blockbuster

Le mécanisme de ‘leurre’ d’AsiDNA™, appelé signal-interfering DNA (siDNA), est radicalement différent des mécanismes habituels d’inhibition. Il utilise de petits brins d’ADN ‘cassés’ pour déclencher un faux signal de lésion de l’ADN qui masquent le signal émis par les cassures réelles de l’ADN dans les cellules cancéreuses, qu’elles soient dues à des mutations spontanées dans les cellules cancéreuses génétiquement instables ou aux traitements anticancéreux. Les enzymes chargées de réparer l’ADN sont accaparées par ce faux signal de lésion de l’ADN au lieu d’être recrutées sur le site des lésions réelles. Les cellules tumorales dont l’ADN est endommagé continuent de se diviser, ce qui à terme provoque leur mort. Par ailleurs, contrairement à d’autres médicaments qui agissent sur une enzyme spécifique chargée de réparer l’ADN, tels que les inhibiteurs de PARP, AsiDNA™ n’est pas limité à une seule voie de réparation de l’ADN, et peut agir sur de multiples voies, contournant ainsi la résistance habituelle des tumeurs aux traitements. Par ailleurs, nos études à ce jour n’ont pas mis en évidence un effet néfaste d’AsiDNA™ sur les cellules ou les tissus sains, y compris durant la première étude de phase I avec AsiDNA™ associé à la radiothérapie dans le mélanome métastatique.

AsiDNA™ a démontré une amélioration de l’efficacité de la radiothérapie, de l’ablation par radiofréquence et de la chimiothérapie, des inhibiteurs de PARP ou HDAC dans plusieurs modèles précliniques sur animaux, ce qui en fait un candidat prometteur aussi bien en monothérapie qu’en association.

AsiDNA™ est actuellement développé pour le traitement des tumeurs solides par administration systémique (IV), avec le traitement d’un premier patient dans une étude de phase 1, en escalade de doses, attendu au 1er trimestre 2018.

Source : Onxeo








MyPharma Editions

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions