Edition du 22-01-2019

Accueil » Industrie » Produits

Sanofi et Regeneron lancent un programme clinique de phase 3 sur l’anticorps anti-PCSK9 à effet hypolipémiant

Publié le vendredi 20 juillet 2012

Le groupe pharmaceutique Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals ont annoncé vendredi le début du recrutement de patients dans plusieurs essais cliniques relevant du programme de phase 3 ODYSSEY consacré à SAR236553/REGN727. SAR236553/REGN727 pourrait être le premier anticorps monoclonal entièrement humanisé de sa classe pharmacothérapeutique.
Il est administré par voie sous-cutanée et agit sur le taux de cholestérol des lipoprotéines de faible densité (LDL ou mauvais cholestérol) en ciblant la protéine PCSK9 (pro-protéine convertase subtilisine/kexine type 9), un enzyme qui se lie aux récepteurs des lipoprotéines de faible densité (LDL), provoquant et accélérant leur dégradation et contribuant à l’élévation du taux de cholestérol LDL (LDL-C).

« Nous sommes très heureux d’ouvrir la voie au développement avancé de cet anticorps anti- PCSK9 et de lancer le programme clinique ODYSSEY avec un objectif global de recrutement de 22 000 patients. Nous tenons à remercier par avance les patients et les médecins qui prendront part à ce premier programme de phase 3 consacré à un traitement par inhibiteur de la voie PCSK9 », a déclaré Jay Edelberg, M.D., Ph.D., Directeur de l’Unité de Développement et Lancement PCSK9 de Sanofi. « Ce vaste programme de phase 3 évaluera la tolérance et l’efficacité de SAR236553/REGN727, administré en une seule injection toutes les deux semaines, dans le cadre de diverses stratégies thérapeutiques et chez différentes catégories de patients, comme des patients avec un risque cardiovasculaire élevé, intolérants aux statines ou atteints d’hypercholestérolémie familiale. »

« La baisse du taux de LDL-C reste le principal objectif de la prise en charge de l’hypercholestérolémie, comme en témoignent de nombreux essais de morbidité et de mortalité. Malgré les traitements hypolipémiants traditionnels et leur grande efficacité, de nombreux patients, comme ceux souffrant d’hypercholestérolémie familiale ou avec un risque cardiovasculaire élevé, ne parviennent pas à atteindre le taux cible de LDL-C », a expliqué le professeur Henry N. Ginsberg, M.D., du Centre médical de l’Université Columbia, à New York et président du comité de pilotage du programme ODYSSEY. « L’inhibition soutenue de PCSK9 constitue une nouvelle option thérapeutique et son association à un traitement de référence pourrait permettre de réduire encore plus le taux de LDL-C et d’aider les patients à atteindre leur taux cible de LDL-C. »

Le programme ODYSSEY recrutera plus de 22 000 patients ; il se compose de plus de dix essais cliniques qui évalueront l’effet de SAR236553/REGN727 sur la réduction du taux de cholestérol LDL, ainsi que d’une étude de morbi-mortalité (effet sur la réduction des crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, etc.) auprès de 18 000 patients. Le critère d’efficacité principal pour les demandes d’autorisation qui seront présentées aux organismes de réglementation devrait être le taux de LDL-C. Les études seront menées dans des centres de recherche clinique aux États-Unis, au Canada, en Europe occidentale et orientale, en Amérique du Sud, en Australie et en Asie. Le recrutement de patients atteints d’hypercholestérolémie familiale, de même que ceux présentant un risque cardiovasculaire élevé et une intolérance aux statines, a déjà débuté.

« Nous pensons que l’expertise de Regeneron dans le domaine de la recherche et du développement d’anticorps, associée à l’expérience de Sanofi en matière de développement clinique et de dispositifs d’auto-injection, constituent un avantage qui nous permettra d’accélérer la mise à disposition de ce nouveau traitement aux patients qui ne parviennent pas à atteindre leur taux cible de LDL-C malgré un traitement hypolipémiant classique », a indiqué George D. Yancopoulos, M.D., Ph.D., Directeur scientifique de Regeneron et Président de Regeneron Laboratories.

Parallèlement, Sanofi a annoncé la création d’une unité dédiée au développement et au lancement de PCSK9, dont la direction a été confiée à Jay Edelberg, M.D., Ph.D. Ce dernier sera rattaché à Elias Zerhouni, Président Monde, R&D et Hanspeter Spek, Président, Opérations Globales. La création d’une unité dédiée à ce nouvel inhibiteur anti-PCSK9 souligne la volonté de Sanofi de développer cet agent qui pourrait être le premier de sa classe pharmacothérapeutique.

Source :  Sanofi








MyPharma Editions

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions