Edition du 17-10-2018

Accueil » Industrie » Produits

Ostéoporose : feu vert pour Prolia® d’Amgen dans l’UE

Publié le vendredi 28 mai 2010

Amgen a annoncé aujourd’hui que la Commission européenne a accordé une AMM pour Prolia® (denosumab) dans le traitement de l’ostéoporose post-ménopausique chez les femmes à risque élevé de fractures et dans le traitement de la perte osseuse associée à un traitement hormono-ablatif chez les hommes atteints de cancer de la prostate à risque élevé de fractures. 

La Commission Européenne a annoncé aujourd’hui l’Autorisation de Mise sur le Marché de Prolia®(denosumab), 60mg solution injectable, dans deux indications dont le traitement de l’Ostéoporose Post Ménopausique (OPM) chez les femmes à risque élevé de fractures.  Cette autorisation européenne constitue la première homologation du produit dans le monde. Prolia a été autorisé dans les 27 Etats membres de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège, en Islande et au Liechtenstein. Le produit est en cours d’évaluation aux Etats-Unis, en Suisse, en Australie et au Canada.

Prolia® (denosumab) est la première biothérapie ciblée dans l’OPM, qui inhibe la formation, la fonction et la survie des ostéoclastes. Il inhibe spécifiquement le médiateur essentiel de la résorption osseuse : le Rank ligand. Dans une étude de phase III, chez des femmes ménopausées ostéoporotiques, Prolia® a démontré une réduction significative du risque fracturaire sur tous les sites (fractures de la hanche,  vertébrales  et  non vertébrales), ainsi qu’une augmentation de la Densité Minérale et Osseuse (DMO), sur tous les sites cliniques après 1,2 et 3 ans de traitement.

De par son mécanisme d’action spécifique et ciblé sur l’inhibition du développement des ostéoclastes, le denosumab est étudié dans d’autres pathologies. L’AMM européenne de Prolia® concerne ainsi également l’indication du traitement  de la perte osseuse associée à un traitement hormono-ablatif chez les hommes atteints de cancer de la prostate à risque élevé de fractures.

Plusieurs accords de collaboration
En juillet 2009, Amgen et GlaxoSmithKine (GSK) ont annoncé un accord de collaboration pour commercialiser conjointement Prolia® dans le traitement de l’ostéoporose post-ménopausique en Europe, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Mexique lorsque le produit aura été autorisé dans ces pays. Amgen commercialisera Prolia dans les indications d’ostéoporose post-ménopausique et d’oncologie aux Etats-Unis et au Canada et dans toutes les indications d’oncologie en Europe et sur d’autres marchés spécifiques.

De plus, GlaxoSmithKline enregistrera et commercialisera le denosumab, dans toutes les indications, dans les pays où Amgen n’est pas actuellement présent commercialement, notamment la Chine, le Brésil, l’Inde et la Corée du Sud, à l’exclusion du Japon. La structure de cette collaboration laisse la possibilité à Amgen d’avoir un large rôle dans la commercialisation en Europe et à l’avenir dans certains pays émergents.

Amgen et Daiichi-Sankyo Company, Limited ont conclu un accord de collaboration et de licence pour le développement et la commercialisation du denosumab au Japon.

L’OPM touche 250 millions de personnes dans le monde et on estime que 50% des femmes après 50 ans auront une fracture ostéoporotique au cours de leur vie (1). Pourtant cette pathologie est encore sous-diagnostiquée et insuffisamment traitée : 80% des femmes ne reçoivent pas de traitement de l’OPM dans l’année qui suit une fracture liée à l’ostéoporose (2 et 3). D’autre part, il a été observé avec les traitements actuels que seulement 50% des femmes continuent à suivre leur traitement un an après son instauration (4).

 1 : Holroyd epidemiology osteoporosis best practice & research Clinical Endocrinology & Metabolism Vol 22 N° 5 pp 671-685. 2008
2 : Cooper C. The crippling Consequences of fractures and their impact on quality of life. Am J Med 1997, 103(2A) : 12S-19S.
3 : Cuddihy MT Gabriel SE, Crawson CS et al. Osteoporosis intervention following distal forearm fractures. Arch Intern Med 2002, 162 : 421-6.
4 : Samuel E et coll : systematic review of the risk of fractures with medication non adherence in PMO women.ASBMR Octobre 2009

 Source : Amgen








MyPharma Editions

Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

Publié le 17 octobre 2018
Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

À l’occasion de la Journée Mondiale contre la Douleur, Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, annonce son objectif de lancer au premier semestre 2019 une étude clinique de phase 2 dans le traitement des douleurs neuropathiques avec son candidat médicament THN 101.

GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

Publié le 17 octobre 2018
GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

GeNeuro, a annoncé, suite aux données positives résultant de sa collaboration avec le NINDS, un organisme faisant partie du NIH (National Institutes of Health) aux États-Unis, sur des modèles précliniques de sclérose latérale amyotrophique (SLA), que la société a signé une licence exclusive mondiale portant sur un programme de développement d’anticorps bloquant l’activité des pHERV-K Env, une protéine d’enveloppe rétrovirale codée par un membre pathogène de la famille des rétrovirus endogènes humains HERV-K, jouant potentiellement un rôle clé dans la pathogénie de la SLA.

Sarepta et Lysogene signent un accord de licence exclusif pour la thérapie génique LYS-SAF302

Publié le 17 octobre 2018
Sarepta et Lysogene signent un accord de licence exclusif pour la thérapie génique LYS-SAF302

Sarepta Therapeutics, une société américaine leader dans la médecine de précision génétique pour traiter des maladies rares, a annoncé la signature d’un accord de licence avec Lysogene, une société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), pour développer LYS-SAF302, une thérapie génique visant à traiter la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Nanobiotix reçoit un versement initial de 16 millions d’euros au titre du prêt accordé par la BEI

Publié le 16 octobre 2018
Nanobiotix reçoit un versement initial de 16 millions d’euros au titre du prêt accordé par la BEI

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé avoir reçu le versement d’un montant initial de 16 millions d’euros au titre du prêt non-dilutif conclu avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) annoncé le 26 juillet 2018.

Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Publié le 16 octobre 2018
Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Le prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018* a été attribué le 16 octobre 2018 au Professeur Michel Sadelain, Directeur du centre d’ingénierie cellulaire au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center (New York).

Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Publié le 16 octobre 2018
Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Oncodesign et le Centre Georges François Leclerc (CGFL), centre de lutte contre le cancer de Bourgogne, ont annoncé aujourd’hui la présentation des résultats détaillés des deux premières étapes de leur étude clinique dans le cancer du poumon à l’occasion de la 31e édition de l’EANM1 qui se tient du 13 au 17 Octobre 2018 à Düsseldorf en Allemagne.

Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Publié le 16 octobre 2018
Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Inventiva, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la sclérodermie systémique (SSc) et les mucopolysaccharidoses (MPS), a annoncé la dernière visite du dernier patient inclus dans l’étude de Phase IIb FASST (For A Systemic Sclerosis Treatment), ainsi que la deuxième analyse positive du Data Safety Monitoring Board (DSMB) concernant son étude de Phase IIb NATIVE (NASH Trial to Validate IVA337 Efficacy), ces deux études étant menées avec le lanifibranor.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions