Edition du 07-07-2022

Accueil » Et aussi

Préparer une Greffe de cheveux : l’essentiel avant l’intervention

Publié le mardi 16 novembre 2021

Perdre ses cheveux est une épreuve difficile pour beaucoup de personnes. Certains le vivent vraiment très mal et préfèrent donc trouver une solution rapide et efficace. Même si ce n’est pas considéré comme une maladie dangereuse pour la santé, son impact est principalement psychologique.

Les personnes patientes voudront passer par les méthodes naturelles alors que d’autres se tourneront vers la science grâce à la médication et la greffe. Plusieurs laboratoires développent de nouvelles solutions pour faire repousser les cheveux d’une personne qui les a déjà perdues. Mais l’étape de la commercialisation de ces solutions n’est pas encore arrivée.

La greffe fait partie des solutions disponibles sur le marché et elle est très efficace lorsque l’on veut retrouver ses cheveux rapidement et de manière pérenne. Certaines traversent des pays entiers pour aller chercher les meilleurs médecins (et aussi les meilleurs tarifs) afin de procéder à une greffe. Découvrez dans cet article l’essentiel avant de passer à l’action.

Avant l’opération de la greffe de cheveux

Bien avant de se lancer dans la réalisation d’une greffe de cheveux, il faut d’abord procéder à un diagnostic de la partie à traiter. Ainsi pour cela, il faut inspecter de façon visible la partie à traiter et toucher le cuir chevelu.

Ce sont des actions qui permettent de trouver l’origine de la perte de cheveux du patient. Parfois il est demandé de faire une analyse de sang afin de déterminer l’origine de la perte de ses cheveux. Mais dans la majorité des cas, la cause est héréditaire et la chute n’a pas de chance de s’arrêter.

Dès lors que le diagnostic est déterminé, le médecin utilise les différents résultats afin de choisir ensuite la bonne méthode pour greffer des cheveux à son patient. Il est généralement recommandé de se traiter au finastéride pour maintenant sa chevelure actuelle.

Les différents types de greffe

De nos jours, la greffe de cheveux est un processus très bien maîtrisé par les docteurs, ce qui a permis de développer de nouvelles techniques.

Voici les principales :

. FUT: la « Follicular Unit Transplantation » connue comme étant la méthode de la bandelette, consiste à récupérer des greffons en bande sur l’arrière du cuir chevelu. Elle est de moins en moins utilisée puisqu’elle peut laisser des cicatrices.

. FUE : la Follicular Unit Extraction consiste à récupérer chacun des greffons uns à uns sur l’arrière du cuir chevelu afin de les replacer sur les zones creuses. C’est actuellement la méthode la plus utilisée.

. IFA : l’Implantation Folliculaire Automatisée consiste à assister le médecin qui pratique la greffe d’un robot. Cela améliore sa précision et donc le résultat. On peut citer le fameux robot ARTAS qu’on retrouve beaucoup dans les cliniques parisiennes.

La technique utilisée dépendra des attentes, du cas ainsi que du budget du patient.

Ce qui se passe pendant l’opération

Lorsque le docteur a choisi la technique de greffe, en accord avec le patient, il doit maintenant dessiner sur le cuir chevelu la zone à traiter. Quand le dessin est fait, le patient est mis sous anesthésie.

L’anesthésie terminée, il faut prélever les greffons sur la partie désignée à cet effet. Une fois que la quantité prévue de greffons prélevée est atteinte, il faut préparer la zone où elle sera implantée. Toutes les conditions sont maintenant remplies, l’implantation peut démarrer.

L’opération est très minutieuse, il faut que le patient évite de bouger au maximum et donc qu’il soit très calme.

Après la greffe de cheveux

Lorsque le chirurgien a fini d’implanter les greffons, le patient est renvoyé chez lui tout en bénéficiant d’un suivi de la part du médecin afin d’éviter des cas de rejets, d’infection ou tout autre problème. Le suivi est d’ailleurs très important quand on souhaite la réussite de l’opération.

Les destinations privilégiées pour une greffe de cheveux

Il est vrai qu’en France il est possible de trouver de très bons médecins qui pratiquent des greffes de cheveux depuis plusieurs années avec du matériel de qualité. Mais ce n’est pas la seule option qu’il est possible de choisir.

Il est possible de partir vers d’autres pays, trouver d’autres médecins plus expérimentés, d’autres techniques pour les greffes de cheveux mais surtout des tarifs beaucoup plus abordables. Certains en profitent même pour passer de belles vacances tout en se faisant greffer des cheveux.

Voici quelques destinations privilégiées :

L’Inde : c’est l’une des destinations les plus privilégiées car en Inde tout est moins cher qu’en Europe. Les médecins sont également très compétents.

– La Turquie : c’est la meilleure destination pour les greffes de cheveux. On estime qu’il s’y déroule environ 1000 greffes par jour. Istanbul est connue pour être la « capitale de la greffe de cheveux » dans le monde.

– La Hongrie : une excellente destination pour les personnes qui souhaitent se faire greffer des cheveux. La réputation de ce pays est énorme.

La Thaïlande : c’est une destination privilégiée non seulement pour la greffe mais pour y passer de belles vacances.

Autres choses à savoir

Avant de prévoir une greffe, il faut impérativement se renseigner sur la clinique, le médecin et toute l’équipe. Plus la destination est abordable financièrement, plus il est fréquent de voir des échecs de greffe.

Pour se renseigner, les meilleures façons consistent :

– À aller sur les forums pour échanger avec ceux qui ont vécu une voire plusieurs greffes

– Prendre des avis parmi des connaissances qui auraient déjà eu une greffe

– Demander à son dermatologue quels sont les endroits où faire une intervention

–        …

Plus les pistes se dirigent vers une clinique, plus il y a de chance que celle-ci soit la bonne. Mais croiser les informations est toujours primordial. Plus le budget est élevé, plus il est conseillé de rester en France afin d’avoir un meilleur suivi.

Plus le budget est bas, plus l’exposition à l’échec est forte.

Conclusion

Ce n’est pas facile de se préparer pour une intervention. Cependant c’est évidemment toutes ces prédispositions qui permettent la réussite de l’opération. Il faut effectuer toutes les recherches possibles avant de se lancer dans un processus de greffe de cheveux.

Pour rappel, voici les points importants :

– S’assurer de la stabilisation de la perte de cheveux. Cela évite d’avoir plusieurs greffes à faire mais aussi d’être à court de greffons.

– Choisir une méthode de greffe (souvent propre à la clinique) selon le cas du patient ainsi que son budget

– Choisir le pays où pratiquer une greffe.

– Trouver la bonne clinique afin de s’assurer des meilleurs résultats possibles

Il faut donc mettre toutes les chances de son côté en faisant le nécessaire pour être informé et savoir le maximum sur ce que chacun s’apprête à vivre.

C’est très important, la chevelure du patient en dépend.

 








MyPharma Editions

Thierry Hulot élu Président du Leem

Publié le 6 juillet 2022
Thierry Hulot élu Président du Leem

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a élu, mardi 5 juillet 2022, Thierry Hulot (Président Directeur Général de Merck en France) à la présidence du Leem, pour un mandat de deux ans.

Urovant Sciences et Pierre Fabre : contrat de licence exclusif dans le traitement de l’hyperactivité vésicale

Publié le 6 juillet 2022
Urovant Sciences et Pierre Fabre : contrat de licence exclusif dans le traitement de l'hyperactivité vésicale

Urovant Sciences, une filiale en propriété exclusive de Sumitovant Biopharma, et Pierre Fabre Médicament ont annoncé la conclusion d’un contrat de licence exclusif permettant à Pierre Fabre d’enregistrer et de commercialiser le vibégron pour le traitement de l’hyperactivité vésicale dans l’Espace économique européen, au Royaume-Uni et en Suisse, et dans certains territoires optionnels, qui comprennent notamment les pays francophones d’Afrique subsaharienne, la Turquie et certains pays d’Europe de l’Est.

Compléments alimentaires : Mayoly Spindler annonce l’acquisition de Pharm Nature

Publié le 5 juillet 2022
Compléments alimentaires : Mayoly Spindler annonce l’acquisition de Pharm Nature

Les laboratoires Mayoly Spindler viennent d’annoncer la signature du contrat d’acquisition du groupe Pharm Nature, entreprise bretonne spécialisée dans la conception et la commercialisation de compléments alimentaires haut de gamme à base de plantes et d’ingrédients naturels. À travers cette opération, Mayoly Spindler poursuit son développement dans le secteur des compléments alimentaires avec l’ambition de devenir un des leaders du marché européen.

Juvisé Pharmaceuticals réalise avec succès un refinancement de 400M€ suite à l’acquisition des droits mondiaux de Pylera®

Publié le 5 juillet 2022

Le laboratoire pharmaceutique français, Juvisé Pharmaceuticals, est récemment parvenu à un accord avec AbbVie pour l’acquisition des droits commerciaux mondiaux de Pylera®, une trithérapie indiquée dans l’éradication d’Helicobacter pylori, responsable d’infections gastro-intestinales. Les détails de cette transaction restent non divulgués.

Poxel : publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 5 juillet 2022
Poxel : publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui la publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans le traitement de l’adrénoleucodystrophie (ALD) liée au chromosome X.

Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

Publié le 4 juillet 2022
Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

L’Institut Curie, premier centre français de lutte contre le cancer, associant un centre menant une recherche interdisciplinaire tant fondamentale qu’appliquée en cancérologie et un ensemble hospitalier de pointe, a annoné la signature d’un accord-cadre stratégique pour une durée de 5 ans avec Janssen-Cilag, une des sociétés pharmaceutiques du groupe Johnson & Johnson.

Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Publié le 4 juillet 2022
Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Sanofi Global Health a annoncé le lancement d’Impact®, une nouvelle marque de médicaments de référence produits par Sanofi qui seront distribués sans aucun profit aux populations à risque des pays les plus pauvres de la planète. La marque Impact® qui englobe, entre autres, l’insuline, le glibenclamide et l’oxaliplatine, permettra d’assurer la distribution de 30 médicaments de Sanofi dans 40 pays à faible revenu.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents