Edition du 15-11-2018

OSE Immunotherapeutics obtient 9,2 M€ du « Programme d’investissements d’avenir » pour développer OSE-172

Publié le jeudi 20 juillet 2017

OSE ImmunotherapeuticsOSE Immunotherapeutics a obtenu un financement de 9,2 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets du Programme d’investissements d’avenir « Projets de recherche et développement Structurants Pour la Compétitivité » (PSPC), piloté par le Commissariat général à l’investissement (CGI) et opéré par Bpifrance, pour développer le produit OSE-172, son anticorps monoclonal anti-SIRP-alpha visant les cellules myéloïdes.

Ce projet collaboratif, appelé EFFI-CLIN, sera mené par OSE Immunotherapeutics en tant que chef de file pour développer une nouvelle génération d’inhibiteurs de checkpoint en immunothérapie du cancer. Deux partenaires sont engagés à ses côtés : un organisme public, le Centre Européen des Sciences de Transplantation et Immunothérapie (CESTI) à Nantes et une PME, la société HISTALIM à Montpellier.

L’objectif d’EFFI-CLIN est d’étudier la tolérance et l’efficacité clinique d’OSE-172, nouvelle immunothérapie du cancer qui sera évaluée en monothérapie ou en combinaison dans plusieurs indications où la présence de cellules myéloïdes est un facteur de mauvais pronostic. Les étapes prévoient en particulier la fabrication du produit aux normes pharmaceutiques, des études translationnelles menées à partir de tissus tumoraux mesurant la présence de cibles immunologiques dont la cible SIRP-alpha, et un programme clinique prévu jusqu’en phase 2.

« Nous remercions le Programme d’investissements d’avenir de nous soutenir avec un financement qui va permettre d’accélérer la montée en puissance de notre plateforme d’anticorps monoclonaux basée à Nantes, dans un environnement scientifique de haut niveau, et de mener notre produit OSE-172 en clinique, étape prévue fin 2018 », déclare Dominique Costantini, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

Les tumeurs ont la particularité de sécréter des molécules qui permettent le recrutement et/ou la génération de cellules suppressives empêchant le système immunitaire d’éliminer les cellules tumorales. Parmi les acteurs majeurs dans les dysfonctionnements immunitaires favorisant la croissance tumorale, les cellules myéloïdes pro-tumorales et suppressives (MDSC ou Myeloid-Derived Suppressor Cells & TAM ou Tumor-Associated Macrophages) ont été identifiées.

OSE Immunotherapeutics a été la première société à identifier la cible SIRP-alpha (SIgnal Regulatory Protein alpha) comme un point de contrôle majeur des cellules myéloïdes. La société a mis au point un anticorps antagoniste sélectif de SIRP-alpha transformant le microenvironnement tumoral du fait d’un blocage des cellules suppressives et d’une activation des cellules effectrices antitumorales.

L’exploration de SIRP-alpha dans des indications clés sera menée conjointement avec le CESTI et ses différentes plateformes technologiques. Le Centre Européen des Sciences de Transplantation et Immunothérapie (CESTI) est un Institut Hospitalo-Universitaire (IHU B Nantes, dirigé par le Professeur Gilles Blancho) centré sur la maîtrise de la réponse immunitaire. Le CESTI dispose d’un savoir-faire reconnu dans le domaine de l’immunothérapie et de plateformes pertinentes de recherche expérimentale et translationnelle en vue des essais cliniques et du développement d’innovations thérapeutiques. La proximité de ces laboratoires de recherche avec les cliniciens et les patients est un atout pour mener les études précliniques et les études translationnelles à partir de tissus issus de patients.

La société HISTALIM développera de son côté un outil appelé HISTOPROFILE, pour une aide à la prise de décision dans une perspective de médecine personnalisée. Cet outil utilisera des techniques d’immunohistochimie en multiplexe (plusieurs cibles mesurées dans le même temps sur le même tissu) couplées à des analyses d’images. L’objectif est la caractérisation du profil immunitaire et des biomarqueurs retrouvés chez un patient. Ceci permettra de définir le traitement le plus approprié à partir d’algorithmes intégrant les multiples informations obtenues à partir d’une biopsie clinique.

Source : OSE Immunotherapeutics 








MyPharma Editions

Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Publié le 15 novembre 2018
Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Ipsen a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40, 60 mg en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) chez les adultes antérieurement traités par sorafénib. Cette décision va permettre l’accès au marché de Cabometyx® (cabozantinib) pour cette indication dans les 28 états membres de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège et en Islande.

Maladies rares et neurodégénératives : Servier soutient le projet de recherche d’une startup américaine

Publié le 14 novembre 2018

Le laboratoire Servier et LabCentral, célèbre incubateur américain de startups innovantes dans le domaine des sciences de la vie, ont annoncé l’attribution du Golden Ticket 2018 (Ticket d’or) à Amathus Therapeutics, une jeune pousse engagée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives, telles que la maladie de Parkinson, et les troubles rares de stockage lysosomal.

Médicaments : 8 Français sur 10 ont confiance

Publié le 14 novembre 2018

Ipsos vient de publier les résultats de la 8e vague de l’Observatoire sociétal du médicament* du Leem. L’enquête dresse un bilan contrasté entre, d’un côté un regain de confiance dans le médicament et dans la place qu’occupent les entreprises du médicament au sein du système de santé, et d’un autre côté une détérioration des items […]

Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Publié le 14 novembre 2018
Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Alizé Pharma 3, une société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques pour le traitement de maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui l’arrivée d’une personne clé dans son équipe de direction et la structuration de son portefeuille de produits pour accompagner son ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des maladies rares.

Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Publié le 14 novembre 2018
Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a obtenu l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) pour l’extension aux États-Unis de l’indication thérapeutique d’Oralair® (extraits allergéniques de pollens de flouve odorante, dactyle, ivraie, pâturin des prés et fléole des prés), comprimé sublingual d’immunothérapie allergénique, aux patients âgés de cinq à neuf ans souffrant de rhinite allergique due aux pollens de graminées.

Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Publié le 13 novembre 2018
Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Dans un contexte médiatique actif concernant l’homéopathie, les laboratoires homéopathiques ont souhaité faire un état des lieux à date du rapport des Français aux médicaments homéopathiques. Ainsi, selon le sondage Ipsos – Weleda/Lehning/Boiron*, 74% des utilisateurs jugent les médicaments homéopathiques efficaces et 74% sont opposés à l’arrêt du remboursement des médicaments homéopathiques.

ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

Publié le 13 novembre 2018
ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat pnt-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques à l’arachide.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions