Edition du 22-01-2021

OSE Immunotherapeutics obtient 9,2 M€ du « Programme d’investissements d’avenir » pour développer OSE-172

Publié le jeudi 20 juillet 2017

OSE ImmunotherapeuticsOSE Immunotherapeutics a obtenu un financement de 9,2 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets du Programme d’investissements d’avenir « Projets de recherche et développement Structurants Pour la Compétitivité » (PSPC), piloté par le Commissariat général à l’investissement (CGI) et opéré par Bpifrance, pour développer le produit OSE-172, son anticorps monoclonal anti-SIRP-alpha visant les cellules myéloïdes.

Ce projet collaboratif, appelé EFFI-CLIN, sera mené par OSE Immunotherapeutics en tant que chef de file pour développer une nouvelle génération d’inhibiteurs de checkpoint en immunothérapie du cancer. Deux partenaires sont engagés à ses côtés : un organisme public, le Centre Européen des Sciences de Transplantation et Immunothérapie (CESTI) à Nantes et une PME, la société HISTALIM à Montpellier.

L’objectif d’EFFI-CLIN est d’étudier la tolérance et l’efficacité clinique d’OSE-172, nouvelle immunothérapie du cancer qui sera évaluée en monothérapie ou en combinaison dans plusieurs indications où la présence de cellules myéloïdes est un facteur de mauvais pronostic. Les étapes prévoient en particulier la fabrication du produit aux normes pharmaceutiques, des études translationnelles menées à partir de tissus tumoraux mesurant la présence de cibles immunologiques dont la cible SIRP-alpha, et un programme clinique prévu jusqu’en phase 2.

« Nous remercions le Programme d’investissements d’avenir de nous soutenir avec un financement qui va permettre d’accélérer la montée en puissance de notre plateforme d’anticorps monoclonaux basée à Nantes, dans un environnement scientifique de haut niveau, et de mener notre produit OSE-172 en clinique, étape prévue fin 2018 », déclare Dominique Costantini, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

Les tumeurs ont la particularité de sécréter des molécules qui permettent le recrutement et/ou la génération de cellules suppressives empêchant le système immunitaire d’éliminer les cellules tumorales. Parmi les acteurs majeurs dans les dysfonctionnements immunitaires favorisant la croissance tumorale, les cellules myéloïdes pro-tumorales et suppressives (MDSC ou Myeloid-Derived Suppressor Cells & TAM ou Tumor-Associated Macrophages) ont été identifiées.

OSE Immunotherapeutics a été la première société à identifier la cible SIRP-alpha (SIgnal Regulatory Protein alpha) comme un point de contrôle majeur des cellules myéloïdes. La société a mis au point un anticorps antagoniste sélectif de SIRP-alpha transformant le microenvironnement tumoral du fait d’un blocage des cellules suppressives et d’une activation des cellules effectrices antitumorales.

L’exploration de SIRP-alpha dans des indications clés sera menée conjointement avec le CESTI et ses différentes plateformes technologiques. Le Centre Européen des Sciences de Transplantation et Immunothérapie (CESTI) est un Institut Hospitalo-Universitaire (IHU B Nantes, dirigé par le Professeur Gilles Blancho) centré sur la maîtrise de la réponse immunitaire. Le CESTI dispose d’un savoir-faire reconnu dans le domaine de l’immunothérapie et de plateformes pertinentes de recherche expérimentale et translationnelle en vue des essais cliniques et du développement d’innovations thérapeutiques. La proximité de ces laboratoires de recherche avec les cliniciens et les patients est un atout pour mener les études précliniques et les études translationnelles à partir de tissus issus de patients.

La société HISTALIM développera de son côté un outil appelé HISTOPROFILE, pour une aide à la prise de décision dans une perspective de médecine personnalisée. Cet outil utilisera des techniques d’immunohistochimie en multiplexe (plusieurs cibles mesurées dans le même temps sur le même tissu) couplées à des analyses d’images. L’objectif est la caractérisation du profil immunitaire et des biomarqueurs retrouvés chez un patient. Ceci permettra de définir le traitement le plus approprié à partir d’algorithmes intégrant les multiples informations obtenues à partir d’une biopsie clinique.

Source : OSE Immunotherapeutics 








MyPharma Editions

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents