Edition du 25-03-2019

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Roche publie des données de suivi de deux études menées sur le cobimetinib

Publié le lundi 1 juin 2015

Le groupe pharmaceutique Roche vient de publier des données de suivi issues de deux études menées sur le cobimetinib, inhibiteur expérimental de la protéine MEK, en association avec Zelboraf® (vemurafenib).

Les données mises à jour de l’étude pivot de phase III coBRIM ont montré que cette association avait permis à des patients atteints de mélanome avancé présentant la mutation V600 du gène BRAF et non encore traités de vivre pendant une période médiane d’un an (12,3 mois) sans aggravation de leur maladie ni décès (survie sans progression, PFS), contre 7,2 mois avec Zelboraf utilisé seul (hazard ratio [HR]=0,58; IC à 95%: 0,46-0,72).

«L’association du cobimetinib et de Zelboraf a prolongé à un an la survie sans aggravation de la maladie, a déclaré Sandra Horning, M.D., Chief Medical Officer et Head of Global Product Development. Ces résultats sont enthousiasmants, car ils soulignent l’importance d’associer des médicaments qui ciblent les signaux responsables de la croissance de la moitié des mélanomes environ.»

Les résultats mis à jour de l’étude coBRIM ont également démontré des taux de réponse supérieurs obtenus avec l’association cobimetinib plus Zelboraf par rapport à Zelboraf seul. Le taux de réponse objective (ORR) était de 70% dans le groupe recevant l’association (réponse complète [CR]: 16%; réponse partielle [PR]: 54%) contre 50% (CR: 11%; PR: 40%) dans le groupe sous Zelboraf.1 Après un suivi prolongé, le taux de réponse complète est passé de 10% à 16% avec l’association, étant donné que certains patients ayant présenté une réponse partielle ont obtenu une réponse complète après plus d’un an de traitement. Le profil d’innocuité de l’association cobimetinib plus Zelboraf a concordé avec les données d’innocuité communiquées précédemment. Les événements indésirables les plus fréquents dans le groupe ayant reçu l’association ont été les suivants: diarrhées, éruptions cutanées, nausées, fièvre, photosensibilité, valeurs hépatiques anormales, élévation du taux de créatine-phosphokinase (CPK, enzyme libérée par les muscles) et vomissements.

Selon les données de suivi de l’étude de phase Ib BRIM7, l’association cobimetinib plus Zelboraf a permis à des patients qui n’avaient pas été précédemment traités par un inhibiteur de la protéine BRAF de vivre pendant une durée médiane supérieure à deux ans (28,5 mois). Le suivi prolongé a en outre indiqué une survie à deux ans de 61% des personnes n’ayant pas été précédemment traitées par un inhibiteur de la protéine BRAF.2 Le profil d’innocuité a correspondu à celui des analyses précédentes. L’incidence des cas de rétinopathie séreuse, de cardiomyopathie et de carcinome épidermoïde cutané était comparable à ce qui avait été signalé antérieurement.

Les données des études coBRIM et BRIM7 ont été présentées lors du 51e congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) qui a lieu du 29 mai au 2 juin à Chicago.

Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration a accordé une procédure d’examen prioritaire à la demande d’homologation du cobimetinib lors de mélanome avancé exprimant une mutation V600 du gène BRAF, et devrait prendre une décision d’ici août 2015. L’Agence européenne des médicaments devrait également statuer sur la demande d’autorisation de mise sur le marché du cobimetinib d’ici fin 2015.

Source : Roche








MyPharma Editions

Le Fonds de dotation AbbVie Santé & Perspectives lance deux appels à projets pour 2019

Publié le 25 mars 2019
Le Fonds de dotation AbbVie Santé & Perspectives lance deux appels à projets pour 2019

AbbVie France vient de créer le fonds de dotation AbbVie Santé & Perspectives pour favoriser et soutenir l’émergence de projets concrets et de travaux de recherche, scientifique ou dans les sciences sociales, afin de développer des solutions de santé innovantes sur l’ensemble du territoire dans les aires thérapeutiques de l’hépatite C, de l’onco-hématologie, de l’immunologie et des neurosciences.

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019
Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions