Edition du 23-05-2018

Pfizer et Cellectis nouent une collaboration stratégique en oncologie

Publié le mercredi 18 juin 2014

Pfizer et la société de biotechnologie Cellectis ont annoncé mercredi la signature d’un accord de collaboration stratégique mondiale dans le domaine de l’oncologie pour développer des produits d’immunothérapie fondés sur des lymphocytes T ingénierés avec des Récepteurs Antigéniques Chimériques (CAR-T) dirigés contre des cibles choisies. Le groupe pharmaceutique américain va également acquérir 10% du capital de Cellectis via une augmentation de capital.

L’approche allogénique (utiliser les lymphocytes T ingénierés d’un donneur sain au bénéfice de multiples patients) développée par Cellectis au sein de sa plateforme permet de concevoir des thérapies à partir de CAR-T qui se distinguent des approches autologues (utiliser les propres cellules T ingénierées du patient malade pour cibler ses cellules tumorales).

Selon les termes de l’accord, Pfizer détient les droits exclusifs pour développer et commercialiser dans le domaine de l’oncologie des thérapies CAR-T dirigés contre quinze cibles choisies par Pfizer. Les deux sociétés travailleront ensemble sur les études précliniques et Pfizer sera responsable du développement et de l’éventuelle commercialisation de toute thérapie CAR-T dirigée contre les cibles qu’il a sélectionnées.

En outre, l’accord prévoit un total de douze cibles sélectionnées par Cellectis. Les deux sociétés mèneront conjointement les travaux de recherche préclinique pour quatre cibles choisies par Cellectis. Cellectis travaillera indépendamment sur les huit autres cibles. Cellectis sera responsable du développement et de l’éventuelle commercialisation de toute thérapie CAR-T dirigée contre les cibles qu’il a sélectionnées. Pfizer détient un droit de premier refus sur les quatre cibles sélectionnées par Cellectis.

Cellectis recevra un paiement initial d’un montant de 80 millions de dollars ainsi que des fonds pour couvrir les coûts de recherche et développement liés aux cibles choisies par Pfizer ainsi qu’aux quatre cibles sélectionnées par Cellectis qui feront l’objet d’un travail conjoint. Cellectis est susceptible de percevoir des paiements d’étapes pouvant aller jusqu’à 185 millions de dollars par produit appartenant à Pfizer, selon l’avancement du développement, de l’enregistrement et de la commercialisation.

Pfizer va prendre 10% du capital de Cellectis

En outre, Pfizer a signé un contrat d’investissement qui prévoit l’acquisition d’environ 10% du capital de Cellectis via une augmentation de capital réservée avec suppression du DPS et la souscription d’actions nouvellement émises à un prix de 9,25 € par action, sous réserve de l’approbation à la majorité des deux tiers des actionnaires de Cellectis réunis en assemblée générale. Des actionnaires de Cellectis représentant 52,8% des droits de vote se sont d’ores et déjà prononcés en faveur de cette augmentation de capital. Si cette opération devait néanmoins ne pas être approuvée par l’assemblée générale des actionnaires de Cellectis, Pfizer aurait la possibilité de mettre fin à l’accord de collaboration.

Cellectis prévoit d’ouvrir un site aux États-Unis afin de travailler en étroite collaboration avec les équipes scientifiques de Pfizer.

« Nous pensons que notre approche de la technologie des CAR-T est à même d’offrir un réel avantage comparativement à d’autres solutions d’ingénierie des cellules-T. Cette collaboration avec Pfizer est une étape importante permettant de démontrer le potentiel de cette technologie et de l’utilisation du système immunitaire de l’organisme pour combattre le cancer. Cet accord qui nous donne accès aux capacités de pointe de Pfizer en développement thérapeutique, offre un potentiel sans précédent au profit de l’innovation et du développement des meilleures thérapies dans la classe des CAR-T. Nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec les équipes de Pfizer sur la recherche et le développement de nouvelles thérapies CAR-T qui pourraient changer la façon de traiter le cancer. », a commenté André Choulika, Ph.D., Président Directeur-général de Cellectis.

Le Dr. Mikael Dolsten, Ph.D., Président de la Recherche et du Développement Monde de Pfizer a déclaré : « Cette collaboration visant à développer des produits d’immunothérapie est construite sur les capacités de pointe de Cellectis en ingénierie génomique et cellulaire, ainsi que sur celles de Pfizer en biothérapie du cancer. L’association de l’innovation et de l’expertise scientifique de Cellectis avec l’expérience poussée de Pfizer en oncologie et immunologie, constitue un partenariat de niveau mondial pour développer une nouvelle génération de thérapies CAR-T et répondre aux besoins des patients. »

Source : Cellectis








MyPharma Editions

Substituts nicotiniques : deux traitements sont désormais remboursables

Publié le 23 mai 2018
Substituts nicotiniques : deux traitements sont désormais remboursables

Le ministère des Solidarités et de la Santé, suite à la publication au Journal officiel de deux arrêtés modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux, vient de confirmer la prise en charge par l’Assurance maladie de deux traitements de substitution nicotinique.

ASCO 2018: GamaMabs Pharma présente des résultats de son essai dans les cancers gynécologiques de stade avancé

Publié le 23 mai 2018
ASCO 2018: GamaMabs Pharma présente des résultats de son essai dans les cancers gynécologiques de stade avancé

GamaMabs Pharma, société française d’immuno-oncologie, a annoncé la présentation de données cliniques de l’étude C101 de phase Ia/Ib de son anticorps GM102 à l’occasion du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), le 4 juin à Chicago, aux États-Unis.

Cellectis : accélération du développement clinique d’UCART123 en LAM

Publié le 23 mai 2018
Cellectis : accélération du développement clinique d’UCART123 en LAM

Cellectis, société spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T allogéniques ingénierées (UCART), a annoncé l’approbation d’un amendement au protocole de l’essai clinique de Phase I pour UCART123, un produit candidat exclusivement détenu par Cellectis, évalué chez des patients atteints de leucémie aiguë myéloblastique (LAM).

Sanofi : les résultats positifs de deux essais de phase III sur Dupixent® publiés dans le NEJM

Publié le 22 mai 2018
Sanofi : les résultats positifs de deux essais de phase III sur Dupixent® publiés dans le NEJM

Sanofi vient d’annoncer que le New England Journal of Medicine (NEJM) a publié les résultats détaillés de deux essais cliniques de phase III consacrés à l’utilisation expérimentale de Dupixent® (dupilumab) dans le traitement de l’asthme modéré à sévère.

TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

Publié le 22 mai 2018
TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

TxCell, société qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l’inflammation, l’auto-immunité et la transplantation, a annoncé qu’elle présentera à plusieurs reprises au premier Treg Directed Therapies Summit, qui se tiendra à Boston, aux États-Unis, du 22 au 24 mai 2018.

Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Publié le 22 mai 2018
Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Sensorion, la société de biotechnologie basée à Montpellier et spécialisée dans le développement de traitements contre les maladies de l’oreille interne, a annoncé la nomination du Professeur Christine Petit, docteur en médecine et docteur es-sciences en tant que Présidente de son Conseil Scientifique.

Oncodesign : publication d’un abstract à l’occasion du 54e congrès de l’ASCO

Publié le 22 mai 2018
Oncodesign : publication d’un abstract à l’occasion du 54e congrès de l’ASCO

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé la publication d’un abstract présentant des résultats intermédiaires sur 12 patients pour son étude clinique utilisant son premier radiotraceur, à l’occasion du 54ème congrès mondial de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) à Chicago, aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions