Edition du 10-08-2022

Recherche: ARIIS déploie un outil de suivi unique des partenariats privés-publics

Publié le mardi 27 mars 2012

L’Alliance pour la Recherche et l’Innovation des Industries de Santé (ARIIS*) a publié mardi les résultats d’une première enquête sur les partenariats de recherche privés-publics dans le domaine de la santé en France. Objectif: suivre les progrès réalisés et piloter ainsi plus précisément la recherche partenariale en France. La 1ère édition porte sur 258 partenariats presque exclusivement de recherche, intégrant 27 industriels appartenant majoritairement au secteur du médicament humain.

Les partenariats de recherche privés-publics sont essentiels pour l’innovation en santé et la compétitivité de la recherche en France. Aucun outil n’existait pour le recensement et le suivi de ces collaborations. ARIIS a donc demandé à la société de conseil Bionest de mener auprès de ses membres une première analyse des partenariats signés ou initiés en France en 2010. L’objectif est ainsi de pouvoir lever les points de blocage identifiés ou bien de diffuser les bonnes pratiques identifiées.

Cette démarche a été établie avec les équipes de recherche académique regroupées au sein d’Aviesan (Alliance pour les sciences de la vie et de la santé) aboutissant ainsi à un outil partagé. La première édition porte sur un échantillon de 258 partenariats presque exclusivement de recherche, intégrant 27 industriels appartenant majoritairement au secteur du médicament humain. Un premier fait marquant est de recenser une majorité de partenariats (58%), qui n’engagent qu’un seul acteur industriel et une seule équipe de recherche publique, démontrant ainsi l’importance de multiplier les rencontres « face à face » entre les deux secteurs.

Sur les 258 partenariats de l’enquête, 58% ont nécessité 6 mois ou moins de mise en place
Outre une photographie des partenariats privés-publics engagés en France, cette enquête procure des indicateurs de qualité, notamment la durée de négociations, paramètre encore trop souvent pointé du doigt. Sur les 258 partenariats de l’enquête, 58% ont nécessité 6 mois ou moins de mise en place, néanmoins, plus de 20% ont été signés, après plus d’un an de négociations. L’un des freins identifiés est de trouver à la table des négociations plusieurs interlocuteurs. L’ambition d’ARIIS est de réduire ces écarts, et d’obtenir un délai de six à huit mois pour la signature de la quasi-totalité des partenariats, lors de la prochaine édition de l’enquête, en 2013.

Pour atteindre cet objectif, ARIIS s’appuie sur les différentes initiatives mises en place depuis sa création en février 2010 : soutien des Instituts Hospitalo-Universitaires (IHU), organisation des Rencontres Internationales de Recherche, deux outils qui favorisent les rencontres « face à face » entre acteurs industriels et académiques.

En 2012, ARIIS publiera une étude sur les leviers possibles pour les carrières mixtes, et une cartographie du tissu de R&D français. Le comité de valorisation d’ARIIS travaille également avec le comité Covalliance d’Aviesan afin de créer des contrats et procédures standards et ainsi simplifier la contractualisation. L’une des pistes à suivre, clairement identifiée dans l’enquête, est de poursuivre les efforts pour nommer un seul mandataire pour chaque force en présence, ce qui est un véritable accélérateur pour les négociations.

Lors de la conférence de presse et du colloque, Claude Bertrand, Président d’Ariis, et Annick Schwebig, Secrétaire d’Ariis et Directeur de projet de l’enquête, ont insisté sur le rôle essentiel des partenariats privé/public pour l’innovation en santé dans un contexte de forte compétition internationale. Ils souhaitent une réduction des délais de leur mise en œuvre, passant notamment par une simplification (guichet unique côté public et interlocuteur référent côté privé). Ils ont aussi souligné le rôle positif joué par le Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS) dans le développement de ces partenariats, mais aussi celui des pôles de compétitivité et du Grand Emprunt.

Source : ARIIS

* Constituée en février 2010 sur les fondations du Leem Recherche et sous l’égide de la Fédération Française des Industries de Santé (FEFIS), ARIIS regroupe les acteurs privés de la recherche issus des mondes du médicament humain et vétérinaire, des technologies médicales, du diagnostic, des biotechnologies. Sa création a été souhaitée par le gouvernement à l’occasion du Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS) en octobre 2009.








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents