Edition du 21-09-2021

Accueil » Industrie » Produits

Sanofi et Regeneron lancent un programme clinique de phase 3 sur l’anticorps anti-PCSK9 à effet hypolipémiant

Publié le vendredi 20 juillet 2012

Le groupe pharmaceutique Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals ont annoncé vendredi le début du recrutement de patients dans plusieurs essais cliniques relevant du programme de phase 3 ODYSSEY consacré à SAR236553/REGN727. SAR236553/REGN727 pourrait être le premier anticorps monoclonal entièrement humanisé de sa classe pharmacothérapeutique.
Il est administré par voie sous-cutanée et agit sur le taux de cholestérol des lipoprotéines de faible densité (LDL ou mauvais cholestérol) en ciblant la protéine PCSK9 (pro-protéine convertase subtilisine/kexine type 9), un enzyme qui se lie aux récepteurs des lipoprotéines de faible densité (LDL), provoquant et accélérant leur dégradation et contribuant à l’élévation du taux de cholestérol LDL (LDL-C).

« Nous sommes très heureux d’ouvrir la voie au développement avancé de cet anticorps anti- PCSK9 et de lancer le programme clinique ODYSSEY avec un objectif global de recrutement de 22 000 patients. Nous tenons à remercier par avance les patients et les médecins qui prendront part à ce premier programme de phase 3 consacré à un traitement par inhibiteur de la voie PCSK9 », a déclaré Jay Edelberg, M.D., Ph.D., Directeur de l’Unité de Développement et Lancement PCSK9 de Sanofi. « Ce vaste programme de phase 3 évaluera la tolérance et l’efficacité de SAR236553/REGN727, administré en une seule injection toutes les deux semaines, dans le cadre de diverses stratégies thérapeutiques et chez différentes catégories de patients, comme des patients avec un risque cardiovasculaire élevé, intolérants aux statines ou atteints d’hypercholestérolémie familiale. »

« La baisse du taux de LDL-C reste le principal objectif de la prise en charge de l’hypercholestérolémie, comme en témoignent de nombreux essais de morbidité et de mortalité. Malgré les traitements hypolipémiants traditionnels et leur grande efficacité, de nombreux patients, comme ceux souffrant d’hypercholestérolémie familiale ou avec un risque cardiovasculaire élevé, ne parviennent pas à atteindre le taux cible de LDL-C », a expliqué le professeur Henry N. Ginsberg, M.D., du Centre médical de l’Université Columbia, à New York et président du comité de pilotage du programme ODYSSEY. « L’inhibition soutenue de PCSK9 constitue une nouvelle option thérapeutique et son association à un traitement de référence pourrait permettre de réduire encore plus le taux de LDL-C et d’aider les patients à atteindre leur taux cible de LDL-C. »

Le programme ODYSSEY recrutera plus de 22 000 patients ; il se compose de plus de dix essais cliniques qui évalueront l’effet de SAR236553/REGN727 sur la réduction du taux de cholestérol LDL, ainsi que d’une étude de morbi-mortalité (effet sur la réduction des crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, etc.) auprès de 18 000 patients. Le critère d’efficacité principal pour les demandes d’autorisation qui seront présentées aux organismes de réglementation devrait être le taux de LDL-C. Les études seront menées dans des centres de recherche clinique aux États-Unis, au Canada, en Europe occidentale et orientale, en Amérique du Sud, en Australie et en Asie. Le recrutement de patients atteints d’hypercholestérolémie familiale, de même que ceux présentant un risque cardiovasculaire élevé et une intolérance aux statines, a déjà débuté.

« Nous pensons que l’expertise de Regeneron dans le domaine de la recherche et du développement d’anticorps, associée à l’expérience de Sanofi en matière de développement clinique et de dispositifs d’auto-injection, constituent un avantage qui nous permettra d’accélérer la mise à disposition de ce nouveau traitement aux patients qui ne parviennent pas à atteindre leur taux cible de LDL-C malgré un traitement hypolipémiant classique », a indiqué George D. Yancopoulos, M.D., Ph.D., Directeur scientifique de Regeneron et Président de Regeneron Laboratories.

Parallèlement, Sanofi a annoncé la création d’une unité dédiée au développement et au lancement de PCSK9, dont la direction a été confiée à Jay Edelberg, M.D., Ph.D. Ce dernier sera rattaché à Elias Zerhouni, Président Monde, R&D et Hanspeter Spek, Président, Opérations Globales. La création d’une unité dédiée à ce nouvel inhibiteur anti-PCSK9 souligne la volonté de Sanofi de développer cet agent qui pourrait être le premier de sa classe pharmacothérapeutique.

Source :  Sanofi








MyPharma Editions

Grippe : Naobios collabore avec FluGen pour produire les lots cliniques de leur candidat vaccin M2SR

Publié le 21 septembre 2021
Grippe : Naobios collabore avec FluGen pour produire les lots cliniques de leur candidat vaccin M2SR

Naobios, une CDMO (Contract Development and Manufacturing Organisation) qui offre des services pour le développement de procédés et la production BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) de lots cliniques de vaccins viraux BSL2/ BSL3, de virus oncolytiques et de vecteurs viraux, a annoncé une nouvelle étape de son partenariat avec FluGen, Inc., une société au stade clinique qui optimise l’efficacité des vaccins contre les maladies respiratoires infectieuses.

Industrie du médicament : signature d’un accord sur le télétravail

Publié le 21 septembre 2021
Industrie du médicament : signature d’un accord sur le télétravail

Le Leem et cinq organisations syndicales de salariés représentatives de l’industrie pharmaceutique (CFDT, CFE-CGC, CFTC, UNSA et FO) sont parvenus le 9 septembre 2021 à la signature d’un accord majoritaire de branche portant sur le télétravail. Cet accord s’articule autour de deux grands volets, le premier visant à encadrer la mise en place du télétravail régulier dans les entreprises et le second sur le télétravail pour circonstances exceptionnelles ou cas de force majeure.

Bone Therapeutics : Lieve Creten nommée Directeur financier par intérim

Publié le 21 septembre 2021
Bone Therapeutics : Lieve Creten nommée Directeur financier par intérim

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies, a annoncé la nomination de Lieve Creten en qualité de Directeur financier par intérim, en remplacement de Jean-Luc Vandebroek.

Néovacs poursuit le renforcement de sa plateforme technologique Kinoïde®

Publié le 21 septembre 2021
Néovacs poursuit le renforcement de sa plateforme technologique Kinoïde®

Néovacs a annoncé la poursuite de ses travaux pré-cliniques autour de sa plateforme technologique Kinoïde®. Dans ce cadre, Néovacs initie des expériences in vivo dans deux plateformes d’études fonctionnelles, afin, d’une part, de tester les optimisations des procédés de fabrication des Kinoïde® IL-4 et Kinoïde™ IL-13 et, d’autre part, d’explorer les possibilités d’utilisation de nouvelles technologies pour générer ses produits dans des programmes scientifiques en stade précliniques.

Poxel : recrutement finalisé des patients dans l’étude de Phase II du PXL065 dans le traitement de la NASH

Publié le 21 septembre 2021
Poxel : recrutement finalisé des patients dans l'étude de Phase II du PXL065 dans le traitement de la NASH

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre les maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies rares, a annoncé la finalisation du recrutement de DESTINY-1 (étude d’efficacité et de sécurité de la pioglitazone R (PXL065) stabilisée par substitution au deutérium dans le […]

Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Publié le 20 septembre 2021
Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Le Pr Fabrice Barlesi, directeur général de Gustave Roussy a nommé Sylvain Ducroz directeur général adjoint de l’Institut, après avis favorable du Conseil d’Administration. Il prend ses fonctions le 20 septembre et appuiera le Pr Barlesi aux côtés du directeur de la recherche et de la directrice médicale.

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le 20 septembre 2021
Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Sanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents