Edition du 08-08-2022

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Sanofi : des résultats positifs pour Praluent® présentés lors des sessions scientifiques de l’American Diabetes Association

Publié le lundi 12 juin 2017

Sanofi : des résultats positifs pour Praluent® présentées lors des sessions scientifiques de l'American Diabetes AssociationSanofi et Regeneron ont annoncé dimanche les résultats positifs de deux essais de phase 3b/4 ODYSSEY-DM menés chez des patients atteints de diabète. Les essais ont montré que Praluent® (alirocumab), en association avec des statines à la dose maximale tolérée, réduit significativement le cholestérol à lipoprotéines de faible densité (LDL-C), le critère d’évaluation principal de l’étude ODYSSEY DM-INSULIN.

De même, l’effet sur la réduction du taux de cholestérol à lipoprotéines non de haute densité (non-HDL-C), le critère d’évaluation principal de l’étude ODYSSEY DM-DYSLIPIDEMIA, est supérieur au traitement habituel. Les deux études ont également montré qu’une majorité de patients ont atteint leurs objectifs lipidiques avec Praluent 75 mg administré toutes les deux semaines, avec un profil global de tolérance comparable à celui observé dans le cadre du programme ODYSSEY de phase 3.

Ces résultats ont été révélés sous le titre « Inhibition de PCSK9 chez des patients dyslipidémiques atteints de diabète » (Inhibition of PCSK9 in Dyslipidemia Patients with Diabetes) dans le cadre d’un symposium officiel des 77èmes sessions scientifiques de l’American Diabetes Association (ADA) qui se tiennent à San Diego, Californie. Ils faisaient également partie du programme officiel de l’ADA.

« Les patients atteints de diabète depuis longtemps, notamment les patients traités par insuline ont un risque cardiovasculaire important,», explique le Dr Lawrence Leiter, président du Comité de pilotage ODYSSEY DM et directeur de la Clinique des dyslipidémies à l’Institut Li Ka Shing de l’Hôpital St. Michael’s de l’Université deToronto, au Canada. « Les résultats positifs de l’essai ODYSSEY DM-Insulin fournissent des informations précieuses sur l’efficacité et la tolérance de Praluent dans cette population de patients à haut risque cardiovasculaire. »

De nombreuses personnes diabétiques souffrent également de maladie cardiovasculaire artérioscléreuse. Malgré les traitements de référence actuels, près de 70 pourcent des personnes diabétiques de plus de 65 ans  meurent d’une maladie cardiaque et 16 pourcent d’un accident vasculaire cérébral.

« La dyslipidémie mixte est fréquente chez les personnes atteintes de diabète de type 2 et majore leur risque cardiovasculaire. Elle reste difficile à traiter au moyen des médicaments actuellement disponibles », déclare le Dr Robert Henry, membre du Comité de pilotage ODYSSEY DM, ancien président de l’ADA, chef de la Section Diabète, Endocrinologie et Métabolisme et Directeur du Centre de recherche métabolique du VA San Diego Healthcare System. « Les résultats de l’étude ODYSSEY DM-Dyslipidemia montrent qu’en situation réelle, Praluent administré avec des statines à la dose maximale tolérée réduit significativement le taux de cholestérol non-HDL, une des mesures du mauvais cholestérol, et qu’il est supérieur au traitement habituel. ». Praluent représente une alternative pour les médecins qui ont besoin d’apporter à leurs patients atteints de diabète et de maladies cardio-vasculaires artérioscléreuses une aide supplémentaire pour réguler leurs profils lipidiques.

Pour consulter le communiqué de Sanofi

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents