Edition du 28-07-2021

Sanofi : un rapport préconise le maintien du site de Toulouse

Publié le vendredi 17 mai 2013

Un rapport sur le devenir du site du groupe pharmaceutique a été remis vendredi à Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif. Un rapport qui propose plusieurs axes de développement afin d’assurer « le maintien d’une activité de recherche & développement sous la bannière Sanofi sur le site de Langarde à Toulouse ».

Suite à l’annonce par Sanofi, le 5 juillet 2012 du plan de restructuration de ses activités de recherche et développement en France, une mission a été nommée par le Ministre du redressement productif le 6 février dernier ayant pour but de proposer, suite à une expertise du site, des pistes permettant de maintenir l’emploi et l’expertise scientifique du site Sanofi de Toulouse.

Dans ce rapport, Jean Pierre Saintouil ,directeur du pôle santé de Toulouse Tech Transfer et ex-salarié de Sanofi Diagnostics Pasteur, et François Amalric, professeur émérite à l’Université de Toulouse, proposent plusieurs axes de développement.

Le premier propose de transformer le site de Toulouse en créant un centre d’ « Open Innovation ». Il deviendrait pour Sanofi un site exploratoire pour identifier de nouveaux candidats médicaments et pour valider des molécules avant la signature de contrats de licences ou de co-développement avec des Biotechs.

Deuxième axe du rapport, la création de structures communes avec le monde académique régional sous forme de laboratoires communs, en particulier avec l’équipe Tuberculose et des équipes de l’Unité Exploratoire de Sanofi dans les domaines de la recherche de nouvelles cibles, de modes d’adressage innovants et de la recherche de biomarqueurs.

De même, le rapport propose que Sanofi crée et accueille des entreprises innovantes sur son site. Notamment une spin-off dédiée au développement de solutions thérapeutiques innovantes pour le traitement des patients atteints de cancer en ciblant le microenvironnement tumoral, en interaction étroite avec les équipes de l’Oncopole de Toulouse

Des start-up proposées par des salariés du site actuel (endogènes) s’installeraient sur le site et seraient soutenues par Sanofi dans leur création et leur financement initial.

Des start-up exogènes, souhaitant s’installer sur l’Oncopole de Toulouse, pourraient également être accueillies, avec les start-up endogènes, dans les 3.000 m2 de laboratoires et de bureaux des anciens bâtiments du site.

Les services supports Sanofi seraient en soutien de cet ensemble tourné vers l’innovation

Enfin des pistes pour la valorisation du foncier sont également proposées pour accueillir les facultés de Pharmacie et d’Odontologie, par exemple, qui souhaitent rejoindre l’Oncopole.

Environ 500 emplois seraient maintenus
Selon les auteurs du rapport, ces propositions ne devraient pas engendrer de perte d’emplois. Sur les 612 emplois actuels, environ 500 seraient maintenus sur le site réorganisé, en tenant compte des près de 80 départs anticipés à la retraite et des différents employés qui rejoindraient les sites dédiés du groupe (Lyon, Vitry…).

Arnaud Montebourg, s’est félicité vendredi « que ce rapport ait été accepté par la Direction de Sanofi et devienne la feuille de route soumise aux partenaires sociaux ». Le ministre estime ainsi que « l’application de cette feuille de route donnera toutes les chances au maintien de la présence du groupe Sanofi sur Toulouse, si décisif pour l’avenir de l’éco système de santé Toulousain ».

Source : Ministre du Redressement productif








MyPharma Editions

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents