Edition du 23-03-2019

Accueil » Industrie » Recherche » Stratégie

Sanofi-aventis lance un nouveau registre mondial de plus de 10 000 patients souffrant de Fibrillation Atriale

Publié le mardi 17 novembre 2009

Sanofi-aventis lance un nouveau registre mondial de plus de 10 000 patients souffrant de Fibrillation AtrialeSanofi-aventis vient d’annoncer le lancement du registre RealiseAF (Real Life global Survey Evaluating patients with Atrial Fibrillation). Ce registre international, observationnel et transversal, sera conduit chez des patients souffrant de fibrillation atriale (FA). Maladie qui peut engager le pronostic vital des patients en augmentant le risque d’hospitalisation, d’accident vasculaire cérébral (AVC) et de mortalité.

« En étudiant plus de 10 000 patients dans 27 pays, RealiseAF permettra d’obtenir une photographie de l’impact réel de la FA dans le monde », explique Sanofi-aventis dans un communiqué.

RealiseAF a pour but d’évaluer le contrôle de la fibrillation atriale (FA) et d’étudier le profil de risque cardiovasculaire d’un très large échantillon de patients souffrant de cette maladie, en Europe, Amérique Latine, Asie, Moyen-Orient et Afrique du Nord. Ce nouveau registre fournira des données sur un large échantillon de patients souffrant de FA, incluant les adultes présentant une FA paroxystique, persistante ou chronique, et les patients pour lesquels les causes de la FA sont transitoires.

« RealiseAF apportera de nouvelles données qui permettront aux médecins de comprendre l’impact réel de la fibrillation atriale, l’enjeu qu’elle représente et comment améliorer sa prise en charge », a déclaré le professeur Gabriel Steg du service de Cardiologie de l’Hôpital Bichat, Paris, au nom du comité directeur du registre RealiseAF. « Cette étude va nous permettre d’avoir une vue d’ensemble unique sur la population des patients atteints de FA et la manière dont ils sont pris en charge, à la fois localement et à l’échelle mondiale.»

Le registre RealiseAF a été mis en place pour compléter les résultats du registre RecordAF (Registry on Cardiac Rhythm Disorders, an international, observational, prospective survey assessing the control of  Atrial Fibrillation), présentés lors de la séance plénière du congrès 2009 de l’American Heart Association à Orlando, Etats-Unis. Les résultats du registre RecordAF révèlent, qu’après un an de suivi, 18 % des patients ont présenté un événement clinique d’origine cardiovasculaire, principalement une hospitalisation.

« Disposer de nouveaux antiarythmiques »
Dans ce registre, 55 % des cardiologues ont préféré une stratégie de maintien du rythme sinusal se traduisant par un meilleur succès thérapeutique que celui obtenu avec une stratégie de contrôle de la fréquence ventriculaire (60 % contre 47 %). Le contrôle du rythme avec les traitements existants utilisés dans cette étude n’a pas permis de diminuer le nombre d’évènements cliniques par rapport au contrôle de la fréquence. Aucune des deux stratégies thérapeutiques n’a semblé être réellement satisfaisante pour les médecins. Pendant les 12 mois de l’étude, 22 % d’entre eux ont changé de stratégie thérapeutique et 52 % ont modifié le traitement de la FA. Ces résultats confirment qu’il est indispensable de pouvoir disposer de nouveaux antiarythmiques, capables de maintenir le rythme sinusal et contrôler la fréquence cardiaque tout en réduisant la survenue des événements cliniques.

Le recrutement des patients du registre RealiseAF a débuté fin octobre 2009, les résultats définitifs devraient être disponibles d’ici fin 2010. RealiseAF est financé par une subvention accordée par sanofi-aventis.

Source : Sanofi-aventis








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions