Edition du 29-09-2020

Pradaxa® : Boehringer Ingelheim collaborera « activement » avec les autorités

Publié le jeudi 10 octobre 2013

Boehringer Ingelheim a réagi mercredi dans un communiqué à la plainte déposée à son encontre ainsi qu’à celle de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) par les familles de quatre personnes âgées traitées par anticoagulant et décédées au cours de l’année.

« Boehringer Ingelheim n’a pas été officiellement informé du dépôt de cette plainte à ce jour et ne connaît donc pas le contexte médical de ces patients », a souligné mercredi le laboratoire indiquant qu’il se tient à la disposition des autorités qui conduiront les investigations et avec lesquelles  il entend collaborer « activement ».

Boehringer Ingelheim rappelle que Pradaxa®, a obtenu son Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) centralisée dans l’Union européenne en mars 2008 dans son indication chirurgicale en prévention des accidents thromboemboliques veineux après pose de prothèse de hanche ou de genou. Il est par ailleurs commercialisé en France depuis juillet 2012 dans l’indication de prévention des AVC et des embolies systémiques liés à la fibrillation atriale associée à un ou plusieurs facteurs de risque. Cette indication a été obtenue sur la base d’une réduction du risque de survenue des accidents vasculaires cérébraux par rapport au traitement de référence (les antivitamines K).

« Les nouveaux anticoagulants oraux, dont fait partie Pradaxa® et comme tout anticoagulant, sont associés du fait de l’effet thérapeutique recherché, l’anticoagulation, à un risque de saignement, nécessitant de respecter strictement les mentions légales et les conditions de prescription des produits », souligne Boehringer Ingelheim. « L’ANSM a rappelé le 20 septembre 2013 que l’ensemble des données de sécurité d’emploi des nouveaux anticoagulants oraux ne mettent pas en évidence de risque hémorragique supérieur à celui des anticoagulants de la génération précédente (AVK) », poursuit-il.

« Si certains cas d’hémorragie peuvent évoluer de façon dramatique, ces cas sont à mettre en perspective avec les 4 000 décès et les 17 000 hospitalisations provoqués chaque année par les antivitamines K en France », souligne le laboratoire. Dans son communiqué,  Boehringer Ingelheim rappelle que « s’il n’existe pas d’antidote en cas d’hémorragie majeure pour ces nouveaux anticoagulants, un protocole de prise en charge en cas d’urgence a été défini ».

« Il est impératif que les patients traités par ces nouveaux anticoagulants poursuivent leur traitement et prennent l’avis de leur médecin traitant en cas de question », conclut le laboratoire.

Source : Boehringer Ingelheim








MyPharma Editions

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents