Edition du 07-12-2021

Poxel : des résultats confirment le potentiel de l’Iméglimine pour traiter le diabète de type 2

Publié le lundi 2 novembre 2015

Poxel : des résultats confirment le potentiel de l’Iméglimine pour traiter le diabète de type 2Poxel, société biopharmaceutique développant des médicaments innovants pour traiter le diabète de type 2, a annoncé aujourd’hui la présentation de données scientifiques sur son principal candidat médicament, l’Iméglimine, au 6e congrès mondial « Targeting Mitochondria » qui s’est tenu à Berlin du 28 au 30 octobre 2015.

« L’Iméglimine a prouvé ses effets bénéfiques sur la sensibilité à l’insuline et sur l’insulino-sécrétion, les deux défauts majeurs du diabète de type 2. Ces nouvelles données démontrent l’impact positif de l’Iméglimine sur la chaîne respiratoire mitochondriale et procurent des informations de premier ordre sur son mécanisme d’action. », indique la société dans un communiqué. « Plus précisément, ces données montrent la capacité de l’Iméglimine à améliorer le fonctionnement de la chaîne respiratoire mitochondriale, entraînant de fait une amélioration de la sensibilisation à l’insuline et au glucose des organes cibles : les muscles, le foie et le pancréas. Ceci se traduit par une amélioration à la fois de la sensibilité à l’insuline et de la sécrétion d’insuline chez des patients souffrant de diabète de type 2. », poursuit-elle.

“Ces résultats démontrent très clairement le caractère innovant du mécanisme d’action de l’Iméglimine et illustrent les bénéfices qui peuvent être obtenus en ciblant la mitochondrie pour traiter le diabète de type 2”, commente Sébastien Bolze, Ph.D, Vice-Président Exécutif du Développement non Clinique et Directeur Scientifique de Poxel. « Nos données confirment à nouveau le profil unique de l’Iméglimine par rapport aux médicaments antidiabétiques actuellement sur le marché.”

Le diabète de type 2 vient récemment d’être reconnu comme une maladie mitochondriale. À l’occasion d’une communication orale intitulée “L’Iméglimine, un nouveau médicament antidiabétique oral ciblant la mitochondrie”, l’équipe scientifique de Poxel a explicité le potentiel de l’Iméglimine permettant d’améliorer la capacité de la mitochondrie à oxyder les acides gras en favorisant l’oxydation des substrats au niveau du complexe 2 de la chaîne respiratoire, tout en empêchant la surproduction subséquente de radicaux libres liée au transport reverse des électrons. L’Iméglimine a donc démontré qu’il ciblait la dysfonction mitochondriale, restaurant ainsi un flux normal des électrons tout au long de la chaîne respiratoire.

Ce mécanisme se traduit par des bénéfices métaboliques pour les patients, tels qu’une amélioration de l’action de l’insuline dans les tissus périphériques et une insulino-sécrétion glucose-dépendante. Poxel a démontré, au cours de sept études de Phase 2 à ce jour, la concrétisation de ces bénéfices par une réduction significative de l’hémoglobine glyquée et par celle d’autres paramètres glycémiques tels que la glycémie à la jeun et la glycémie post-prandiale.

Les résultats présentés à ce congrès mondial sur la mitochondrie ont également porté sur la capacité de l’Iméglimine à retarder l’ouverture du port de transition de perméabilité mitochondriale (mPTP), permettant de prévenir la mort cellulaire induite par des formes variées de stress oxydant incluant l’excès de glucose, tel que démontré dans des cellules endothéliales et des cellules d’îlots pancréatiques humains exposées à de fortes concentrations de glucose.

« En abordant ainsi la dysfonction mitochondriale comme cause sous-jacente de la maladie diabétique de type 2, il est fort probable que le mécanisme d’action de l’Iméglimine permette de procurer des bénéfices à long terme au regard des complications micro-et macrovasculaires, à l’origine des causes les plus importantes de morbidité et de mortalité de cette maladie dévastatrice. L’Iméglimine, avec ces propriétés ciblant la mitochondrie, représente une approche unique pour retarder la progression du diabète de type 2 et l’apparition des complications. », estime ainsi la société.

Source : Poxel








MyPharma Editions

Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Publié le 7 décembre 2021
Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé l’enregistrement d’avancées significatives dans la commercialisation et la distribution d’ADV7103 (Sibnayal™), le premier et unique médicament approuvé pour le traitement de l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd) chez les adultes, les adolescents et les enfants âgés d’un an et plus.

Valneva commente les données de l’essai COV-Boost

Publié le 7 décembre 2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a commenté les données publiées dans le cadre de l’essai COV-Boost qui a étudié la réactogénicité et l’immunogénicité de sept vaccins contre la COVID-19, administrés dans différents dosages comme troisième dose, ou dose de rappel, à des personnes ayant reçu le vaccin Comirnaty de Pfizer ou Vaxzevria d’AstraZeneca.

Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Publié le 7 décembre 2021
Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé les résultats positifs de son étude clinique mesurant l’intervalle QT/QTc1 et démontre l’innocuité de lanifibranor sur l’activité électrique cardiaque.

Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Publié le 6 décembre 2021
Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé ce jour la signature d’un accord exclusif de licence et de production avec Julphar pour commercialiser et produire firibastat au Moyen-Orient, en Afrique, dans les CEI et en […]

Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Publié le 6 décembre 2021
Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies métaboliques chroniques, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies rares, a annoncé la création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares. Le nouveau Conseil Scientifique se concentrera dans un premier temps sur le développement du programme de Poxel dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents