Edition du 19-01-2021

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Sanofi : nouvelles données sur Lantus® dans le diabète de type 2

Publié le dimanche 10 juin 2012

Sanofi a annoncé ce week-end que Lantus® (insuline glargine [origine ADNr] injectable) permet d’obtenir une réduction plus prononcée du taux d’HbA1c – hémoglobine glycosylée – que la sitagliptine chez les personnes atteintes de diabète de type 2 précoce non contrôlé par metformine. Ces données de l’étude EASIE* ont été présentées aux 72èmes séances scientifiques de l’American Diabetes Association. Les résultats ont également été publiés dans la version électronique de The Lancet.

« Les résultats de cette étude comparant l’insuline glargine à la sitagliptine montrent qu’il faut soutenir la récente proposition de l’ADA-EASD d’envisager tôt la thérapie à base d’insuline basale en cas d’échec ou d’insuffisance de la metformine pour aider les patients atteints de diabète de type 2 à contrôler leur glycémie », a déclaré Pablo Aschner, investigateur principal, attaché à l’Hôpital universitaire San Ignacio de la Pontificia Universidad Javeriana, en Colombie.

La réduction du taux d’HbA1c a été supérieure chez les patients traités par insuline glargine (-1,7%) que chez ceux traités par sitagliptine (-1,1%; p<0,001). De fait, 50 % de plus de patients sous insuline glargine ont atteint un taux d’HbA1c inférieur à 7% (68% contre 42%) et inférieur à 6,5% (40% contre 17%) que ceux traités par sitagliptine (p<0,0001 dans les deux cas), démontrant ainsi un meilleur contrôle de la glycémie chez un plus grand nombre de patients traités par insuline glargine. Une amélioration statistiquement significative de la glycémie plasmatique à jeun, un facteur clé du contrôle de la glycémie, a par ailleurs été observée chez les patients sous insuline glargine, comparativement à la sitagliptine. La différence moyenne d’auto-contrôle de la glycémie plasmatique à jeun était de -41,4 mg/dL (95% Cl : -46,8 à -36,0 mg/dL) plus faible avec l’insuline glargine qu’avec la sitagliptine (p<0,0001).

Les effets secondaires liés au traitement ont été moins fréquents chez les patients sous insuline glargine (108 patients [46%]) que chez ceux sous sitagliptine (143 patients [54%]). Les taux d’hypoglycémie ont été plus élevés parmi les patients traités par insuline glargine (4,21 épisodes par patient-année, contre 0,50 pour la sitagliptine; p<0,0001). Le nombre de patients ayant présenté des épisodes d’hypoglycémie globale et d’hypoglycémie nocturne, avec une glycémie plasmatique inférieure à 56 mg/dl, s’est établi à respectivement 56 et 20 dans le groupe insuline glargine, contre 12 et 2 dans le groupe sitagliptine. Trois patients traités par insuline glargine ont rapporté des épisodes d’hypoglycémie sévère, contre un patient traité par sitagliptine. Un patient de chaque groupe a rapporté un épisode sévère d’hypoglycémie symptomatique. Les événements indésirables liés au traitement ont été moins fréquents chez les patients sous insuline glargine (108 patients [45,6%]) que chez les patients sous sitagliptine (143 patients [54,2%]). Le poids moyen des patients sous insuline glargine a légèrement augmenté (+0,4 kg), alors qu’il a diminué pour ceux sous sitagliptine (-1,1 kg).

« Les données de l’étude EASIE démontrent une fois de plus le bon profil de tolérance de Lantus® lorsqu’il est instauré tôt dans l’algorithme thérapeutique, après la metformine », a indiqué Pierre Chancel, Senior Vice-Président de Sanofi Diabète. « EASIE témoigne par ailleurs de l’engagement indéfectible de Sanofi aux côtés des diabétiques de type 2 et de sa volonté de les aider à atteindre leurs cibles glycémiques. »

Les résultats de l’étude seront présentés aux Séances scientifiques de l’American Diabetes Association dans le cadre de la communication suivante : Evaluation of Insulin Glargine Versus Sitagliptin in Insulin-Naïve Patients (EASIE) With Type 2 Diabetes Mellitus (T2DM) Uncontrolled in Metformin/Évaluation comparative de l’insuline glargine et de la sitagliptine chez des patients insulino-naïfs (EASIE) atteints de diabète de type 2 non contrôlé par metformine (Aschner et al.) [CT-SY22]

EASIE était une étude multicentrique, internationale, randomisée, en ouvert, d’une durée de six mois ayant comparé une injection d’insuline glargine ou de sitagliptine (100 mg) par jour, en plus de la metformine, chez 472 patients insulino-naïfs atteints de diabète de type 2 au stade précoce (durée médiane de la maladie post-diagnostic : 4,5 ans). Le critère d’évaluation principal de l’étude était la démonstration de la supériorité de l’insuline glargine (n = 227) sur la sitagliptine (n = 253) dans l’évolution des valeurs du taux d’HbA1c, entre le début et la fin de l’étude. Les caractéristiques de départ des patients des deux groupes étaient comparables.

* (Evaluation of Insulin Glargine Versus Sitagliptin in Insulin-Naïve Patients)

Source : sanofi








MyPharma Editions

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Publié le 19 janvier 2021
Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Ethypharm et Orphelia Pharma ont annoncé la signature d’un accord exclusif pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation en République Populaire de Chine de Kigabeq® (vigabatrine) indiqué dans le traitement de première intention des spasmes infantiles (syndrome de West).

Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Publié le 19 janvier 2021
Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique et dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé des données précliniques montrant que la combinaison de sa molécule SENS-401 avec des implants cochléaires a réduit la perte d’audition résiduelle à une fréquence située au-delà de la position de l’électrode.

Transgene / BioInvent : approbation de l’ANSM pour poursuivre l’essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2021
Transgene / BioInvent : approbation de l'ANSM pour poursuivre l'essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé avoir reçu l’approbation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), pour procéder à un essai de Phase I/IIa du virus oncolytique innovant BT-001 en France.

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

COVID-19 : les données intermédiaires de la phase 1/2a du candidat vaccin de Johnson & Johnson publiées dans le NEJM

Publié le 18 janvier 2021

Des données intermédiaires de phase 1/2a ont été publiées le 13 janvier 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM)1. Celles-ci démontrent qu’une dose unique du candidat vaccin COVID-19 (JNJ-78436735) – en cours de développement par Janssen (Johnson & Johnson) – induit une réponse immunitaire qui a duré au moins 71 jours, la durée évaluée dans cette étude. Une partie de ces données intermédiaires a été publiée sur medRxiv en septembre 2020.

Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Publié le 18 janvier 2021
Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé des données positives d’une étude de Phase 1 qui démontrent un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses chez des sujets sains.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents