Edition du 29-11-2021

PDC*line Pharma ouvre la dernière cohorte de son essai clinique PDC-LUNG-101

Publié le jeudi 4 novembre 2021

PDC*line Pharma ouvre la dernière cohorte de son essai clinique PDC-LUNG-101PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses, puissantes et facilement industrialisables, a annoncé que la dernière cohorte (B2) de son essai clinique PDC-LUNG-101 (NCT03970746) de phase I/II portant sur son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 ciblant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) a été ouverte et les premiers patients traités.

PDC*lung01 est une suspension cellulaire d’un mélange de sept principes actifs en proportion identique, chacun constitué de cellules dendritiques plasmacytoïdes (PDC*line) humaines irradiées, chargées avec un peptide de synthèse différent restreint au sérotype HLA-A*02:01, dérivé d’antigènes tumoraux. PDC*line est une cellule présentatrice d’antigènes puissante, qui est capable d’amorcer et de stimuler des lymphocytes T CD8+ cytotoxiques anti-tumoraux spécifiques à partir du système immunitaire du patient.

Les objectifs de cet essai de phase I/II (PDC-LUNG-101) sont d’évaluer la sécurité, la tolérabilité, l’immunogénicité et l’activité clinique préliminaire du candidat-médicament PDC*lung01, associé ou non à un traitement par anti-PD1 dans le CPNPC. PDC*lung01 sera administré à 62 patients évaluables atteints de CPNPC et porteurs du sérotype HLA-A*02:01, à deux niveaux de dose et dans deux configurations : en monothérapie pour des patients en situation adjuvante (A1 : faible dose, A2 : haute dose) ou en association avec un traitement anti-PD1 en monothérapie, le traitement de référence de première ligne pour des patients atteints de CPNPC au stade IV métastatique (B1 : faible dose, B2 : haute dose).

Après la clôture des trois premières cohortes, le comité de surveillance (appelé Data and Safety Monitoring Board – DSMB)) a passé en revue l’ensemble des données relatives à la sécurité du produit. N’ayant observé aucune toxicité limitant la dose ou aucun autre problème de sécurité, il a autorisé l’ouverture de la dernière cohorte (B2).

Cette cohorte de 42 patients évaluables va examiner l’effet de PDC*lung01 à haute dose, en association avec le pembrolizumab en monothérapie, utilisé en première ligne chez des patients au stade IV.

Le premier patient traité dans la cohorte B2 est sous la supervision du Dr. Kristof Cuppens, médecin oncologue à l’hôpital Jessa Ziekenhuis de Hasselt (Belgique). Des sites cliniques participant à l’étude sont également ouverts en France, en Belgique et en Allemagne.

« Cet essai clinique avec le vaccin PDC*lung01 est très intéressant car on peut l’administrer en combinaison avec une immunothérapie anti-PD1. Les données initiales des trois premières cohortes montrent un profil de sécurité très rassurant et une bonne compliance des patients au traitement », indique le Pr. Vansteenkiste, chef de clinique, unité d’oncologie respiratoire et d’essais cliniques, département des maladies respiratoires de KU Leuven (Belgique) et président du DSMB.

« Nous sommes ravis d’atteindre cette nouvelle étape dans notre essai clinique sur le CPNPC, qui se déroule bien malgré la pandémie de Covid-19. Nous sommes impatients de finaliser la cohorte B2, afin d’évaluer l’activité clinique préliminaire de notre vaccin en association avec une immunothérapie anti-PD1 dans la population cible », ajoute Eric Halioua, président directeur général de PDC*line Pharma.

« Je tiens à remercier les investigateurs et les patients pour leur participation à cette étude. Le profil de sécurité favorable, y compris en combinaison avec l’anti-PD1, nous encourage à poursuivre. Nous prévoyons d’ouvrir de nouveaux centres cliniques aux Pays-Bas et en Pologne pour garantir un niveau d’enrôlement optimal dans la population de patients ciblés par cet essai », conclut le Dr. Channa Debruyne, directrice médicale de PDC*line Pharma.

Source et visuel : PDC*line Pharma








MyPharma Editions

Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Publié le 29 novembre 2021
Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé avoir obtenu un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de la part de Bpifrance.

Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Publié le 29 novembre 2021
Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies, et Link Health ont annoncé la signature d’un accord non contractuel portant sur les droits mondiaux d’ALLOB, la thérapie osseuse allogénique de Bone Therapeutics. Bone Therapeutics et Link Health entendent, sous réserve de la réalisation des conditions préalables habituelles, conclure et exécuter l’accord final d’ici la fin 2021.

Pharnext : le Dr Burkhard Blank nommé Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement

Publié le 26 novembre 2021
Pharnext : le Dr Burkhard Blank nommé Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la nomination du Dr Burkhard Blank au poste de Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement (« R&D ») à compter du 1er janvier 2022.

Provepharm Life Solutions obtient l’autorisation FDA de produire ses principes actifs pour les États-Unis

Publié le 26 novembre 2021
Provepharm Life Solutions obtient l’autorisation FDA de produire ses principes actifs pour les États-Unis

Provepharm Life Solutions, laboratoire pharmaceutique indépendant français qui réhabilite des molécules connues, a annoncé avoir obtenu l’autorisation de la FDA (Food and Drug Administration) de produire ses propres ingrédients pharmaceutiques actifs (APIs), nécessaires à la fabrication de ses médicaments, à destination du territoire américain.

Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active

Publié le 25 novembre 2021
Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active

Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active Sanofi et l’Université de Montpellier signent une convention de partenariat dans le but de contribuer à la préparation des futurs diplômés, de mieux faire connaître les métiers émergents des industries du médicament et autres produits de santé auprès des étudiants. Ce partenariat a pour objectif de développer des actions de coopération participant à la formation des étudiants et à leur préparation à l’entrée dans la vie active.

Galapagos : Jyseleca® (Filgotinib) approuvé en Europe pour le traitement de la rectocolite hémorragique

Publié le 25 novembre 2021
Galapagos : Jyseleca® (Filgotinib) approuvé en Europe pour le traitement de la rectocolite hémorragique

Galapagos vient d’annoncer que la Commission Européenne a accordé une Autorisation de Mise sur le Marché pour JYSELECA® (filgotinib 200mg comprimés) pour le traitement des patients adultes atteints de RectoColite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active.

PathoQuest : certification BPF pour ses tests de contrôle qualité par séquençage haut-débit (NGS) des biomédicaments

Publié le 24 novembre 2021
PathoQuest : certification BPF pour ses tests de contrôle qualité par séquençage haut-débit (NGS) des biomédicaments

PathoQuest, société pionnière dans le contrôle qualité des biomédicaments par séquençage de nouvelle génération (NGS), a annoncé aujourd’hui avoir obtenu le certificat de bonnes pratiques de fabrication (BPF) pour les activités de tests de contrôle qualité de son site parisien, suite à une inspection récente de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents