Edition du 19-10-2018

Pfizer et Cellectis nouent une collaboration stratégique en oncologie

Publié le mercredi 18 juin 2014

Pfizer et la société de biotechnologie Cellectis ont annoncé mercredi la signature d’un accord de collaboration stratégique mondiale dans le domaine de l’oncologie pour développer des produits d’immunothérapie fondés sur des lymphocytes T ingénierés avec des Récepteurs Antigéniques Chimériques (CAR-T) dirigés contre des cibles choisies. Le groupe pharmaceutique américain va également acquérir 10% du capital de Cellectis via une augmentation de capital.

L’approche allogénique (utiliser les lymphocytes T ingénierés d’un donneur sain au bénéfice de multiples patients) développée par Cellectis au sein de sa plateforme permet de concevoir des thérapies à partir de CAR-T qui se distinguent des approches autologues (utiliser les propres cellules T ingénierées du patient malade pour cibler ses cellules tumorales).

Selon les termes de l’accord, Pfizer détient les droits exclusifs pour développer et commercialiser dans le domaine de l’oncologie des thérapies CAR-T dirigés contre quinze cibles choisies par Pfizer. Les deux sociétés travailleront ensemble sur les études précliniques et Pfizer sera responsable du développement et de l’éventuelle commercialisation de toute thérapie CAR-T dirigée contre les cibles qu’il a sélectionnées.

En outre, l’accord prévoit un total de douze cibles sélectionnées par Cellectis. Les deux sociétés mèneront conjointement les travaux de recherche préclinique pour quatre cibles choisies par Cellectis. Cellectis travaillera indépendamment sur les huit autres cibles. Cellectis sera responsable du développement et de l’éventuelle commercialisation de toute thérapie CAR-T dirigée contre les cibles qu’il a sélectionnées. Pfizer détient un droit de premier refus sur les quatre cibles sélectionnées par Cellectis.

Cellectis recevra un paiement initial d’un montant de 80 millions de dollars ainsi que des fonds pour couvrir les coûts de recherche et développement liés aux cibles choisies par Pfizer ainsi qu’aux quatre cibles sélectionnées par Cellectis qui feront l’objet d’un travail conjoint. Cellectis est susceptible de percevoir des paiements d’étapes pouvant aller jusqu’à 185 millions de dollars par produit appartenant à Pfizer, selon l’avancement du développement, de l’enregistrement et de la commercialisation.

Pfizer va prendre 10% du capital de Cellectis

En outre, Pfizer a signé un contrat d’investissement qui prévoit l’acquisition d’environ 10% du capital de Cellectis via une augmentation de capital réservée avec suppression du DPS et la souscription d’actions nouvellement émises à un prix de 9,25 € par action, sous réserve de l’approbation à la majorité des deux tiers des actionnaires de Cellectis réunis en assemblée générale. Des actionnaires de Cellectis représentant 52,8% des droits de vote se sont d’ores et déjà prononcés en faveur de cette augmentation de capital. Si cette opération devait néanmoins ne pas être approuvée par l’assemblée générale des actionnaires de Cellectis, Pfizer aurait la possibilité de mettre fin à l’accord de collaboration.

Cellectis prévoit d’ouvrir un site aux États-Unis afin de travailler en étroite collaboration avec les équipes scientifiques de Pfizer.

« Nous pensons que notre approche de la technologie des CAR-T est à même d’offrir un réel avantage comparativement à d’autres solutions d’ingénierie des cellules-T. Cette collaboration avec Pfizer est une étape importante permettant de démontrer le potentiel de cette technologie et de l’utilisation du système immunitaire de l’organisme pour combattre le cancer. Cet accord qui nous donne accès aux capacités de pointe de Pfizer en développement thérapeutique, offre un potentiel sans précédent au profit de l’innovation et du développement des meilleures thérapies dans la classe des CAR-T. Nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec les équipes de Pfizer sur la recherche et le développement de nouvelles thérapies CAR-T qui pourraient changer la façon de traiter le cancer. », a commenté André Choulika, Ph.D., Président Directeur-général de Cellectis.

Le Dr. Mikael Dolsten, Ph.D., Président de la Recherche et du Développement Monde de Pfizer a déclaré : « Cette collaboration visant à développer des produits d’immunothérapie est construite sur les capacités de pointe de Cellectis en ingénierie génomique et cellulaire, ainsi que sur celles de Pfizer en biothérapie du cancer. L’association de l’innovation et de l’expertise scientifique de Cellectis avec l’expérience poussée de Pfizer en oncologie et immunologie, constitue un partenariat de niveau mondial pour développer une nouvelle génération de thérapies CAR-T et répondre aux besoins des patients. »

Source : Cellectis








MyPharma Editions

Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Publié le 19 octobre 2018
Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP, Committee for Medicinal Products for Human Use) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis positif concernant la demande d’autorisation de mise sur le marché du vaccin contre la dengue de Sanofi et a recommandé son approbation en Europe.

Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Publié le 19 octobre 2018
Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Eli Lilly a annoncé que la Commission Européenne a octroyé le 27 septembre 2018 une autorisation de mise sur le marché à Verzenios® (abémaciclib) dans le traitement des femmes ayant un cancer du sein localement avancé ou métastatique avec récepteurs hormonaux positifs (RH+), et récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2 négatifs (HER2-) en association avec un inhibiteur de l’aromatase (IA) ou avec le fulvestrant comme hormonothérapie de première intention, ou chez les femmes ayant été traitées antérieurement par hormonothérapie.

L’Institut Pierre Fabre de Tabacologie (IPFT) lance la 1ère édition du Prix de l’Innovation

Publié le 18 octobre 2018
L’Institut Pierre Fabre de Tabacologie (IPFT) lance la 1ère édition du Prix de l’Innovation

A partir du mois d’octobre 2018, l’Institut Pierre Fabre de Tabacologie débute sa campagne de recrutement pour son 1er Prix de l’Innovation. Ce concours a pour ambition de mettre en lumière et d’accompagner un projet innovant permettant d’améliorer la prévention et la prise en charge du sevrage tabagique, au profit des professionnels de santé ou des patients.

Les remboursements de soins du régime général à fin septembre en hausse de 2,3%

Publié le 18 octobre 2018
Les remboursements de soins du régime général à fin septembre en hausse de 2,3%

Selon le dernier point mensuel de l’Assurance maladie, les dépenses de soins de ville ont augmenté de 3,1% sur les neuf premiers mois de l’année et de 3,2% sur les douze derniers mois. Au cours des neuf premiers mois, le remboursement des médicaments délivrés en ville progressent de 3,2% (2,8% sur douze mois).

GenSight Biologics : des résultats positifs de l’étude de Phase III REVERSE avec GS010

Publié le 18 octobre 2018
GenSight Biologics : des résultats positifs de l’étude de Phase III REVERSE avec GS010

GenSight Biologics a annoncé aujourd’hui des résultats additionnels à 72 semaines de l’étude clinique de Phase III REVERSE, qui évalue la sécurité et l’efficacité d’une seule injection intra-vitréenne de GS010 (rAAV2/2-ND4) chez 37 patients atteints de neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL) induite par la mutation 11778-ND4, et chez qui la perte d’acuité visuelle a débuté entre 6 et 12 mois avant le traitement.

Transgene : 1er patient traité de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 dans les tumeurs gastro-intestinales avancées

Publié le 18 octobre 2018
Transgene : 1er patient traité de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 dans les tumeurs gastro-intestinales avancées

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé le traitement du premier patient de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 chez des patients atteints de tumeurs gastro-intestinales avancées telles que les cancers du côlon, au centre Léon Bérard (Lyon). Cet essai multicentrique est autorisé en France, en Belgique et en Espagne. Il inclura jusqu’à 59 patients.

Inventiva : deux nominations au sein de son équipe de direction

Publié le 18 octobre 2018
Inventiva : deux nominations au sein de son équipe de direction

Inventiva, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la sclérodermie systémique (SSc) et les mucopolysaccharidoses (MPS), a annoncé la nomination du Dr Marie-Paule Richard, M.D., au poste de Directrice Médicale et du Dr David Nikodem, Ph.D., au poste de Vice-Président des Opérations aux États-Unis, en prévision des prochaines étapes de développement de la société.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions