Edition du 22-10-2020

Accueil » Industrie » Produits

Roche : résultats positifs de phase II pour le faricimab dans la DMLA néovasculaire

Publié le lundi 29 octobre 2018

Roche : résultats positifs de phase II pour le faricimab dans la DMLA néovasculaireLe groupe pharmaceutique Roche a annoncé les résultats positifs de l’étude de phase II STAIRWAY, qui a examiné l’effet prolongé du faricimab (RG7716) dans le traitement de la dégénérescence maculaire néovasculaire («humide ») liée à l’âge, une cause majeure de cécité chez les personnes de 60 ans et plus. [3]

A 52 semaines, les patients traités par faricimab toutes les 16  ou 12 semaines ont présenté une vision soutenue comparable au ranibizumab administré toutes les quatre semaines. Les résultats de l’étude ont fait l’objet d’une présentation orale de dernière minute lors de l’assemblée annuelle 2018 de l’American Academy of Ophthalmology (AAO) à Chicago, Illinois, États-Unis.[1]

«Étant donné que les monothérapies anti-VEGF actuelles pour la DMLA néovasculaire sont lourdes et nécessitent des visites fréquentes en clinique pour les injections oculaires, certaines personnes sont sous-traitées et voient leur vision diminuer au fil du temps», a déclaré Sandra Horning, MD, Chief Medical Officer chez Roche et Head of Global Product Development. «Les données de l’étude STAIRWAY montrent que le faricimab peut permettre de réduire le nombre d’injections tout en obtenant et en conservant les mêmes gains visuels qu’avec les soins actuels. Sur la base de ces données, nous allons lancer un programme mondial de phase III pour le faricimab dans la DMLA néovasculaire.»

L’étude STAIRWAY, d’une durée de 52 semaines, a évalué deux schémas posologiques prolongés de 6,0 mg de faricimab administré toutes les 16 semaines ou toutes les 12 semaines, en comparaison avec 0,5 mg de ranibizumab donné toutes les quatre semaines. A la semaine 24 (trois mois après la dernière des quatre doses d’attaque), les patients du groupe du faricimab administré toutes les 16 semaines sont passés à un dosage à 12 semaines, selon des critères prédéfinis, s’ils présentaient une maladie active. À la semaine 24, 65% (n = 36/55) des personnes traitées par le faricimab ne présentaient pas de maladie active, ce qui souligne le potentiel d’une posologie de 16 semaines chez près des deux tiers des patients. Les gains de vision initiaux, mesurés par la Meilleure Acuité Visuelle Corrigée (MAVC), ont été entièrement maintenus jusqu’à la 52ème semaine avec les schémas posologiques de 16 et 12 semaines. Les personnes traitées par faricimab administré toutes les 16 semaines ont présenté une amélioration moyenne de 11,4 lettres par rapport à la mesure de référence, contre 10,1 lettres chez les patients traités par faricimab toutes les 12 semaines et 9,6 lettres chez les patients traités par ranibizumab à raison de 0,5 mg toutes les quatre semaines. Les trois régimes thérapeutiques étaient semblables, à la fois pour ce qui est de la proportion de patients ayant gagné plus de 15 lettres que pour ce qui est d’éviter une perte de plus de 15 lettres. Des réductions comparables de l’épaisseur de la rétine centrale ont également été observées chez les personnes traitées par faricimab avec des intervalles de dosage et celles traitées avec ranibizumab. [1] Le faricimab a été bien toléré et aucun nouveau signal de sécurité n’a été observé. [1]

De plus, des données sur le Port Delivery System avec le ranibizumab (PDS) chez les patients atteints de DMLA néovasculaire ont également été présentées à l’assemblée annuelle de l’AAO, notamment d’autres données de l’étude de phase II Ladder et la conception de l’étude de phase III Archway. [2] Le petit implant oculaire rechargeable, légèrement plus long qu’un grain de riz, est conçu pour que la plupart des personnes atteintes de DMLA néovasculaire passent six mois sans recharge.

Les premiers résultats présentés plus tôt cette année ont montré que pour la majorité des patients du groupe PDS, y compris environ 80% des patients du groupe PDS à haute dose, six mois ou plus se sont écoulés entre l’implantation et la première recharge de l’implant. Il est important de noter que les patients du groupe recevant la dose élevée de PDS ont obtenu des résultats visuels similaires à ceux obtenus avec 0,5 mg de ranibizumab administré toutes les quatre semaines.  [4] Selon les données du programme Ladder de phase II, l’essai clinique pivot de phase III Archway et l’étude Portal de prolongation ouverte ont débuté en septembre 2018. Ces études évalueront l’efficacité et l’innocuité du PDS avec le ranibizumab à une concentration de 100 mg/ml chez des patients atteints de DMLA néovasculaire à un intervalle posologique fixe de 24  semaines. [5 ;6]

Le faricimab et le PDS sont les deux traitements expérimentaux les plus avancés du pipeline ophtalmologique solide de Roche. En plus d’Archway, deux études essentielles de phase III sur le faricimab sont actuellement en cours: RHINE et YOSEMITE. Ces deux études visent à étudier l’efficacité et l’innocuité du faricimab par rapport à l’aflibercept chez les personnes atteintes d’oedème maculaire diabétique (OMD).  [7 ;8] D’après STAIRWAY, un programme mondial de phase III pour le faricimab en DMLA néovasculaire devrait démarrer en 2019.

Source : Roche

Références :

[1] Khanani AM, et al. Simultaneous Inhibition of VEGF and Ang-2 with Faricimab in Neovascular AMD: STAIRWAY Phase 2 Results. Presented at the 2018 American Academy of Ophthalmologists (AAO) Annual Meeting; 2018 Oct 26; Chicago, United States.

[2] Pieramici D, et al. Port Delivery System With Ranibizumab (PDS): From Dose Ranging in Ladder Phase 2 to Archway Phase 3 Study Design. Presented at the 2018 American Academy of Ophthalmologists (AAO) Annual Meeting; 2018 Oct 27; Chicago, United States.

[3] National Institutes of Health Medline Plus. Leading causes of blindness. [Internet; cité octobre 2018]. Disponible à l’adresse : https://medlineplus.gov/magazine/issues/summer08/articles/summer08pg14-15.html.

[4] Awh C, et al. Ladder trial of the Port Delivery System for ranibizumab: Initial study results. Presented at the 36th Annual Meeting of the American Society of Retina Specialists (ASRS); 2018 Jul 20-25; Vancouver, British Columbia, Canada.

[5] ClinicalTrials.gov. A Phase III Study to Evaluate the Port Delivery System Implant With Ranibizumab Compared With Monthly Ranibizumab Injections in Participants With Wet Age-Related Macular Degeneration (Archway). [Internet; cité octobre 2018]. Disponible à l’adresse : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/study/NCT03677934.

[6] ClinicalTrials.gov. Extension Study for the Port Delivery System With Ranibizumab (Portal). [Internet; cited 2018 October]. Disponible à l’adresse : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03683251.

[7] ClinicalTrials.gov. A Study to Evaluate the Efficacy and Safety of RO6867461 in Participants With Diabetic Macular Edema (RHINE). [Internet; cité octobre 2018]. Disponible à l’adresse : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03622593.

[8] ClinicalTrials.gov. A Study to Evaluate the Efficacy and Safety of RO6867461 in Participants With Diabetic Macular Edema (YOSEMITE). [Internet; cité octobre 2018]. Disponible à l’adresse : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03622580.








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents