Edition du 20-09-2018

Promethera Biosciences : démarrage en France de son essai clinique en thérapie cellulaire

Publié le jeudi 28 février 2013

Promethera Biosciences : démarrage en France de son essai clinique en thérapie cellulairePromethera Biosciences, une société de biotechnologie belge développant Promethera HepaStem, un produit de thérapie cellulaire pour le traitement des maladies métaboliques du foie, telles que le syndrome de Crigler-Najjar et les désordres du cycle de l’urée, annonce aujourd’hui qu’elle a traité, avec succès, un patient avec des cellules progénitrices dérivées de foie, dans son essai clinique de phase I/II. L’intervention s’est déroulée en janvier 2013 à l’Hôpital Universitaire des Enfants Jeanne de Flandre, à Lille.

Promethera Biosciences conduit actuellement une étude clinique de phase I/II chez des patients souffrant du syndrome de Crigler-Najjar et de désordres du cycle de l’urée. L’essai a été approuvé par l’AFMPS (Agence belge), le MHRA (Agence britannique), l’ANSM (Agence française) et l’ISS (Agence italienne). Il s’agit du premier patient français, et du premier patient hors Belgique, pays où a démarré cet essai clinique.

Cette étude prospective, ouverte et multicentrique, à doses croissantes, vise à évaluer la sécurité du produit Promethera (R) HepaStem et son efficacité préliminaire chez des patients pédiatriques atteints d’un désordre du cycle de l’urée ou du syndrome de Crigler-Najjar. Ces maladies sont extrêmement rares et la plupart de ces jeunes patients ne disposent actuellement que d’options thérapeutiques très limitées et peuvent mourir à un âge précoce.

Le 25 janvier 2013, un garçon de 14 ans souffrant d’un déficit en ornithine transcarbamylase (OTCD, un des désordres du cycle de l’urée) a été traité, pour la première fois en France, avec des cellules progénitrices dérivées du foie. L’administration des cellules s’est déroulée au CHRU Jeanne de Flandre à Lille (France). L’essai est coordonné par le Centre de Référence des Maladies Héréditaires du Métabolisme de l’adulte à l’enfant du Dr. Dries Dobbelaere, et par le Centre d’Investigation Clinique de Pédiatrie du Prof. Frédéric Gottrand, deux départements du CHRU de Lille.

Le traitement a été administré avec succès pendant trois jours. La formulation des cellules s’est déroulée à la fois sur site clinique, dans l’unité de formulation mobile de Promethera Biosciences, et dans les salles blanches de la société, à Mont-Saint-Guibert (Belgique). Le patient est sorti de l’hôpital en bonne condition. Il est suivi de manière très rapprochée par l’équipe médicale du Dr. Dobbelaere.

L’administration du produit Promethera (R) HepaStem a déjà été réalisée avec succès sur 4 patients au sein des Cliniques Universitaires de Saint-Luc à Bruxelles (Belgique). Les données portant sur la sécurité collectées à ce jour supportent une bonne tolérance du produit Promethera (R) HepaStem dans l’étude de phase I/II, et encouragent à l’enrôlement de nouveaux patients.

« Nous espérons que ce traitement innovant permettra une amélioration de la qualité de vie des patients et facilitera la gestion au quotidien de ces maladies métaboliques, pour lesquelles les besoins médicaux restent très importants et malheureusement non satisfaits », souligne le Dr. Dobbelaere.

« Nous sommes très satisfaits de la progression de cette étude de phase I/II. En traitant un patient à l’étranger, avec l’unité de formulation mobile, nous démontrons la faisabilité de l’application d’un tel traitement n’importe où en Europe », ajoute Eric Halioua, co-fondateur et PDG de Promethera Biosciences.

« Avec ce premier patient traité en dehors du site clinique fondateur, Promethera Biosciences a montré que la thérapie de cellules progénitrices dérivées du foie pouvait devenir une thérapie largement accessible, applicable à tous les patients dans leurs propres centres de traitement métabolique », souligne le Pr. Etienne Sokal, co-fondateur et Directeur scientifique de Promethera Biosciences, pédiatre hépatologue aux Cliniques Universitaires de St-Luc (Belgique) et directeur du laboratoire de recherche en thérapie cellulaire de l’Université Catholique de Louvain (Belgique).

« Une collaboration étroite et intensive entre les équipes de Bruxelles, de Lille et de Promethera est la pierre angulaire dans cette réussite. Nous sommes très motivés de partager cette expérience avec d’autres centres participant à l’essai clinique en Belgique, en France, en Italie et au Royaume-Uni », ajoute le Dr. Béatrice De Vos, Directrice clinique et médicale de Promethera Biosciences.

Les centres cliniques anglais et italien sont en phase de préparation pour accueillir très prochainement les prochains patients de l’essai clinique.

L’innovation majeure de Promethera (R) HepaStem réside principalement dans la simplicité de son utilisation : une simple injection dans la veine porte drainant vers le foie. Promethera (R) HepaStem permettrait ainsi de traiter un grand nombre du foie. Grâce au développement industriel de cette thérapie, la possibilité de traiter plusieurs centaines de patients avec un seul foie pourrait devenir une réalité.

Source : Promethera Bioscience








MyPharma Editions

Horama clôture son tour de table de « Série B » à 22,5 millions d’euros

Publié le 19 septembre 2018
Horama clôture son tour de table de « Série B » à 22,5 millions d'euros

Horama, société française de biotechnologie basée à Paris et à Nantes et spécialisée dans la thérapie génique pour le traitement de maladies génétiques rares en ophtalmologie, vient d’annoncer que le fonds belge V-Bio Ventures rejoint le cycle de financement « Série B » de la société. Willem Broekaert, Directeur Associé chez V-Bio Ventures, sera également nommé au Conseil d’Administration d’Horama. Partager la publication « Horama clôture son tour […]

VIH : Gilead Sciences lance la campagne #PasseLeMotPasLeVirus

Publié le 19 septembre 2018

Afin de mieux comprendre le quotidien des personnes vivant avec le VIH, Gilead Sciences a annoncé le lancement d’une campagne #PasseLeMotPasLeVirus qui met en avant leurs témoignages et dévoile, dans le même temps, les résultats d’une étude* menée en partenariat avec l’institut Ipsos auprès de 200 personnes vivant avec le VIH.

Pharnext : David Stout rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 19 septembre 2018
Pharnext : David Stout rejoint le Conseil d’Administration

Pharnext, société biopharmaceutique pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé la cooptation de David Stout en tant qu’administrateur indépendant de Pharnext.

Valbiotis lance sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique

Publié le 19 septembre 2018
Valbiotis lance sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique

Valbiotis, entreprise française de R&D engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce le lancement de sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique à Riom (Puy-de-Dôme, France), après 10 mois de travaux.

Cap Digital et Medicen Paris Région s’associent à Oncodesign, Servier et Intersystems autour du projet Hu-PreciMED

Publié le 19 septembre 2018
Cap Digital et Medicen Paris Région s’associent à Oncodesign, Servier et Intersystems autour du projet Hu-PreciMED

Les deux pôles de compétitivité franciliens Medicen Paris Region et Cap Digital ont annoncé la mobilisation de leur écosystème autour du projet Hu-PreciMED (Human Precision MEDicine) en vue de structurer la filière industrielle de la médecine de précision en France. Initié conjointement par les groupes Oncodesign, Servier et Intersystems, le projet Hu-PreciMED mobilise d’ores et déjà 45 entreprises innovantes du numérique et du médical.

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions